AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum, en savoir plus ici.

Partagez | 
 

 SHETT | somewhere only we know

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rhett Brown
▸▹ l'homme loup au coeur d'acier ◃◂
avatar
posts : 286
avatar : alexander skarsgård
crédits : la signature est de xynpapple quand à mon avatar il est signé ultraviolences.
multinicks : evie rhodes, la future maman et mariée avortée. elise owen, l'agneau aux dents de loup.

ɷ statut : se sentir vaciller en un étrange vertige, ressentir le désir et le vide et savoir... C'est cela, le manque de toi.
✎ métier : entrepreneur nomade.
✌ age : 40 ans. Plus j'avance en âge, plus je me connais. Plus je me connais, moins je m'apprécie. Moins je m'apprécie, plus je me méfie de moi. Plus je me méfie de moi, moins je me méfie des autres. Cherchez l'imprudence.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo:
relationship:

MessageSujet: SHETT | somewhere only we know   Jeu 20 Juil - 2:51


Tout en t'y rendant t'étais stressé, c'est ton fils pourtant bordel, y'a pas de stress à avoir, si ? C'est déjà un miracle qu'il ait accepter de te retrouver là. C'est drôle, des années en arrière tu l'emmenait là, le pauvre gosse savait à peine marcher que t'essayais de lui enseigner le baseball. Tu vous revois là, en train de rire aux éclats, même si la situation n'allait pas avec sa mère à l'époque tout semblait plus simple. Scar vous a souvent accompagnés tous les deux. La maternité c'est pas ton son truc pourtant avec Sam elle savait comment agir et quoi faire, pour preuve, elle l'a cet instinct. Tu traverse le parc assez rapidement, vêtu d'un costume hors de prix parce que tu sors tout juste d'une réunion importante. Tu n'as qu'une hâte le retrouver, et pourtant tu sais que la conversation sera loin d'être agréable pour lui comme pour toi. "Bonjour fils." que tu lances quand t'arrive à sa hauteur, il a le cul vissé sur un banc, certainement son téléphone hors de prix dans les mains et il scrute l'étendue d'eau qui lui fait face. Le temps est clément, un beau soleil d'après-midi trône au dessus de vos têtes et tu te permets de t'asseoir à ses côtés. "J'espère que je n'ai pas bousculé certains de tes plans en te demandant de venir me rejoindre ici cet après-midi." tu dis ça parce que tu sais qu'à son âge, toi tu courrais déjà les filles, tu ne faisais que sortir avec tes amis... Surtout quand tu n'étais pas auprès de ton père là-bas, à San Francisco. Tu lui donne une tape amicale sur l'épaule, tu l'embrasserait bien, mais t'oses pas. sale con.

_________________

toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux, mais on aime.
tous les fêlés sont des anges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SHETT | somewhere only we know   Dim 23 Juil - 21:31


T’as qu’une envie. Prendre tes jambes à ton cou. Tu le sens pas ce traquenard et tu maudis ta mère de ne pas s’y être opposée. T’as bien gueulé au début et t’es montré farouchement opposé au projet mais parce qu’elle est ta mère et que tu n’as que quatorze ans, tu as fini par te retrouver là. Assis sur un banc blanchi par les fientes de pigeon sans autre occupation du moment que le matage d’un troupeau de vieilles en pleines séances de yoga. Tu ne verras jamais plus les justaucorps de la même façon après ça. T’essayes de faire abstraction d’une vieille pliée en deux, le cul en l’air et les mains sur le sol quand la voix de cet homme te ramène brusquement à la réalité. Dans un réflexe humain tu tournes la tête et ton regard croise le sien le temps d’une demi-seconde avant que tes yeux ne battent en retrait. Il te salue, tu ne réponds pas. Il prend place à tes côtés, tu t’écartes immédiatement, laissant tomber la main qu’il avait affectueusement posé sur ton épaule. Tu ne connais rien de cet homme qu’on dit être ton père. Tu ne tiens de lui qu’un patronyme que tu n’affectionnes pas plus que ça. Puis tu l’appelles papa aussi parce que… Parce que tu n’en sais rien en fait. Tu l’appelles papa comme tu pourrais l’appeler Rhett, sans que ça n’ait la moindre valeur filiale. « Qu’est-ce qu’on fait là ? » que tu lui lâches sèchement, histoire qu’il ne se fasse pas d’idée sur ton humeur du moment. Tu veux pas le voir ni lui parler et tu feras aucun effort pour qu’il en soit autrement. « Ton prochain week-end n’est pas avant la fin du mois. » T’as rapidement appris à décompter les jours avant l’unique visite mensuelle au domicile du paternel. Pas de chance pour toi, tu devras donc te le farcir à deux reprises cet mois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Rhett Brown
▸▹ l'homme loup au coeur d'acier ◃◂
avatar
posts : 286
avatar : alexander skarsgård
crédits : la signature est de xynpapple quand à mon avatar il est signé ultraviolences.
multinicks : evie rhodes, la future maman et mariée avortée. elise owen, l'agneau aux dents de loup.

ɷ statut : se sentir vaciller en un étrange vertige, ressentir le désir et le vide et savoir... C'est cela, le manque de toi.
✎ métier : entrepreneur nomade.
✌ age : 40 ans. Plus j'avance en âge, plus je me connais. Plus je me connais, moins je m'apprécie. Moins je m'apprécie, plus je me méfie de moi. Plus je me méfie de moi, moins je me méfie des autres. Cherchez l'imprudence.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo:
relationship:

MessageSujet: Re: SHETT | somewhere only we know   Mar 25 Juil - 1:59

Il annonce la couleur en quelques mots, t'as les boules qu'il le prenne comme ça, en même temps tu t'attendais à quoi ? Tu croyais réellement qu'il avait accepté de te rencontrer là, comme ci de rien n'était et pourtant, mis à part quelques coups de pressions, tu lui as jamais fais de mal à ce gamin. Il te manque le temps où tu le trimballait à droite et à gauche, quand tout allait bien. "Effectivement..." que tu lâches, pas avant la fin du mois, mais après tout ce qui s'est passé au collège tu pouvais pas attendre d'avoir cette conversation, d'autant plus que t'es persuadé qu'il va encore trouver le moyen de se défiler. "Moi aussi je suis content de te voir." tu souffles en jetant un coup d’œil au cours de yoga du troisième âge donné de l'autre côté du parc. "Tu sais très bien pourquoi je t'ai demandé de venir." tu pensais simplement pas que sa mère l'y avait forcé, sans doute craintive que tu l'embarques chez toi et que tu le battes à mort, qu'elle tarée. T'y vas au talent. "Ta mère t'as dit que tu allais passer la fin du mois avec moi ?" tu demande d'une voix douce sur un ton que tu veux innocent, parce qu'elle se montre prête à y réfléchir et toi à embauché le meilleur avocat afin d'obtenir la garde de ton fils. C'est ça l'Amérique, les riches ont l'opportunité de triompher qu'ils soient bons ou mauvais. Tu prends une profonde inspiration, mal à l'aise ne face de ce môme qui te ressemble plus que ce que tu ne penses, c'est tellement troublant. "J'songe à t'envoyer voir un psy, le collège à téléphoné 3 fois cette semaine parce que tu te bats avec tes camarades." pourquoi tu lui fais tant de mal, pourquoi t'arrives pas à gérer tes sentiments paternels, pourquoi diable est-ce que tu te comportes toujours comme un gros con quand il s'agit de ton fils ? Parce que t'as pas vraiment eut de père ? Parce qu'avant d'être officiellement un Brown tu portais le nom de ta mère ? "Sam... Y'a bien quelque chose qui ne va pas, dis pas le contraire." t'en es au point où t'essaie de te souvenir pourquoi tu te battais avec le monde entier à son âge.

_________________

toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux, mais on aime.
tous les fêlés sont des anges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: SHETT | somewhere only we know   Mar 25 Juil - 15:09


Il fut un temps où t’as bien essayé d’être le fils dont il pouvait être fier. Celui aux bonnes notes, à l’attitude exemplaire, à la gentillesse reconnue mais t’as abandonné car jamais tu ne le seras. Il y aura toujours plus important que toi à ses yeux. Un meeting à l’autre bout du monde, une femme rencontrée la vieille. Les excuses sont multiples mais jamais admissibles. Oh pour sûr, tu lui en as trouvé également. Tu te disais que papa était homme important mais qu’au fond il devait t’aimer. Puis là aussi t’as lâché l’idée. Parce qu’au bout de quatorze ans t’es épuisé d’être le semi-fils, le batard d’un homme qui n’a pas su saisir sa chance. Ou qui n’a jamais voulu la saisir. Trop d’années sont passées et t’as évolué sans père. « Elle m’a dit de décider par moi-même. » tu lances en sachant par avance que tu ne tiendras pas la fin du mois en sa compagnie. T’as juste qu’une envie, lui demander de te ramener chez toi. T’es plus rassuré à l’idée de passer tes prochains jours avec le sdf du coin plutôt qu’avec ton propre paternel. L’idée est lancée, Rhett sera-t-il preneur ? La tête tournée sur le côté, tu gardes une distance suffisante que fort heureusement il semble respecter. Jusqu’à cette phrase de trop. Cette décision qu’il n’a pas le droit de prendre pour toi. Colère et frustration se chamaillent en toi et tes poings se serrent instinctivement. Tu sens ton pouls s’accélérer tandis qu’il continue son ramassis de conneries. Tu lui dirais bien de se la fermer mais faut être honnête t’as peur de ses réactions. « Tu songes seulement ? J’ai encore dix ans de violence devant moi avant la première séance dans ce cas. » Tu préfères la réplique passive-agressive. C’est plus fin, plus brillant et carrément sur le modèle du paternel. Sa vie est un musée à la gloire de l’arrogance personnalisée. « Ne t’improvise pas père, ça te va mal… Rhett. » Ok ok. Coup bas. T’as lancé l’appellation par pure méchanceté car tu sais qu’au fond il en sera blessé. Tu ne te surprends pas vraiment à guetter sa réaction, c’est ce que tu fais depuis ton plus jeune âge.  
Revenir en haut Aller en bas
Rhett Brown
▸▹ l'homme loup au coeur d'acier ◃◂
avatar
posts : 286
avatar : alexander skarsgård
crédits : la signature est de xynpapple quand à mon avatar il est signé ultraviolences.
multinicks : evie rhodes, la future maman et mariée avortée. elise owen, l'agneau aux dents de loup.

ɷ statut : se sentir vaciller en un étrange vertige, ressentir le désir et le vide et savoir... C'est cela, le manque de toi.
✎ métier : entrepreneur nomade.
✌ age : 40 ans. Plus j'avance en âge, plus je me connais. Plus je me connais, moins je m'apprécie. Moins je m'apprécie, plus je me méfie de moi. Plus je me méfie de moi, moins je me méfie des autres. Cherchez l'imprudence.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo:
relationship:

MessageSujet: Re: SHETT | somewhere only we know   Dim 6 Aoû - 17:12

Tu dois bien avouer que tu sais qu'elle prend soin de cette petite graine ton ex femme, tu peux lui reprocher tout ce que tu veux parce que tu es blessé qu'elle ait pris la décision de se séparer de toi, en attendant, même s'il se bat à l'école, ça reste un garçon équilibré. Oui, ça te fait mal au cul de le reconnaître d'ailleurs tu ne le formuleras certainement jamais à l'oral, ce n'est pas important. Puis sa désinvolture, que dis-je, son arrogance, tu ne la supporte pas, mais tu sais d'où il tient son caractère et c'est sans doute pour cette raison que c'est aussi compliqué entre vous. T'as envie de te raviser, t'as fais au mieux tout au long de sa vie et tu es si peiné qu'il ne s'en rende pas compte que t'as qu'une envie : Fuir. Oui, ça, ça te connait bien, c'est ton petit truc à toi la fuite. Puis vient ces mots de trop. "On va mettre les choses au clair de suite gamin. J'suis ton père, pas ton pote, donc redescends un peu Samael." que tu grondes, c'est une menace, voilà comment tu réagis, voilà ce que tu es, un père menaçant, pas étonnant que ce pauvre gosse ait pas envie de passer du temps en ta compagnie. T'es là depuis combien de temps ? 10 minutes, et c'est déjà la guerre froide. Super. "Je ne sais pas comment ça se passe avec ta mère, mais si tu l'appelles par son prénom, sache qu'avec moi c'est pas la même histoire." Gysèle est une belle personne, tu l'imagines en train d'enseigner à son fils comment peler une patate et méditer dans son potager bio qu'elle entretient méticuleusement, un genre d'éducation de hippie qui se veut expérimental, ce serait bien son genre. La mère permissive, même laxiste. Tes maxillaires se contractent, tu fulmines, mais tâche de garder un minimum de sang froid. "C'est quoi ton problème ?" que tu demande plus calmement en fixant un point que tu t'inventes droit devant toi. Drôle de question, peut-être n'est-elle pas assez claire. "Qu'est-ce que je t'ai fais pour mériter un tel traitement ?" voilà une belle question, tu te dis que la réponse aussi douloureuse soit-elle à entendre, ne peut être que bonne à connaître.

_________________

toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux, mais on aime.
tous les fêlés sont des anges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: SHETT | somewhere only we know   

Revenir en haut Aller en bas
 
SHETT | somewhere only we know
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Castlevania Piano Sheet Music

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: bury the evidence. :: archives rp-
Sauter vers: