AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum, en savoir plus ici.

Partagez | 
 

 a kiss with a fist is better than none ✩ lloyd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emma Baldwin

avatar
posts : 79
avatar : bryce dallas howard.
crédits : shiya.
multinicks : clifford, victoria.
ɷ statut : married, mother of three.
✎ métier : housewife, occasionally selling tupperware products.
✌ age : thirty-nine years old.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: buy a new tutu for arianna, make cupcakes for the book club, remove that stain on paige's room, check gabrielle's homework, give a phone call to jared.
relationship:

MessageSujet: a kiss with a fist is better than none ✩ lloyd   Mar 27 Juin - 21:06


YOUR SLAP DON'T STICK, YOUR KICKS DON'T HIT,
SO WE REMAIN THE SAME

WEEKLY SESSION AT THE CABINET.Emma avait un emploi du temps parfaitement organisé. Si organisé même, qu'il ne comptait plus aucune place pour quelque spontanéité que ce soit. Chaque lundi, elle allait faire ses courses dans la même épicerie, elle accompagnait ses filles à leurs diverses activités extra-scolaires tous les mercredis, le samedi elle se rendait sur le port pour acheter le plus frais des poissons à cuisiner pour Jared le weekend, et le vendredi elle avait rendez-vous pour sa session hebdomadaire chez le psychologue. L'un des rares moments lors desquels elle pouvait se concentrer sur elle-même, chose pas nécessairement au goût de son thérapeute, qui se trouvait être son beau-frère. Il avait épousé sa soeur huit ans auparavant, et même si celle-ci n'était désormais plus de ce monde, Emma veillait à ce que sa relation avec Lloyd reste intacte. Malheureusement pour elle, ses efforts n'étaient pas réciproques et elle les pensait parfois vains. Sans doute qu'elle aurait compris pourquoi, si quelqu'un avait un jour pris la peine de lui expliquer ce qu'il s'était passé. Quoi qu'il en soit, et comme elle le faisait régulièrement, la mère de famille avait apporté avec elle une boîte Tupperware remplie d'une part de gâteau de pâtes qu'elle avait cuisiné rien que pour son psychologue. Cette fois-ci, elle n'avait pas de dessins à lui offrir de la part de Paige. Cette dernière ayant fait une visite impromptue chez le dentiste pour soigner une vilaine carie. Encore un coup de Gabrielle, qui avait dû attraper la bonbonnière sur le frigo et en gaver ses deux soeurs. Ainsi, comme chaque semaine, alors même que la secrétaire lui avait dit que cela était inutile, la presque quadragénaire s'était présentée à l'accueil, avant d'attendre sagement que Lloyd ouvre sa porte qui donnait directement sur la salle d'attente. « Oh, bonjour Lloyd, comment vas-tu? Ça me fait énormément plaisir de te voir! » Elle voulut l'étreindre mais savait combien son beau-frère détestait qu'elle en fasse autant. Alors elle passa le seuil de la pièce, et alla déposer sa boîte en plastique sur le bureau. « Spécialité de la maison. Je te laisse deviner de quoi il s'agit. » Elle serra les anses de son sac à main, qu'elle tenait à bout de bras à la hauteur de ses cuisses, tout en lui servant l'un de ses plus beaux sourires. Un sourire pas tout à fait sincère, mais pas tout à fait malhonnête non plus. Elle accrocha son bagage sur le porte-manteau et demanda finalement la permission d'aller s'asseoir sur le divan, tout en sachant que Lloyd lui dirait oui.

_________________

Your smile is like a breath of spring. Your voice is soft like summer rain. And I cannot compete with you, Jolene.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd Kane
Admin | I'll worship like a dog
at the shrine of your lies
avatar
posts : 1114
avatar : Tom Ellis
crédits : wiise (sign)
multinicks : l'ex futur marié
ɷ statut : Veuf non éploré d'une femme suicidée qu'il aurait tuée de ses propres mains s'il avait su plus tôt. Dommage qu'il soit trop tard. Père d'une petite fille partie beaucoup trop tôt, qui a laissé une plaie béante dans son coeur. Socialement instable.
✎ métier : Psychologue, il s'imisce dans l'esprit des gens, cherchant normalement à les soulager. Il est doué, très même, c'est juste qu'il refuse de faire le bien et d'aider, pour que ses patients continuent à souffrir. Comme lui en somme.
✌ age : Trente huit années de conneries en tout genre. Il y a bien eu une accalmie mais depuis cinq ans la tempête souffle de nouveau.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: pas de jaune chez moi. Seule fois que je le dirai. L.
relationship:

MessageSujet: Re: a kiss with a fist is better than none ✩ lloyd   Mer 28 Juin - 15:00

– Tenue – Le vendredi. Une journée que nombreux attendant, annonciatrice d’une fin de semaine et d’un repos bien mérité. La journée du poisson dans certaines mœurs. Celle qui fout en l’air le week-end pour Lloyd Kane. Pour quelle raison ? A cause d’elle, Emma. Une étrangère qui entra dans sa vie, qui fit partie de sa famille comme on dit, mais qui n’est plus rien depuis que sa sœur est morte. Après le décès d’Alicia, le psychologue a voulu couper les ponts avec tout ce qui se rapprochait d’elle. Emma en fait partie. Il l’a réorienté vers l’un de ses collègues. Il s’est absenté durant plusieurs semaines du cabinet. En vain. A son retour, telle une sangsue, son ex belle-sœur l’attendait, fidèle au poste. Sa loyauté surpasse presque celle de Boyd. Il a tenté pourtant de la virer. Dès que le prénom Alicia était prononcé, la trentenaire se faisait mettre à la porte du cabinet manu militari. Les deux ne comptent plus les fois que c’est arrivé. Puis Emma a semblé avoir compris. Elle n’a plus prononcé le prénom d’Alicia mais elle a continué à venir. Au grand damne du veuf. Cinq ans plus tard, il s’est fait une raison. Le vendredi est devenu la journée merdique de la semaine. Son humeur devient encore plus exécrable à la fin de la séance. Quant à Emma… Dieu seul sait pourquoi elle fait preuve d’autant de masochisme et s’évertue à venir.

Son index glisse pour fermer l’application du téléphone. Dix minutes qu’il furetait sur les réseaux sociaux. Dix minutes de gagnés. Se décidant enfin, le psychologue se lève pour ouvrir la porte de son cabinet. Comme tous les vendredis, la parfaite mère de famille est assise et attend sagement son tour. Et comme tous les vendredis, elle fait preuve d’une joie de vivre qu’il a envie d’étouffer, la lui faisant ravaler pour qu’elle reste bien au fond de sa gorge. « Emma. » Pas de formule de politesse. Aucune réponse à sa question. Et aucune réplique quant à un plaisir de se voir qui ne serait pas réciproque. Contrarié comme à chaque fois – il rêve toujours du jour où il ouvrira la porte sans la voir – il referme le battant derrière eux, espérant secrètement pour qu’on l’appelle pour une urgence psychologique. Un patient partant en vrille qu’il tenterait réellement d’aider pour une fois si ça peut l’amener loin de ce rendez-vous hebdomadaire. Il jette un œil à la boite posée sur son bureau. La spécialité d’Emma Baldwin. « Un gâteau de pâtes, que c’est gentil. » Faux-cul lui ? Si peu car l’ironie est perceptible dans sa voix. « On fête quoi cette fois-ci, un mariage ? L’acceptation de ta dépression ? Tes ventes de la semaine ? » Le sarcasme encore et toujours. Il lui fait signe de s’installer alors que lui-même s’en va s’affaler sur son fauteuil de bureau. Ses bras reposant sur les accoudoirs, ses doigts se joignent à peine alors qu’il observe Emma. « A toi l’honneur. » Il l’invite à prendre la parole en premier. Après tout, c’est sa séance, ce n’est pas lui qui veut être suivi par un psychologue. C’est donc à elle de s’exprimer, d’aller chercher dans les profondeurs de son être ce qui la perturbe pour que ça sorte, et qu’elle puisse ensuite chercher un moyen pour aller mieux, ou du moins faire avec. Si c’est lui qui doit dresser un bilan pour chacun de ses patients, il y aurait déjà eu plusieurs suicides dans son cabinet.

_________________
I look inside myself and see my heart is black
« I see my red door, I must have it painted black maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Baldwin

avatar
posts : 79
avatar : bryce dallas howard.
crédits : shiya.
multinicks : clifford, victoria.
ɷ statut : married, mother of three.
✎ métier : housewife, occasionally selling tupperware products.
✌ age : thirty-nine years old.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: buy a new tutu for arianna, make cupcakes for the book club, remove that stain on paige's room, check gabrielle's homework, give a phone call to jared.
relationship:

MessageSujet: Re: a kiss with a fist is better than none ✩ lloyd   Lun 3 Juil - 14:06

« Emma. » Face à n'importe qui d'autre, la mère de famille se serait sans doute sentie blessée par un tel manque d'enthousiasme. Mais en l'occurrence, ici, c'était Lloyd qui était en cause, et elle s'était pleinement habituée au dynamisme plat, voire non-existant, dont il faisait preuve. Pourtant, quand le psychologue était entré dans la famille, rien ne présageait que son intérêt à la vie passerait d'un pourcentage plus qu'optimiste à un zéro pointé. Emma se souvenait notamment de réunions de famille particulièrement réussie. Mais c'était sans compter les décès prématurés de sa nièce et de sa soeur, qu'elle tenait désormais responsable de l'aigreur du jeune homme. « Un gâteau de pâtes, que c’est gentil. » Elle s'estimait chanceuse cette semaine, car il arrivait parfois qu'elle ne soit gratifiée d'aucun remerciement. En outre, il était arrivé plus régulièrement à Lloyd de vider directement le Tupperware dans sa poubelle de bureau, ou même encore par la fenêtre du cabinet, que de feindre la gentillesse à travers un simple merci. « Ne sois pas idiot, voyons. Tu n'as pas besoin de me remercier pour si peu. » Elle lissa l'arrière de sa jupe crayon, effaçant les plis qu'elle avait dû y former en s'asseyant dans la salle d'attente. Geste parfaitement inutile quand on savait qu'elle allait devoir de nouveau s'asseoir d'ici peu, mais entretenir une image impeccable était plus important pour elle que de s'affairer vainement à quoi que ce soit. « On fête quoi cette fois-ci, un mariage? L'acceptation de ta dépression? Tes ventes de la semaine? » Emma déglutit. Son beau-frère, et psychologue, en était récemment arrivé à la conclusion que la rouquine était dépressive. Bien évidemment, elle ne s'en était pas montrée tout à fait satisfaite. Comment aurait-elle pu être dépressive? Elle a un mari aimant, bien qu'absent, et trois filles absolument adorables, bien que Gabrielle soit devenue une pré-adolescente imbuvable depuis quelques temps. Essayant de se redonner une certaine contenance, la jeune femme esquissa un sourire à son thérapeute. « Ou tout simplement la joie de se retrouver cette semaine encore. » Elle n'était pas peu fière d'être la seule Buchanan restée en bons termes avec lui. Quoique bons termes soit sans doute un peu trop utopiste. Disons qu'elle n'était pas peu fière d'être parvenu à demeurer en lien avec Lloyd, en tout cas. « A toi l’honneur. » Concentrant toute sa grâce sur cet effort, Emma s'allongea sur le divan. Elle détestait plus que tout le fait de se retrouver dans une position si vulnérable ailleurs qu'au sein de son propre foyer. Malheureusement, être la belle-soeur du psychologue ne lui donnait pas droit à un quelconque traitement de faveur, et elle avait appris à se plier aux règles du jeu. « J'ai bien pris le temps d'y réfléchir cette semaine, et je pense sincèrement que ton diagnostic ne pourrait être plus erroné. » Elle ne cessait de détourner le regard du plafond à Lloyd, puis de Lloyd au plafond. Cette exercice se révélait compliqué pour Emma, qui mettait un point d'honneur à toujours regarder son interlocuteur dans les yeux. « Je vis dans la maison de mes rêves, que je partage avec le mari idéal, et dans laquelle vivent aussi d'adorables petites filles. D'ailleurs, je me félicite toujours d'avoir pu donner naissance à chacune par voie naturelle, et sans péridurale. » Un détail dont se serait très certainement passer l'hôte des lieux.

PS: Encore désolée d'avoir mis tant de temps à répondre...

_________________

Your smile is like a breath of spring. Your voice is soft like summer rain. And I cannot compete with you, Jolene.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd Kane
Admin | I'll worship like a dog
at the shrine of your lies
avatar
posts : 1114
avatar : Tom Ellis
crédits : wiise (sign)
multinicks : l'ex futur marié
ɷ statut : Veuf non éploré d'une femme suicidée qu'il aurait tuée de ses propres mains s'il avait su plus tôt. Dommage qu'il soit trop tard. Père d'une petite fille partie beaucoup trop tôt, qui a laissé une plaie béante dans son coeur. Socialement instable.
✎ métier : Psychologue, il s'imisce dans l'esprit des gens, cherchant normalement à les soulager. Il est doué, très même, c'est juste qu'il refuse de faire le bien et d'aider, pour que ses patients continuent à souffrir. Comme lui en somme.
✌ age : Trente huit années de conneries en tout genre. Il y a bien eu une accalmie mais depuis cinq ans la tempête souffle de nouveau.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: pas de jaune chez moi. Seule fois que je le dirai. L.
relationship:

MessageSujet: Re: a kiss with a fist is better than none ✩ lloyd   Mar 11 Juil - 10:17

– Tenue – Cette femme est si adorable qu’elle lui donne envie de lui mettre une claque toutes les dix secondes. Plutôt à chaque fois qu’elle ouvre la bouche, surtout quand c’est pour sortir des inepties. Une joie de se retrouver, une fois de plus. Chacun doit sautiller. Ils sont en vie. Aucun ne s’est enfoncé dans les profondeurs de leur pathétique vie au point de franchir le pas pour quitter ce monde. Effectivement, ils fêtent une joie de vivre commune qu’ils n’ont pas. L’un n’y croyant plus et l’autre étant aveuglée par sa petite vie plus que parfaite. Sauf que cela reste un temps, du passé qui plus est et un jour il arrivera bien à lui ouvrir les yeux. Ce n’est pas une mission qu’il se donne, c’est seulement un objectif. Histoire de heurter une Buchanan autant qu’une autre l’a touché dans le passé et le touche encore. D’ailleurs, il est temps de parvenir à cet objectif. Il invite Emma à prendre la parole, après tout elle le paie pour qu’il écoute, alors autant mettre à profit son argent.

Cela n’empêche pas le psychologue de faire autre chose à côté. Le temps que son ancienne belle-sœur se décide, il tend la main en direction des pâtes pour l’attraper. Il ouvre un tiroir de son bureau pour en sortir un couvert en plastique. C’est ça d’être non professionnel et de vouloir passer le temps quand les patients se lamentent, on trouve tout un tas de truc dans les tiroirs, histoire de tuer le temps et ne jamais être en manque de recours. Se mettant à son aise, il croise ses jambes et les balancent pour les poser sur son bureau. Le voilà confortablement installé également, prêt à écouter les lamentations de madame Baldwin. Elle trouve son diagnostic erroné. « Vraiment ? » fait-il s’intéressant davantage au plat de pâtes qu’à elle. Lui ne trouve pas qu’il ait tort, bien au contraire. Il abandonne du regard la nourriture quelques secondes pour croiser le regard de sa belle-sœur. Il n’en dit pas davantage, l’invitant silencieusement à continuer. Il pique un coup de fourchette dans le gratin et l’enfourne déjà dans sa bouche alors qu’elle reprend. La nourriture l’aide, au moins à ne pas éclater de rire. « Waouh. » se décide-t-il enfin à dire alors qu’elle a terminé. « Ton cas est pire que ce que je pensais. » Fourchette en l’air et en suspens, il oublie quelques secondes la nourriture. « Rêve, idéal, adorable… Est-ce que tu t’entends ? Redescends de ton petit nuage. Jared n’est jamais là, ton ainée entre dans l’âge chiant et ingrat. Et ta maison doit bien avoir quelques craquelures ici et là depuis le temps. Te rappelles-tu quand tu t’es créé ce monde imaginaire ? » Car Emma vit indéniablement dans un. Ou alors dans une maison de poupées. Dans tous les cas, ce n’est pas que son cas la préoccupe mais la guimauve, très peu pour lui. Attendant sa réponse, il pique un nouveau coup de fourchette dans le plat. Elle raconte des conneries mais a au moins le mérite de le nourrir en même temps, tout n’est pas perdu.

_________________
I look inside myself and see my heart is black
« I see my red door, I must have it painted black maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Baldwin

avatar
posts : 79
avatar : bryce dallas howard.
crédits : shiya.
multinicks : clifford, victoria.
ɷ statut : married, mother of three.
✎ métier : housewife, occasionally selling tupperware products.
✌ age : thirty-nine years old.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: buy a new tutu for arianna, make cupcakes for the book club, remove that stain on paige's room, check gabrielle's homework, give a phone call to jared.
relationship:

MessageSujet: Re: a kiss with a fist is better than none ✩ lloyd   Mar 18 Juil - 21:23

En ce qui concerne les propres parents d'Emma, ils avaient depuis longtemps maintenant renoncé à leur relation avec Lloyd. À croire que celui-ci avait aussi peu compté pour eux. Elle avait bien essayé de comprendre les raisons de ce désintérêt, en vain. Elle demeurait la seule à faire de son mieux pour entretenir une connexion quelconque avec le psychologue. Même Jared lui avait conseillé de faire une croix sur le lien qui les nouait précédemment au jeune homme. Et c'est dire combien ce challenge qu'elle s'était elle-même donné prenait de l'ampleur, car Jared ne disait jamais rien d'habitude. Elle le soupçonnait de regretter qu'elle continue de payer pour des séances qui ne semblaient pas offrir le soulagement escompté. Et peut-être qu'il avait raison, peut-être qu'Emma ne progressait pas en se confiant à Lloyd, mais au moins elle avait la sensation de ne pas totalement échouer. « Ton cas est pire que ce que je pensais. » La presque quadragénaire se tourna vers son interlocuteur. Au moins, le voir piquer dans la part de gâteau de pâtes qu'elle lui avait réservée lui donnait quelque satisfaction. « Rêve, idéal, adorable… Est-ce que tu t'entends? Redescends de ton petit nuage. Jared n'est jamais là, ton ainée entre dans l'âge chiant et ingrat. Et ta maison doit bien avoir quelques craquelures ici et là depuis le temps. Te rappelles-tu quand tu t'es créé ce monde imaginaire? » Emma se sentait comme heurtée de plein fouet. « Je... » Mentalement, elle se pria elle-même de bien vouloir se redonner une contenance. La voir rougir et bouche bée ne rendrait Lloyd que trop fier. « En fait, non, ma maison se porte à ravir. Vraiment. » Après tout, elle dépensait tellement en couvreur, plombier, ravaleur, et cetera, qu'elle espérait bien que sa maison n'affichait pas la moindre craquelure. « Et je ne comprends pas pourquoi je me serais créé un monde imaginaire. Voyons, c'est absurde. » Oui, Jared n'était que rarement présent à la maison. Oui, Gabrielle montrait les premiers signes d'une crise d'adolescence difficile. Mais n'était-ce pas le jeu? En souhaitant fonder une famille, ne s'était-elle pas engagée à vivre tous ces bas, venus avec les hauts?

_________________

Your smile is like a breath of spring. Your voice is soft like summer rain. And I cannot compete with you, Jolene.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd Kane
Admin | I'll worship like a dog
at the shrine of your lies
avatar
posts : 1114
avatar : Tom Ellis
crédits : wiise (sign)
multinicks : l'ex futur marié
ɷ statut : Veuf non éploré d'une femme suicidée qu'il aurait tuée de ses propres mains s'il avait su plus tôt. Dommage qu'il soit trop tard. Père d'une petite fille partie beaucoup trop tôt, qui a laissé une plaie béante dans son coeur. Socialement instable.
✎ métier : Psychologue, il s'imisce dans l'esprit des gens, cherchant normalement à les soulager. Il est doué, très même, c'est juste qu'il refuse de faire le bien et d'aider, pour que ses patients continuent à souffrir. Comme lui en somme.
✌ age : Trente huit années de conneries en tout genre. Il y a bien eu une accalmie mais depuis cinq ans la tempête souffle de nouveau.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: pas de jaune chez moi. Seule fois que je le dirai. L.
relationship:

MessageSujet: Re: a kiss with a fist is better than none ✩ lloyd   Dim 6 Aoû - 11:27

– Tenue – Le gâteau de pâtes. Il est le seul et unique rempart permettant de détourner l’attention du psychologue pour qu’il ne se consacre pas entièrement à sa quête. Il ne sait pas ce qu’il obtiendra une fois qu’il l’aura achevée. Il ne sait pas non plus s’il s’en trouvera immédiatement une suivante. C’est comme dans les jeux vidéo, celle-ci est entamée depuis longtemps. Trop longtemps, cinq années, c’est long. Il est temps d’y mettre un terme pourtant quelque chose le retient. Ce n’est pas rien, il s’agit de nourriture, et il est comme tous les mortels de ce bas-monde. Il faut manger pour survivre. Emma le nourrit gratuitement, mais ce n’est qu’une piètre excuse. Il a les moyens de se payer des restaurants, la capacité de se faire à manger. C’est juste qu’il décide par moments de profiter de la facilité qu’on lui offre. En retour, il frappe. Il appuie sur un point qui va peut-être faire mal. L’illusion d’une vie parfaite, qui ne l’est pas tant que cela et qui se fissure. S’il le voit, Emma doit le voir également. Seulement, elle ne veut pas, elle fait de la résistance, comme toujours. C’est le propre de l’homme que de s’acharner sur des causes perdues. Il ne la blâme pas pour sa résistance, il en aussi le parfait exemple. Un rictus se forme au coin de ses lèvres. Une maison qui se porte bien, vraiment. Et les membres qui y vivent ? Ils appartiennent à un monde imaginaire créé de toute pièce par la maitresse de maison. « Tu me fatigues Emma. » Ni plus, ni moins. Le meilleur des mondes n’existe pas. La perfection non plus. Cette femme est fatigante, toujours à se voiler la face. Jamais à l’écouter. Elle s’évertue à venir pour des séances de psychanalyse mais ne progresse pas. C’est tout le contraire, ils ne font que du surplace, ou alors ils s’évertuent à avancer à reculons. « C’est dommage que tu n’acceptes pas d’ouvrir les yeux sur sa ta vie. » Sincèrement, il le pense pour une fois ce qu’il dit. « Admettons. Tout va bien, ton bonheur est parfait. Jared assure toujours au pieux. Tes gamines sont des anges. Que se passera-t-il lorsque l’un déviera de ce monde dans lequel tu les vois ? » La chute n’en sera que plus lourde. Les illusions, il y est passé. Il lui a fallu du temps pour reprendre le travail. « Pourquoi continuons-nous à nous voir tous les vendredis si ta vie est si parfaite. Arrête de gaspiller ton argent, arrête d’écouter la négativité de ton psy, et tire-toi. Retourne dans le pays imaginaire, je n’en ferai jamais parti de celui-ci. » Plutôt crever que d’arrêter de ressentir de la souffrance.

ps : pardon, pardon pour l'attente u_u

_________________
I look inside myself and see my heart is black
« I see my red door, I must have it painted black maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: a kiss with a fist is better than none ✩ lloyd   

Revenir en haut Aller en bas
 
a kiss with a fist is better than none ✩ lloyd
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FIST OF DRAGON 2010
» Galerie d'Imperial Fist
» Castlevania IV vs Vampire KIss
» Ae fond kiss
» drop pod imperial fist

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: monterey :: Pacific Grove-
Sauter vers: