AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum, en savoir plus ici.

Partagez | 
 

 ain't no mountain high enough (swan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: ain't no mountain high enough (swan)    Lun 31 Juil - 1:00



Tu sors de la douche, légèrement fourbu après t’être remis au footing après de longues semaines sans t’y être adonné et tu enroules une serviette autour de ta taille pour aller rapidement à la cuisine éteindre le feu sous la cafetière. L’odeur légèrement suave et épicée suffit à te mettre de bonne humeur. C’est une belle journée qui commence, tu augmentes le son de la musique que crache l’enceinte bluetooth, ton dernier achat sur internet dont tu uses et abuses depuis que tu l’as reçu. « A perfect day » donne le ton avec l’indémodable ‘ain’t no mountain high enough’ qui donne la pêche et tu bats la mesure du bout des doigts sur le comptoir de la cuisine ouverte en chantonnant distraitement des paroles que tu n’as que partiellement retenues. Tu n’as pas vraiment de planning pour la journée, il faut simplement que tu penses à aller récupérer ton visa pour ton prochain voyage.
Tradition – et profession – oblige, tu parcours les titres de l’actualité en prenant ton café, et certains te font marmonner des commentaires qui ne sont destinés qu’à toi. La musique s’interrompt avec l’arrivée d’un SMS. C’est Swan. Le corps de message est plutôt étrange, cryptique même, mais tu sais parfaitement de quoi il s’agit : c’est votre langage codé, mis au point à force de partir dans des missions aux quatre coins du monde.

Après une heure de queue heureusement que la clim existe dans les bâtiments du consulat, ton précieux sésame agrafé dans ton passeport, tu fais demi tour pour te diriger vers la maison de Milo & Carmen. Un anniversaire d’enfant, c’est ça la grosse terreur dont Swan voulait que tu la délivres… tu te marres comme un con derrière ton volant, pensant à la maisonnée envahie de petits monstres courant dans tous les sens. Heureusement pour eux, ils ont un jardin ; tu n’oses pas imaginer l’état du salon après une tornade pareille. Des jumeaux en plus, pour ne rien arranger. A peine garé, tu entends déjà les cris, et tu imagines déjà l’air désespéré de ta comparse. Les heureux parents, déjà submergé par l’hyperactivité des troupes, se sont réfugiés au salon avec des bières bien fraîches, surveillant les rejetons du coin de l’œil, qui s’aspergent avec leurs pistolets à eau, prétendant être en pleine guérilla. – Hey mate. Ça va bien ? Lances-tu en donnant une accolade à ton ancien collègue et déposant une bise amicale à Carmen. – Salut ma belle. Dure journée à ce que je vois. Commentes-tu, compatissant, en désignant tout ce joyeux brouhaha.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ain't no mountain high enough (swan)    Mar 1 Aoû - 22:59

« Reporter de guerre, hm ? C'est très, très intéressant ... » Autant que mon derrière ? s'abstint-elle de répliquer, courageuse mais pas téméraire, un petit sourire aux coins des lèvres pour seul traître à sa bravade intérieure. Le regard concupiscent de Josie, la maman de l'un des garçons présents, ne laissait planer que peu de doutes sur ce qui l'attirait vraiment dans leur conversation. « Passionnant, en effet ! De toute façon, il en faut pour faire ce métier, sans quoi ... » Elle haussa les épaules. Cet échange devenait de plus en plus malaisant - genre, vraiment malaise en Malaisie. Ladite Josie s'était en premier lieu montrée cordiale, avant de se rapprocher de plus en plus de l'ex-militaire. Physiquement. Leurs verres de jus de fruits se touchaient presque. Elle n'aurait jamais du faire une pause entre deux sauts de trampoline et trois gonflage de ballon en forme d'animaux. Comme elle l'aurait fait pour n'importe quel type un peu trop collant, indifférente au sexe de son interlocutrice, Swan esquissa un léger pas en arrière, marquant la distance par un sourire chaleureux mais sans aucune invitation. Sauf que Josie, avocate, n'en était pas à sa première plaidoirie. Elle ne devait pas être habituée aux "non", non plus. « J'adorerais que vous m'en parliez davantage, Swan. Autour d'un dîner, qu'en pensez-vous ? » Foutre Dieu, certainement pas ! « C'est que, je ne suis pas tellement libre ... Et ... » Des cris attirèrent leur attention. Sauvée par une chute de château gonflable ! « Chris ! » Déjà, le visage de son neveu se congestionnait. « Non, non non non ! Ne pleure pas ! C'est rien ! Tata est là ! » Elle s'était précipitée, attrapant le fils de Milo et Carmen entre ses bras. Plantant son no-way rencard par la même occasion. Une autre rêvée d'aller retrouver son couple préféré et de leur passer un savon. Car la jeune femme était persuadée que si ce n'était Milo, au moins sa femme était-elle derrière tout ça.

« Ces gamins sont terribles. Epuisants. Je n'en peux plus ! » répondait sa cible alors que Swan débarquait dans le salon, le garçon de quatre ans toujours accroché à sa hanche. Cette fois, le sourire de la brune fut aussi haut que large, toute colère oubliée. « A'maaaan ! A'maaaaaan ! » Chris braillait, tendant les bras vers le tonton le plus beau du monde - après papa. Swan ne se priva pas de le lâcher pour laisser au bambin libre cavalcade vers Arman. « Te voilà enfin, mon sauveur ! Pitié, il y a une femme là-dehors, mère célibataire, qui veut faire de moi son quatre heures ! Tu veux pas faire diversion ? Je suis sûre qu'elle apprécierait encore plus ta compagnie que la mienne ! » feignit-elle de s'offusquer avec emphase, agitant les mains, avant de déposer une bise sur la barbe de son binôme. Disons qu'elle aurait eu l'air un peu plus crédible sans le gros coeur dessiné au rouge à lèvres sur la joue et les couettes sans ses cheveux. Heureusement que le ridicule ne tuait pas. En revanche, il faisait rire et ni Milo, ni Carmen ne s'en privaient. Quoi qu'ils étaient peut-être aussi très fiers de leur coup. Elle les fusilla du regard, faussement hargneuse. « Quoi ? Vous doutez encore de mon charme, tous les deux ? Arman, dis-leur, toi, que même grimmée en princesse camée, je suis absolument irrésistible ! » Elle battit des cils, ramenant ses doigts en coupe sous son menton, le petit Chris se joignant la bonne humeur générale en tapant des mains. Le plus beau des tontons et évidemment, la plus belle des tatas !
Revenir en haut Aller en bas
 
ain't no mountain high enough (swan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» High School Of The Dead
» Space mountain: comment ne pas avoir la tête qui ballote ?
» Kite Mountain by Rospe
» Oûran High School Host Club
» [Old New] Aileron High Down Force V2 de chez Himoto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: bury the evidence. :: archives rp-
Sauter vers: