AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum, en savoir plus ici.

Partagez | 
 

 we clawed, we chained, our hearts in vain w/ruth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diego Vescovi

avatar
posts : 85
avatar : Chris Evans
crédits : hershelves. (avatar)
multinicks : Reva, Bane et Meredith
ɷ statut : Célibataire
✎ métier : Agent sportif
✌ age : Trente-cinq

MessageSujet: we clawed, we chained, our hearts in vain w/ruth   Mar 11 Juil - 18:37


≈ ≈ ≈
{ Don’t you ever say I just walked away I will always want you
I can’t live a lie, running for my life I will always want you. }
crédit/ tumbltglee.

Depuis sa dernière discussion avec Ruth, Diego ne se sentait pas dans son assiette. Il savait qu’il avait manqué l’occasion de lui dire la vérité, mais il n’avait pas pu la retenir plus longtemps. Elle avait eu tellement envie de partir qu’il aurait presque cru à son histoire de rendez-vous, peut-être que c’était réel il n’en saurait jamais rien. Néanmoins, il allait devoir la revoir rapidement s’il voulait lui annoncer qu’il était père avant que la presse ne s’empare de l’histoire et qu’elle soit humiliée à nouveau si on apprend qu’elle n’était pas au courant. Diego savait que Ruth ne le rappellerait pas, qu’elle lui accorderait cinq minutes tout au plus au téléphone. Il avait besoin de plus, de beaucoup plus pour pouvoir lui expliquer comment il va encore bouleverser sa vie à nouveau. Il avait pensé à la rejoindre à l’hôpital afin d’être sûre de la voir, mais il n’avait pas envie de la perturber dans son travail. C’était sûrement la seule chose à laquelle elle pouvait se raccrocher. Il était certes étonné, qu’elle puisse continuer à s’occuper des enfants, mais c’est ce qu’elle faisait. Il n’avait pas envie de la dégoûter à vie. Diego avait repoussé encore et encore le moment d’aller la voir chez elle, parce que chez elle, c’était chez eux autrefois. Il ne se sentait pas prêt à y retourner, mis elle ne lui donnait clairement pas le choix. Il allait devoir affronter son passé. Diego n’avait pas dit à Elena qu’il avait croisé Ruth parce qu’il n’avait pas envie de croire qu’il s’était défilé. Il n’avait pas non plus envie de répondre à ses questions. Elena est curieuse et elle essayerait sûrement de savoir ce que ça lui faisait de l’avoir revu. Il ne se sentait pas prêt à en parler, à y faire face et surtout devant la mère de sa fille. Tout ceci serait gênant même si aujourd’hui, il ne se passe rien entre eux. Ils sont des parents pour leur fille, rien de plus, rien de moins. Dans tous les cas, Diego devait prendre son courage à deux mains à aller voir Ruth pour arracher le pansement comme on dit. Il était donc désormais, devant sa porte en essayant de frapper à la porte. Il devait le faire parce qu’il n’y aurait jamais de bon moment. Diego frappa à plusieurs reprises sans succès. Il n’y avait pas le moindre bruit à l’intérieur, la preuve étant qu’il n’y avait réellement personne à l’intérieur. Diego devait se rendre compte que la jeune femme n’était pas présente. Elle était encore au travail. C’était bien sa chance. Cette fois-ci, il ne pouvait pas revenir les mains vides. Il devait le faire sinon demain il n’aurait plus le courage. Il aurait pu prendre le double des clés qu’elle cachait toujours au même endroit, mais ça aurait été très impoli de sa part. Diego s’installa alors sur les marchés de l’escalier en l’attendant. Le temps passa et il commençait sérieusement à somnoler. A tel point que lorsqu’il ouvrit à nouveau les yeux Ruth était devant lui en train d’essayer de rentrer chez elle. Elle le fixait et la surprise semblait grande. « Tu n’as pas retourné mes appels alors j’ai pensé venir te voir en personne, mais tu n’étais pas là. » Lui expliqua Diego. Il n’avait pas envie qu’elle pense qu’il était un stalker, obsédé par elle. Il avait simplement perdu la notion du temps. Entre son travail et le reste il était aussi épuisé. « On doit parler Ruth, c’est très important. » Rajout-t-il. A son air grave elle devait comprendre qu’elle n’avait pas vraiment le choix. Il n’allait pas partir. Il devait aller jusqu’au bout qu’elle ait envie ou non de lui parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: we clawed, we chained, our hearts in vain w/ruth   Jeu 13 Juil - 13:21

Ruth était de retour en ville depuis à peine deux semaines. Tout s’était enchainé très rapidement. Les funérailles de Lou qui avait précipité son retour à Monterey, son retour à l’hôpital, la paperasse à gérer, elle avait eu à peine le temps de dire au revoir aux gens auxquelles elle tenait là-bas. Le plus important pour Ruth étant d’être présente pour sa famille en cette période de deuil. Elle n’avait pas vu grand monde depuis son retour, elle avait croisé Diego, ça ne s’était pas très bien passé. Elle s’en fichait. Lou n’était plus là, elle s’était jeté de la falaise et ça Ruth n’en revenait toujours pas. Lou c’était la petite soeur attachante, un peu trop présente, un peu envahissante, avec une joie de vivre débordante, ça ne lui ressemblait pas d’agir ainsi. Mais on lui avait bien fait sentir que pendant son absence, Lou avait eu des moments difficiles, qu’il fallait qu’elle s’y fasse, parce que c’était ce que Lou était devenue, une jeune femme dépressive. Ruth a songé à rappeler Diego pour s’excuser de son comportement, mais à quoi bon ? Eux deux c’était du passé maintenant. Elle vivait chez ses parents depuis deux semaines, elle ne retournait qu’à son appartement de temps à autre pour souffler, ou pour prendre des affaires. Justement, ce soir elle avait prévu de passer pour récupérer des papiers pour son nouveau contrat à l’hôpital, elle fut surprise de voir Diego au pied de sa porte. Salut. Elle était surprise de le voir là, c’était comme ci lui aussi voulait s’excuser de quelque chose. Elle l’écouta parler et attendit quelques secondes avant de lui répondre, après tout ça ne pouvait pas être pire que ce qu’elle ressentait en ce moment. Entre. Elle déposa son sac à main sur le canapé, alluma une lumière et se dirigea vers la cuisine où se trouvait la cave à vin. Elle en sortit une bouteille de vin rouge, un château Margaux qui datait de la fête de fiançailles de Ruth et Diego, une bouteille qu’ils avaient précieusement conservée pour la boire au retour de la lune de miel. Lune de miel, qui n’a finalement jamais eu lieu. C’était un peu idiot de la sortir maintenant, mais en même temps, Ruth elle savait qu’elle ne la boirait jamais, si ce n’était pas avec Diego. Elle le laissa pataud se débrouiller dans l’entrée. Il était mal à l’aise, ne sachant sans doute pas comment agir. S’il pouvait ou non enlever sa veste.  Ce qu’il y a de bien avec le château Margaux c’est qu’il se bonifie avec le temps. Alors même s'il a trois ans, il ne devrait pas être mauvais. Tu en veux un verre ? Elle croisa enfin le regard de celui qu’elle avait tant aimé. De quoi tu veux parler ? Elle déboucha la bouteille d’un geste presque expert, surprise de se souvenir comment on faisait. Elle s’en servit un grand verre et en bu une grande gorgée. Le liquide âpre se répandant dans sa gorge, ça faisait du bien, c’était comme ci, finalement, tout ça n’était qu’un mauvais rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Diego Vescovi

avatar
posts : 85
avatar : Chris Evans
crédits : hershelves. (avatar)
multinicks : Reva, Bane et Meredith
ɷ statut : Célibataire
✎ métier : Agent sportif
✌ age : Trente-cinq

MessageSujet: Re: we clawed, we chained, our hearts in vain w/ruth   Ven 14 Juil - 12:47

Diego ne s’attendait pas à ce qu’elle l’accueille avec cette bouteille de vin. Elle devait sentir qu’il n’était pas venu ici pour lui annoncer une bonne nouvelle. La façon dont la jeune femme se comportait ne l’aidait pas à se donner du courage. Il n’avait pas envie de bouleverser sa vie et pourtant c’est ce qu’il allait faire. Il accepta de boire ce verre, il avait besoin de courage et pourquoi pas d’un miracle. Diego pouvait sentir le sarcasme dans le ton de sa voix. Elle l’avait mis à la porte il y a déjà deux ans et maintenant elle l’invitait à entrer. Inviter était un bien grand mot lorsqu’on sait qu’elle le fait parce qu’il a insisté en venant jusqu’à chez elle qui autrefois était chez eux. Diego était désormais à l’intérieur et les souvenirs ne cessaient de le rattraper comme un boomerang. C’était plus difficile qu’il ne le pensait. Il était passé à autre chose, il avait fait le deuil de leur relation, de cette maison et pourtant, il avait l’impression de revenir en arrière. Il resta quelques instants silencieux, contemplant l’intérieur. Il se doutait bien que Ruth devait voir qu’il n’était pas lui-même dans cet environnement. Il y a quelques secondes il insistait pour parler et maintenant il gardait le silence. Il avait devant ses yeux ses regrets, ce que sa vie aurait pu être s’il avait agi différemment. Bien qu’il ne se considère pas entièrement responsable de leur rupture, il avait quelques regrets, mais il savait qu’on ne change pas le passé. Il devait d’ailleurs affronter le présent et discuter avec Ruth. Il n’y avait pas de bonne façon de l’annoncer, de le dire pour atténuer le choc qu’elle aura. Il ne savait cependant, pas à quel point Ruth avait eu de la peine en apprenant qu’elle était stérile puisqu’elle avait gardé ce secret pour elle sans montrer ses sentiments, mais il se doutait que ça serait difficile. « Il y a quelque chose que j’ai appris il y a quelques mois seulement et je crains que ça ne s’ébruite rapidement. Je voulais te prévenir avant que tu ne l’apprennes dans la presse ou autre. » Commença par lui dire Diego. Il tournait autour du pot comme pour se donner le courage d’affronter la réalité. Une réalité assez soudaine et heureuse pour lui, mais qui ne le serait pas pour la jeune femme. Il lui confia alors : « J’ai découvert par hasard que j’avais une fille dont j’ignorais l’existence, je suis papa .. » Pour le moment il ne rentrait pas dans les détails. Il voulait déjà qu’elle puisse assimilée la nouvelle sans pour autant la submergée. Elle méritait d’avoir quelques secondes pour se faire à cette idée. Il savait que les détails ne lui donneraient qu’une raison de plus de le détester même si dans ce cas précis, il n’avait pas prémédité tout ça. Il avait seulement voulu être honnête avec elle et la protéger à sa façon. Il aurait préféré évité de devoir lui dire que la petite fille a dix-huit mois, qu’elle est née de sa liaison avec Elena. Malheureusement, il savait qu’il ne faisait que remettre ça à plus tard. Il allait lui donner les clés pour qu’elle se dise qu’elle avait raison depuis le début et qu’il était le seul fautif dans leur rupture même si ce n’est pas tout à fait vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: we clawed, we chained, our hearts in vain w/ruth   

Revenir en haut Aller en bas
 
we clawed, we chained, our hearts in vain w/ruth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeux Vidéos] La Saga "Kingdom Hearts"
» Noblesse oblige (Kind hearts and coronets)
» Pandora Hearts
» Kingdom hearts
» Toraware no minoue / Captive hearts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: bury the evidence. :: archives rp-
Sauter vers: