AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum, en savoir plus ici.

Partagez | 
 

 every step that I take is another mistake to you + freddie & deb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: every step that I take is another mistake to you + freddie & deb   Mer 23 Aoû - 20:00


- - - ✯ - - -
everything that you thought I would be
has fallen apart right in front of you

Lovée sur un siège de bus, ses écouteurs sur les oreilles, Becky regarde pensivement l’énorme D qui s’étale sur sa copie de littérature anglaise. Dans une autre vie, cette mauvaise note l’aurait mise dans tous ses états mais aujourd’hui, la seule chose qui l’embêtait, c’était qu’elle allait devoir faire ratifier cette performance par sa tante.  Ce qui signifiait qu’elles allaient encore se disputer. Ou que Deb se sentirait obligée de la sermonner… Elle était fatiguée rien que d’y penser. Alors elle avait mis au point un semblant de stratégie pour ne pas trop s’en sortir à mauvais compte. Elle allait aller voir Deb sur son lieu de travail, là-bas, sa tante serait obligée de moduler sa fureur quand elle lui montrerait la copie… La brunette n’était plus qu’à deux arrêts de « the plunge » mais elle décide soudainement de descendre du bus, souhaitant faire une escale dans la pharmacie qui se trouvait à deux pas des bureaux de sa tante. Elle avait besoin de quelque chose là-bas. C’était un a de ses nombreux secrets. Lorsque les choses devenaient trop difficiles pour elle, lorsqu’elle avait la migraine à force de pleurer, lorsqu’elle ne trouvait pas le sommeil parce qu’elle voyait les visages rieurs de ses parents danser devant ses yeux, elle gobait un comprimé de Valium. Ou deux. Elle avait commencé avec un vieux tube qui appartenait à sa mère, mais il était déjà entamé quand elle l’avait volé dans l’armoire à pharmacie de la salle de bain et maintenant, il était terminé…. Elle rentre donc dans la pharmacie, d’un pas qu’elle veut assuré. « Bonjour. » Lance t-elle vaguement, comme si elle n’avait absolument rien à se reprocher. La vérité est toute autre. Son cœur bat à la chamade et elle se demande si ses joues ne sont pas en train de rougir… Elle fait mine de chercher un produit, se déplaçant lentement. Le pharmacien, un grand brun, semble occupé avec des clients, ce qui arrange bien ses affaires. Doucement, elle s’éloigne donc des crèmes pour bébés et baumes à lèvres pour se rapprocher des boîtes de médicaments. Evidemment, et en toute logique, c’était celles les plus proches du pharmacien et donc les plus difficiles d’accès. Heureusement, la chance est vraiment de son côté car la dame au comptoir a l’air d’être en train de s’énerver. L’occasion est trop belle et une hésitation la gâcherait. Tel un cobra qui attaque, La Doneheart tend vivement le bras et attrape donc la boîte qu’il lui faut pour la fourrer dans son blouson en jean. L’opération avait mis moins d’une demie-seconde et il ne lui faudrait pas beaucoup plus pour gagner la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Freddie Jones

avatar
posts : 958
avatar : jamie dornan
crédits : av; vinyles idylles. sign; anaëlle
ɷ statut : célibataire depuis le départ de son âme-soeur, Lauren. Suivant les conseils de son entourage, il essaye de tourner la page.
✎ métier : pharmacien propriétaire, tout commence à se placer.
✌ age : mi-trentaine, les délicats traits de l'expérience.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: réparer la porte de derrière, tondre le gazon chez la grand-mère de maxim, terminer le bilan financier du premier semestre de la pharmacie
relationship:

MessageSujet: Re: every step that I take is another mistake to you + freddie & deb   Dim 27 Aoû - 19:25


- - - ✯ - - -
everything that you thought I would be
has fallen apart right in front of you

Tu allais finir par s'arracher les cheveux à terminer de faire ce foutu rapport bisannuelle sur les fiance de l'entreprise. Des paragraphes et des paragraphes de conneries indéchiffrables que tu t'entêterais à terminer avant la période de remise. Cette date, elle approchait à grands pas. Plus que quelques jours de travail acharné avant de pouvoir enfin respirer un peu. Déjà que ton collègue pharmacien, un bon ami à toi, était toujours en congé de paternité, ça ne facilitait pas les choses puisque tu devais prendre tous ses patients sous ta charge. Autant vous dire que tu en avais beaucoup sur les épaules et que ne pouvait pas te permettre de craquer pour l'instant. Tu enchaînais les journées de boulot malgré tes très courtes nuits de sommeil. Tu tenais bon pour l'instant, mais certain avait remarqué un ton plus sec, parfois même agressif, mais tu mettais cela sur la faute du stress.

Tu cherchais des distractions, quelques choses qui pourraient t'apportez loin de ton ordinateur et de ce stupide rapport. C'est alors qu'on appela au comptoir. Voilà, dieu avait entendu tes prières. Tu quittas ton bureau pour te rendre dans la salle d'attente où une dame t'attendait, énervé, elle voulait pouvoir reprendre ses médicaments alors que sa prescription était achevée. C'était souvent eux qui faisait le plus de trouble dans l'aire de repos. Tu essayais de calmer cette dame, mais à un moment, tu décidas de plier et de lui donner quelques comprimés le temps qu'elle retourne chez son médecin. C'était pratique courante et ça te permettais de couper court à la discussion. Au même moment, l'alarme de la porte d'entrer sonna. Tu décidas d'aller voir si c'était une simple erreur ou si quelqu'un avait réellement essayé de voler quelque chose chez toi. À la porte, une jeune femme, dans le milieu de l'adolescence et le caissier qui la tient par le bras pour l'empêcher qu'elle ne parte avec la marchandise. « Bonjour, je vais te demander de me suivre. » Lui dis-tu, impassible et un peu fatiguer de ta journée de travail. Dans ce genre de cas, tu les apportais dans ton bureau le temps que la police arrive. C'était une mesure que tu avais mise en place lorsque les voleurs étaient mineurs. Bien souvent, ça les dissuadait de revenir voler lorsque la police était impliquée. Honnêtement, il n'avait pas envie de gérer ce genre de situation aujourd'hui, Arriver dans son bureau, il ferma la porte et ouvra le sac mise à part des cahier d'école, il n'y trouva rien du premier coup d'œil. « Je vais devoir regarder dans tes poches. » Tu ne te sentais jamais complètement à l'aise d'être aussi intrusif dans la vie des gens, mais tout ça, c'était simplement pour vérifier que la jeune femme soit hors de soupçon.

_________________

    you're so special to me, don't forget it ▲ i meant it when i said i didn’t believe in love at first sight it takes time to really truly fall for someone yet i believe in a moment a moment when you glimpse the truth within someone and they glimpse the truth within you in that moment you don’t belong to yourself any longer not completely part of you belongs to him part of him belongs to you after that you can’t take it back no matter how much you want to no matter how hard you try.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
every step that I take is another mistake to you + freddie & deb
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Step Up Love Story
» [2008] Step Brothers (Frangins malgré eux)
» Kara "Step" teaser !
» 6 juin- carte side-step de retraite
» Tuto STEP BY STEP! Digital Art. By Dexteria

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: bury the evidence. :: archives rp-
Sauter vers: