AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum, en savoir plus ici.

Partagez | 
 

 i could really use a wish right now ✩ bellamy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clifford Olson

avatar
posts : 143
avatar : adam driver.
crédits : shiya.
multinicks : emma, victoria.
ɷ statut : fell in love with the lamb.
✎ métier : both a mover and a robber.
✌ age : thirty-one years old.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: fast pizza delivery: 831-555-0173, overtime on wednesay, owe 15$ to nelson.
relationship:

MessageSujet: i could really use a wish right now ✩ bellamy   Sam 24 Juin - 23:22


ALL THE ROADS YOU TOOK CAME BACK TO ME

LATE NIGHT AFTER THE LAST SCREENING.Clifford n'avait jamais autant apprécié les salles sombres que depuis qu'il avait fait la rencontre de la projectionniste de Monterey. Lui, qui auparavant se contentait de regarder ce qui était diffusé sur le petit écran de son petit appartement, allait maintenant de façon quasiment quotidienne au cinéma. Pour dire vrai, il se retrouvait souvent devant des longs métrages qui le désintéressaient entièrement. Ce n'est pas qu'il ne savait pas apprécié le septième art, mais plutôt qu'il était devenu un publique un peu trop difficile. Il était difficile de trouver grâce à ses yeux, lui qui n'était ni friand d'histoires d'amours, ni de comédies, ou de films dramatiques pour adolescents. En réalité, ce qu'il aimait le plus, c'était de se rendre à la dernière séance de la journée, et de faire la fermeture en compagnie de Bellamy. La jeune femme avait réellement réveillé quelque chose en lui, à défaut de lui permettre de dormir convenablement. Il avait passé un certain temps à penser à elle, allongé sur son lit, les yeux rivés sur le plafond. C'était peut-être encore précipité de dire qu'il était fou amoureux d'elle, car il avait encore besoin d'apprendre à la connaître, mais il avait clairement des sentiments naissants pour elle. Ça il en était certain. Ce soir, il avait donc été voir le dernier opus d'un blockbuster auquel il n'avait jamais prêté attention auparavant. Pour être honnête, il n'avait pas tout bien compris. Le fait de ne pas avoir vu les films précédents l'avait clairement désavantagé. Quoi qu'il en soit, il était resté assis sagement jusqu'à la fin du générique, avant de retrouver le hall du complexe cinématographique, et de se rapprocher de Bellamy qui tenait la porte de sortie aux visiteurs. « Pas une franche réussite, celui-là. » Clifford avait pris l'habitude de discuter du film qu'il venait de voir avec la jeune femme. Elle avait un avis assez critique sur ce qu'elle projetait, bien qu'elle n'avait pas les pleins pouvoirs sur la programmation. Après tout, c'était le seul cinéma de la ville, et il fallait contenter tout le monde. Le jeune homme se tenait droit à ses côtés, les mains dans ses poches de jean, les épaules un peu haussées, car il était intimidé lorsqu'il se trouvait en sa compagnie.

_________________

And Superman unrolls a suit before he lifts. But I'm not the kind of person that it fits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: i could really use a wish right now ✩ bellamy   Dim 25 Juin - 11:10

I COULD REALLY USE A WISH RIGHT NOW

 Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars ?
 
La routine, certains ne pouvaient pas la supporter, ayant besoin de toujours être stimulés par quelque chose de neuf, d'inédit. Elle pouvait comprendre ça, chacun sa façon de vouloir vivre sa vie après tout, pas vrai ? Mais pour ceux là oui, sans aucun doute sa vie devait être routinière à souhait, chaque jour les mêmes gestes et le même endroit. Et c'était justement ce qu'elle appréciait ici. Car en dépit de cette apparente sempiternelle rangaine, Bellamy trouvait que chaque soirée était différente pour la simple et bonne raison que les clients eux différaient, tant par leurs réactions en sortant des salles que par leurs allées et venues. Certains arrivaient en retard, d'autres attendaient dehors patiemment. Alors oui chaque soir elle devait faire la fermeture et cela impliquait plusieurs tâches à faire inlassablement mais ça ne la dérangeait pas. Elle préférait mille fois ça à rester derrière un bureau toute la journée ou à devoir porter un uniforme. Non, son job ici était idéal pour elle. Voir les films depuis la cabine si elle le voulait, discuter et plaisanter un peu avec les clients, c'était évidemment la meilleure partie car oui,il y en avait une autre moins agréable. Nettoyer les salles après chaque séance, c'était la seule chose qu'elle n'aimait pas vraiment faire -pour des raisons évidentes- car même remplir les présentoirs de snacks et autres sucreries, elle le faisait de bon coeur en général, chantonnant pour se donner du baume au coeur. Après tout la plupart du temps elle était seule ici, personne ne pouvait donc se ficher d'elle quand elle faisait ça. Elle venait de finir de ranger les présentoirs pour le lendemain quand elle vit à sa montre que la dernière séance venait de se terminer, ce qui lui donnait le signal pour aller vers la porte afin de laisser les clients sortir avant d'entamer la fermture du cinéma. Moment qu'elle attendait ces derniers temps avec un plaisir supplémentaire puisque cela voulait dire qu'elle allait pouvoir parler avec Clifford un moment. Ce dernier arrivait d'ailleurs dans sa direction à présent, et elle devinait déjà à sa tête que le film qu'il venait de voir n'avait pas franchement été à son goût, intuition confirmée avec ce qu'il lui dit alors. « Trop de monde impliqué dans les décisions finales, le scénario en a souffert. Ce qui est dommage, les autres étaient bien meilleurs. » commenta-t-elle en faisant une moue dubitative, souriant à un des derniers clients qui quittait les lieux, fermant la porte derrière lui avant de se retourner vers Cliff.  « C'est ça le problème des franchises qui fonctionnent bien, tout le monde veut sa part du gâteau et c'est le spectateur qui en subit les conséquences à la fin. » conclu-t-elle tout en tirant sur la porte pour s'assurer qu'elle était bien fermée avant de sourire à nouveau au jeune homme, avançant vers la caisse pour commençer à boucler sa soirée, sachant qu'ils continueraient à parler pendant qu'elle le faisait. Cela était devenu leur habitude depuis quelques jours déjà.
 
black pumpkin

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Clifford Olson

avatar
posts : 143
avatar : adam driver.
crédits : shiya.
multinicks : emma, victoria.
ɷ statut : fell in love with the lamb.
✎ métier : both a mover and a robber.
✌ age : thirty-one years old.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: fast pizza delivery: 831-555-0173, overtime on wednesay, owe 15$ to nelson.
relationship:

MessageSujet: Re: i could really use a wish right now ✩ bellamy   Mar 27 Juin - 17:24

Les premières fois qu'il était venu voir la jeune femme, Clifford avait eu droit au même traitement que les autres clients. Après les séances, il rejoignait la porte de sortie et était remercié d'un large sourire de la part de Bellamy. Parfois, il pensait que le sourire auquel il avait droit était bien trop généreux, quand on savait les agissements qu'il avait eus à l'égard de la projectionniste lorsqu'il l'eut croisée la première fois. Par chance, la probabilité qu'elle découvre un jour qu'il était responsable du vol de sa voiture était faible, et il n'aurait aucun intérêt à lui révéler. Peu importe après combien de temps. Aujourd'hui, après plusieurs visites et autant de tentatives pour lancer une discussion avec elle, Clifford avait enfin compris la combine. S'il la lançait sur le cinéma, et qu'il lui donnait l'opportunité de dire ce qu'elle pensait d'un film, quel qu'il soit, il savait qu'elle ne le pousserait pas à quitter les lieux. En tout cas, pas aussi rapidement. « Trop de monde impliqué dans les décisions finales, le scénario en a souffert. Ce qui est dommage, les autres étaient bien meilleurs. » Elle termina alors de saluer les clients qui s'en allaient, puis verrouilla la porte devant Clifford. Quelques fois il repartait encore bredouille, mais il arrivait parfois qu'elle ferme le cinéma en sa présence, et alors il savait que c'était sa façon à elle de lui dire qu'elle lui accordait un peu plus de temps que prévu. « C'est ça le problème des franchises qui fonctionnent bien, tout le monde veut sa part du gâteau et c'est le spectateur qui en subit les conséquences à la fin. » Le jeune homme était d'autant plus ravi que ses conversations avec la guichetière l'intéressaient énormément. Elle n'avait pas son pareil quand il s'agissait de discuter de cinéma. Elle en connaissait tous les secrets, qu'il s'agisse des films, des leurs acteurs, de leurs productions, et cetera. « C'est très probablement pour cette raison que l'avarice est considéré comme un pêché. » D'ailleurs, peut-être que quelque part il était lui-même avare. Après tout, il dérobait les biens des autres, et c'était encore une fois une question de richesses. Voyant que la jeune femme s'apprêtait à compter la caisse du cinéma, Clifford pris l'initiative de lui proposer son aide. « Peut-être que je pourrais passer un coup de chiffon sur le comptoir en même temps, pour te donner un coup de main? » Le ménage n'était pas son fort, mais il pouvait au moins faire ça. Avec le nombre de doigts qui parcouraient le comptoir et les vitrines qui recouvraient la machine à pop-corn, un peu de nettoyage ne ferait pas de mal. « Et peut-être que si je faisais ça, tu m'accorderais une balade sur le port? » Il la regarda alors, souriant timidement.

_________________

And Superman unrolls a suit before he lifts. But I'm not the kind of person that it fits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: i could really use a wish right now ✩ bellamy   Mar 27 Juin - 22:44

I COULD REALLY USE A WISH RIGHT NOW

Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars ?
Serait-elle aussi souriante et amicale avec lui si elle savait qu'il était l'un des types qui lui avaient volé sa voiture ? Hum, on pouvait légitimement se poser la question parce que bon, mine de rien, elle était un peu dans la mouise depuis, pour se déplacer pour aller voir ses proches qui vivaient encore à San Francisco. Pour se déplacer en ville, ça pouvait encore aller, les longs trajets elle se résolvait à appeler un taxi, pas le choix si elle ne voulait pas se taper trente bornes en vélo. Il valait donc mieux qu'il ne lui en parle pas en effet, surtout qu'ils commençaient à développer un lien, à force de se croiser tous les soirs depuis quelques temps maintenant. Au départ, cela l'avait surprise d'ailleurs, de le voir là pour chaque dernière séance. Elle s'était interrogée sur son boulot, car s'il devait se lever tôt, venir ici pour repartir sur les coups de une heure en moyenne, mieux valait pour lui qu'il soit comme elle, n'ayant pas besoin de beaucoup de sommeil pour réussir à affronter la journée. La jeune femme n'était pas du genre à juger les autres mais il est vrai qu'elle aimait à se demander ce genre de choses, inventant parfois des vies et des dialogues à ses clients quand il lui arrivait de réellement s'ennuyer, ce qui par chance n'arrivait pas si souvent. Et si au départ lui aussi se faisait en effet raccompagné à la porte comme les clients lambdas, de pouvoir discuter avec lui de cinéma lui donnait envie de le laisser rester un peu plus longtemps, c'est vrai. Parler de sa passion -enfin de celle qui était la plus omniprésente dans sa vie en tout cas- était toujours un bon moyen d'avoir son attention, c'est vrai. Un sujet qu'avait même tendance à éviter son jules s'il voulait avoir la paix. Ainsi elle n'hésita pas à donner son avis suite au commentaire que venait de lancer Clifford suite au visionnage du film de ce soir. Les blockbusters de nos jours étaient la poule aux oeufs d'or des studios, mais tous n'avaient pas hélas la bonne recette pour atteindre le succès à coup sûr, notamment pour les raisons qu'elle venait de citer. Elle rit doucement à la réponse qu'il eu alors, acquiesçant avant de reprendre la parole à son tour. « Vrai et pourtant c'est toujours l'argent qui gouverne le monde, aujourd'hui plus que jamais. » dit-elle en passant derrière le comptoir pour aller rejoindre la caisse pour fermer cette dernière, contrôlant son contenu auparavant.  Surprise de l'entendre proposer de lui donner un coup de main pour nettoyer ce dernier, histoire de lui faire gagner un peu de temps. « C'est si gentiment proposer, je ne vais pas dire non. » dit-elle en laissant le chiffon sur le comptoir pour qu'il puisse le prendre pour nettoyer et elle fit une moue amusée en penchant légèrement la tête sur le côté quand il repris la parole pour lui demander si en échange de ce service, elle accepterait d'aller se balader avec lui sur le port. « Je ne suis pas experte en la matière mais...c'est pas du chantage ça par hasard ? » répondit-elle en ne pouvant s'empêcher de sourire, amusée par l'insistance de Clifford à son égard. C'était flatteur c'est vrai mais elle était casée et heureuse, et il le savait.
black pumpkin


Revenir en haut Aller en bas
Clifford Olson

avatar
posts : 143
avatar : adam driver.
crédits : shiya.
multinicks : emma, victoria.
ɷ statut : fell in love with the lamb.
✎ métier : both a mover and a robber.
✌ age : thirty-one years old.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: fast pizza delivery: 831-555-0173, overtime on wednesay, owe 15$ to nelson.
relationship:

MessageSujet: Re: i could really use a wish right now ✩ bellamy   Mar 27 Juin - 23:12

« Vrai et pourtant c'est toujours l'argent qui gouverne le monde, aujourd'hui plus que jamais. » Elle était loin d'avoir tord. Mais l'argent n'était pas le plus gros escroc dans cette histoire. Finalement, en soi, les fautifs étaient ceux qui avaient donné cet ordre à l'argent lui-même. Ceux qui avaient décidé de faire de la monnaie tout un commerce. Clifford se demandait à quoi avait pu ressembler le monde auparavant, quand toute la population avait des richesses plus ou moins égales, ou en tout cas que les riches n'étaient pas si éloignés des pauvres. Malgré toutes les frasques qu'il avait commises, le déménageur avait un certain sens du partage et de l'équité. D'ailleurs, quand ils avaient commencé leurs trafiques, Clifford et sa bande avaient décidé de ne prendre en cible que des gens aisés pour qui une perte quelconque ne serait pas une tragédie. Malheureusement, c'est vrai que dernièrement, ils avaient eu tendance à perdre de vue cette ligne de conduite. Et lorsqu'il voyait Bellamy s'éloigner à vélo du cinéma chaque soir, il regrettait amèrement ce qu'il avait fait. C'était peut-être aussi pour ça qu'il avait souhaité l'aider à nettoyer son comptoir. Naïvement, il pourrait croire que se montrer serviable envers elle lui laverait les mains de ses mauvais agissements. « C'est si gentiment proposer, je ne vais pas dire non. » La projectionniste fit glisser le chiffon en la direction de Clifford, et il l'attrapa avec poigne avant de répandre un peu de produits sur le comptoir et de frotter activement par dessus. Aussi, il fut largement satisfait en voyant que sa seconde proposition avait pu amuser la jeune femme face à lui. La voir sourire, rire même, faisait perdre le rythme à son coeur et c'était une sensation qu'il appréciait. Étrangement, cela lui rappelait les soirées où, accompagné de ses amis, il avait eu cette forte montée d'adrénaline avant de lancer les hostilités lors d'un coup bien orchestré. Il ne savait pas ce qu'en dirait la jeune femme, car il avait vite compris qu'elle n'était pas seule dans la vie. Il espérait seulement qu'elle ne prenne pas mal sa proposition. Non pas car il culpabilisait pour le compagnon de celle-ci, mais parce-qu'elle pourrait l'avoir trouvé insistant et il aurait l'air malin si elle le renvoyait du côté de la porte de sortie. « Je ne suis pas experte en la matière mais... c'est pas du chantage ça par hasard? » Clifford frotta les derniers centimètres encore plus ou moins sales du comptoir, puis il revint face à la jeune femme, lui tendant son chiffon. « Certainement pas. Je ne me permettrais pas de faire une telle chose. » Il se lécha les lèvres, qui n'en finissaient plus de sourire. « C'est juste que je connais un bon glacier qui ferme assez tard, et je me disais que peut-être, au lieu d'aller y faire un tour seul, tu aurais pu m'y accompagner. » En effet, il avait repéré la camionnette de ce marchand de glaces au cours d'une de ses virées nocturnes, et il savait désormais de source sûre que ses sorbets et crèmes glacées étaient délicieux. « Mais, attends... Avant de me dire non, saches que si tu n'aimes pas les glaces je connais aussi un très bon diner où prendre le meilleur café de Monterey. D'ailleurs ils servent aussi d'excellents pancakes, des gaufres, ou si tu as un peu de chance, il leur restera peut-être un peu de cette tarte maison aux myrtilles. Un vrai régal. » Ce n'était pas la première fois qu'il tentait le coup, mais Bellamy n'avait encore jamais cédé. C'est pour cette raison que ce soir il avait sorti le grand jeu, et qu'il se sentait près à l'emmener de l'autre côté de la ville s'il le fallait pour qu'elle dise enfin oui, et daigne lui tenir compagnie encore un peu.

_________________

And Superman unrolls a suit before he lifts. But I'm not the kind of person that it fits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: i could really use a wish right now ✩ bellamy   Mer 28 Juin - 20:09

I COULD REALLY USE A WISH RIGHT NOW

Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars ?
D'aussi loin que l'Histoire puisse remonter, l'argent avait toujours été une source de clivage entre les êtres humains et objet de convoitise de ces derniers. Elle n'était pas spécialiste dans le domaine, elle préférait l'histoire du cinéma à l'Histoire avec un grand H mais ses connaissances pouvaient quand même la pousser à avoir cette vision des choses car quand on analyse le passé, peu de choses ont réellement été capables de faire perdre la tête aux Hommes: l'argent, le pouvoir, la religion et l'amour. Souvent d'ailleurs une combinaison des deux premiers, qui allaient de paire il faut le dire. Et puisque l'on était de nos jours dans une société de consumérisme absolu, où il fallait avoir le dernier I Phone, le dernier it-bag ou le look d'une starlette sans talent autre que son physique pour être "in" et accepté, clairement, ce pêché là continuerait toujours de faire tourner le monde. Un constat attristant c'est certain mais qu'elle ne laissait pas pour autant l'atteindre, elle elle se contentait de vivre dignement, en se faisant de temps à autres plaisir en s'offrant un coffret dvd ou des figurines de collection. Oui, de ce côté là, elle se disait souvent que son relevé bancaire devait se faire poser des questions à son banquier mais elle s'en fichait. Ces achats, c'était bien à elle que c'était censé plaire après tout, non ? Alors les gens penseront ce qu'ils veulent, savoir conserver sa partie d'enfance quand on est adulte et dans un monde aussi cinglé que celui dans lequel on évolue tous de nos jours, c'était un avantage selon elle et elle n'était pas prête de devenir plus "mature" sur ce point. Son côté nerd, elle l'assumait pleinement après tout. Bien pour ça qu'elle avait obtenu son poste ici et qu'elle n'était pas prête de le quitter même si sa famille et son copain continuaient encore souvent de lui rabâcher qu'elle pourrait trouver mieux. Mieux pour eux sans doute mais Bell elle, était très bien là où elle était, merci de votre sollicitude ! Faire la fermeture était toujours un peu long en terme de tâches à effectuer mais il semblait que ce soir elle aurait le droit à un petit coup de main, puisque Clifford se proposait de passer le chiffon sur le comptoir pour l'aider alors qu'elle allait faire sa caisse pour mettre l'argent de la journée dans le coffre ensuite. Elle n'allait pas refuser sa proposition, ça lui ferait gagné un peu de temps même si elle n'était jamais réellement pressée quand elle faisait la fermeture. Mais celle-ci venait avec une contre-partie apparemment puisqu'il en profita pour lui demander de l'accompagner pour aller se balader au port. Ça n'était pas la première fois qu'il lui faisait une telle invitation à vrai dire. Ce qui l'amusait toujours oui, puisqu'elle avait été claire sur le sujet, elle n'était pas un coeur à prendre. Ce qui ne semblait pourtant pas déranger plus que ça le jeune homme puisqu'il continuait de tenter sa chance. Fronçant légèrement les sourcils tout en arborant une moue pas franchement convaincue à ce qu'il dit pour se défendre, Bellamy finit par sourire à nouveau quand il expliqua qu'il pensait bien faire en l'invitant, histoire de ne pas aller savourer une bonne glace tout seul sans l'en faire profiter elle aussi. Ou peut-être souriait-elle pour autre chose inconsciemment, allez savoir. Elle allait répondre mais apparemment, il n'en avait pas fini alors elle le laissa poursuivre, riant doucement plus il continuait à lister tous les plats qu'il pensait pouvoir lui donner envie -ce qui était le cas, gourmande comme elle était-.  « On t'as déjà dis que tu ferais un super VRP avec un tel discours ? » lança-t-elle tout en ouvrant la caisse pour contrôler son contenu.  « Mais je suppose que des pancakes après une longue journée ça peut être pas mal. » avoua-t-elle en souriant. Après tout, aller manger des pancakes avec lui, ça n'était pas un crime ? Pas comme si elle comptait tromper son copain avec lui ou qui que ce soit. Puis il était gentil, ils apprenaient à se connaître depuis quelques temps déjà, quel mal y aurait-il à accepter si en plus ça semblait lui tenir autant à coeur de lui faire connaître ses bons plans culinaires.
black pumpkin


Revenir en haut Aller en bas
Clifford Olson

avatar
posts : 143
avatar : adam driver.
crédits : shiya.
multinicks : emma, victoria.
ɷ statut : fell in love with the lamb.
✎ métier : both a mover and a robber.
✌ age : thirty-one years old.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: fast pizza delivery: 831-555-0173, overtime on wednesay, owe 15$ to nelson.
relationship:

MessageSujet: Re: i could really use a wish right now ✩ bellamy   Lun 3 Juil - 19:11

Pour plus d'un homme, savoir qu'une femme avait déjà quelqu'un dans sa vie pouvait provoquer l'avortement total d'un plan de drague quel qu'il soit. Mais Clifford se considérait comme plus ambitieux que ça. Il ne souhaitait pas pousser la jeune femme à commettre l'irréparable. Loin de lui l'idée de lui créer des problèmes, de la recouvrir de remords, de regrets, et cetera. Il savait qu'elle avait un petit ami, il l'avait bien compris, mais il continuerait à tâter le terrain, aussi longtemps qu'elle lui permettrait. S'il trouvait une brèche quelque part, certainement qu'il la gratterait avec envie, mais si le couple de Bellamy était solide comme un roc, alors il se contenterait de la savoir accompagnée de la personne aimante qu'il lui fallait. En tout cas, il essaierait autant que possible de se faire une raison. On pouvait être un voleur sans être un enfoiré. Dérober les biens matériels des autres était déjà suffisamment mesquin pour qu'il n'ait pas un caractère et des gestes envers autrui qui reflètent ses actes malveillants. « On t'a déjà dit que tu ferais un super VRP avec un tel discours? » Clifford avait déjà proposé à la jeune femme de sortir avec lui à maintes reprises. Pour la première fois, en cette fin de soirée, il pensait peut-être qu'elle lui accorderait un peu de son temps en dehors du complexe cinématographique. C'est pour cette raison qu'il avait empiler devant les yeux de la guichetière les arguments les plus gourmands que proposaient le port à une pareille heure. Parmi toutes les propositions, il y en aurait au moins une qui réussirait à faire saliver les papilles de la demoiselle. « VRP tu dis? Un super RDV oui, mais un super VRP aucune idée. » En réalité, il ne savait pas du tout ce que cet acronyme voulait signifier. Si elle ne l'aiguillait pas, il notait mentalement de se renseigner. Au moins, il pensait ne pas avoir trop mal rattrapé le coup. Et encore une fois, il espérait que sa petite blague lui donnerait envie de le suivre. « Mais je suppose que des pancakes après une longue journée ça peut être pas mal. » Voilà qui dessina un large sourire sur les lèvres du jeune déménageur. Ce soir, Bellamy lui avait répondu de façon affirmative. « Des pancakes pour la demoiselle, entendu. » Ainsi, il prit son mal en patience en attendant que la jeune femme eut accompli toutes les tâches nécessaires à la fermeture du cinéma. Il ne serait pas malin de laisser l'une des portes vitrées non verrouillée, ou d'oublier de couper les lumières de l'une des salles. Enfin, quand elle fut prête, ils rejoignirent l'air frais.

Comme très souvent, Clifford marchait les mains dans les poches de sa veste. Il avait pris l'habitude d'en faire ainsi, puisqu'il ne savait jamais quoi faire de ses deux palmes humaines. Cela lui évitait de les agiter là où il ne le fallait pas, ou de ramasser trop de microbes en touchant tout et n'importe quoi. Il se rappelait notamment d'une fois où il s'était retrouvé avec un chewing gum encore frais collé sur le pouce. Un vrai régal. La jeune projectionniste marchait à ses côtés, poussant son vélo près d'elle. « Je peux le pousser pour toi, si tu veux. » Il lui avait déjà proposé une fois en quittant le cinéma, ayant peur qu'elle se retrouve trop encombrée. D'ailleurs, en cet instant, il avait amèrement regretté de l'avoir démunie de son automobile. Une clé étant plus facile à garder sur soi qu'un vélo de ne l'était. Puis il lui vint une idée. « Il est solide, ton engin? » À première vue, il avait l'air de pouvoir supporter son nouveau projet sur le dos, en tout cas. Clifford s'arrêta donc de marcher. Il prit des mains le guidon que tenait Bellamy puis passa une jambe au-dessus de la selle. Voyant son hésitation, il lui tendit la main. « Fais-moi confiance. Je suis bon pilote, et en plus de ça, je connais le chemin le plus rapide vers les pancakes. » Et il la gratifia d'un clin d'oeil amical.

_________________

And Superman unrolls a suit before he lifts. But I'm not the kind of person that it fits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: i could really use a wish right now ✩ bellamy   Mar 4 Juil - 15:20

I COULD REALLY USE A WISH RIGHT NOW

Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars ?
Est-ce que son couple était aussi solide qu'elle pensait qu'il pouvait l'être ? A vrai dire, elle ne s'était jamais réellement posée cette question jusqu'à présent, car aucun autre homme n'avait attisé son intérêt jusque là, tout simplement. Pas qu'elle soit du genre chiante dans ses critères de sélection d'un copain potentiel mais elle était bien avec Oliver alors pourquoi aller chercher ailleurs ? Ils avaient pris leurs habitudes en plus, la prochaine étape étant en théorie d'emménager ensemble mais elle préférait éviter d'en parler parce que mine de, elle aimait son indépendance, vivre dans son appart et faire ce que bon lui semblait là-bas quand elle y était seule. Vivre à deux voudrait sûrement dire devoir faire des choix dans la décoration et potentiellement se prendre la tête sur le sujet aussi tant qu'Oliver ne lui proposerait pas qu'ils vivent ensemble, elle n'irait pas lui en parler de son côté. devait-on y voir un signe d'une éventuelle faille dans leur couple ? Allez savoir, peut-être bien puisqu'en théorie, si elle était si bien avec lui, ne voudrait-elle pas qu'ils partagent aussi leur vie quotidienne ? Question à débattre, sûrement. Mais le fait qu'elle ait un copain ne semblait pas décourager Clifford en tout cas, qui continuait à essayer de lui faire accepter d'aller dehors en sa compagnie. Et il sortait l'artillerie lourde cette fois-ci en plus, jouant sur la corde sensible qu'était la gourmandise de la jeune femme, lui promettant si elle acceptait son offre, de lui faire goûter aux meilleures gaufres de toute la ville. Difficile de dire non surtout après une longue journée, un peu de douceur pour oublier tout ça ne serait pas si mal. C'est la conclusion à laquelle Bellamy arriva, non sans auparavant s'amuser du discours de démarcheur qu'il avait tenu pour venir à bout de son entêtement. « Et modeste avec ça. » dit-elle, sourire toujours aux lèvres. « VRP, voyageur représentant placier, en gros, un vendeur à domicile, ceux qui sont en général capable avec leur beau sourire et leur discours rodé de faire acheter un frigo à un esquimau. » précisa-t-elle, amusée car oui, il lui semblait bien que le brun pourrait être capable d'une telle chose, lui qui n'avait pas lâché prise même après les refus qu'il avait essuyé de sa part jusqu'à présent. Souriante alors qu'elle terminait de s'assurer que tout était fermé, à sa place et prêt pour l'ouverture le lendemain, ils mirent les pieds hors du cinéma une dizaine de minutes plus tard, Bellamy ayant éteint toutes les lumières sauf celle de l'enseigne qui signalait la présence du bâtiment au reste de la ville. Récupérant son vélo là où elle l'avait cadenassé, ils me mettaient en route, marchant côte à côte sur le trottoir. Elle n'avait aucune idée d'où il comptait l'amener mais elle avait confiance. Sans doute un peu trop d'ailleurs mais bon. Relevant la tête vers lui -il faisait presque une tête de plus qu'elle après tout-, elle sourit quand il proposa à nouveau de lui pousser son vélo. « C'est gentil à toi de le proposer, encore une fois, mais il n'est pas bien lourd. Je sais que j'ai des bras de crevettes mais j'arrive encore à pousser un vélo. » admit-elle en riant. C'est sûr qu'elle n'était pas réellement bien menaçante avec son gabarit mais au moins pousser son vélo lui donnait l'impression que tout ça n'était pas étrange comme situation. Enfin pour elle en tout cas car elle se demandait bien quelle serait la réaction d'Oliver quand il apprendrait qu'elle avait accepté d'aller manger avec Clifford. Fronçant alors les sourcils quand ce dernier repris la parole pour lui demander si son vélo était solide, elle s'arrête de pousser et lui de marcher, empoignant le guidon quelques secondes plus tard, montant sur la selle dans le même mouvement, laissant en effet la jeune femme un peu surprise. Observant la main qu'il tendait vers elle alors avant de le regarder lui à nouveau, elle inspira un grand coup, acceptant ainsi de le laisser prendre le devant des choses et esquissa un sourire lorsqu'il lui fit un clin d'oeil. « Je te crois alors, ne me fais juste pas regretter d'avoir dit oui. » dit-elle tout en se glissant sur le panier arrière du vélo, passant ses bras à sa taille histoire de ne pas tomber en cours de route.
black pumpkin


Revenir en haut Aller en bas
Clifford Olson

avatar
posts : 143
avatar : adam driver.
crédits : shiya.
multinicks : emma, victoria.
ɷ statut : fell in love with the lamb.
✎ métier : both a mover and a robber.
✌ age : thirty-one years old.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: fast pizza delivery: 831-555-0173, overtime on wednesay, owe 15$ to nelson.
relationship:

MessageSujet: Re: i could really use a wish right now ✩ bellamy   Dim 9 Juil - 22:16

Voilà longtemps que Clifford n'était plus monté sur un vélo. Quand il était adolescent, et jusqu'à ce que sa vie de jeune adulte lui permette de réunir les fonds nécessaires au passage du permis de conduire, il ne s'était déplacé que de cette façon-là. Son père avait bien une vieille camionnette, mais il préférait clairement affronter le froid et la pluie, plutôt que de devoir sentir l'odeur de poisson qui empestait le véhicule. S'il avait régulièrement dû faire avec cette odeur abominable, il ne s'en était pourtant jamais accommodé. Et mille fois il avait été contraint de renoncer à un tee-shirt fétiche, car celui-ci avait mis dans la machine à laver avec les vêtements de travail de son père, et qu'encore après dix lavages, l'odeur y était toujours imprégnée... Ainsi donc, le fait de se retrouver sur la selle du vélo de Bellamy lui avait permis un rapide flashback au sein de ses plus jeunes années. Et Dieu ce qu'il se sentait reconnaissant de ne plus avoir à mener une pareille existence. « Je te crois alors, ne me fais juste pas regretter d'avoir dit oui. » Même si elle lui avait juré que pousser sa bicyclette ne lui posait pas particulièrement de problèmes, il n'avait pas l'intention de poursuivre sa route, les mains dans les poches en la regardant tirer sa charrue. Par ailleurs, ils seraient plus rapides à deux roues qu'à quatre pieds. Et bien que Clifford n'était pas pressé de voir la guichetière le privé de sa compagnie, il se disait que les pancakes arriveraient plus vite à son estomac. « Nous n'avons qu'à faire un marché. » La jeune femme était dorénavant installée à l'arrière du vélo, ses bras glissés tout autour de la taille du déménageur. « Si jamais nous n'arrivions pas entier au diner, je m'engage à payer pour les dommages causés à ton tapis volant, ainsi que les fameux pancakes qui t'attendent sur la ligne d'arrivée. » Les mains vissées sur le guidon, il entreprit de pousser une pédale et de démarrer leur périple. « Et si jamais nous arrivions sans fracas au diner... En fait, je paierai pour les dits pancakes quoi qu'il advienne. » Une pédale après l'autre, et il faisait à nouveau du vélo comme auparavant. C'était absolument vrai ce que disait les anciens, ça ne se perdait pas. Un peu comme la natation, finalement. Clifford pensa que la quantité de choses qu'était capable d'emmagasiner un cerveau pour plus tard était affolante. La boîte crânienne d'un être humain ne devait pas être moins impressionnante qu'une banque d'archives quelconque. Quoi qu'il en soit, le jeune homme était heureux de renouer avec la sensation de l'air frais qui lui caressait le visage et lui emmêlait les cheveux. « Est-ce que tout va bien derrière? » Il imaginait que tant qu'il sentait les bras de Bellamy contre lui, il pourrait être rassuré, mais cela ne faisait pas de mal de lui demander comment elle se sentait. À cette heure-ci, le port de Monterey était dénué de la foule qui y déambulait habituellement. « Eh, compte jusqu'à trois! » Quand elle aurait fini de compter comme il lui avait demandé, il ferait alors une pointe sur la longueur de la promenade.

PS: Je te prie de m'excuser pour le délai de réponse.

_________________

And Superman unrolls a suit before he lifts. But I'm not the kind of person that it fits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: i could really use a wish right now ✩ bellamy   Lun 10 Juil - 12:12

I COULD REALLY USE A WISH RIGHT NOW

Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars ?
Se déplacer en vélo ne la dérangeait pas tant que ça. C'était juste un peu plus compliqué quand il se mettait à pleuvoir ou qu'il faisait un peu plus frais la nuit quand elle rentrait mais vu que le soleil californien brillait quand même souvent à Monterey, elle n'avait pas à se plaindre. Non, sa voiture lui manquait plus pour ce qui était des grands trajets, pour aller rendre visite à sa famille à San Francisco. Mais ils comprenaient bien qu'elle ne pourrait plus venir dans les prochains temps, jusqu'à avoir récupéré assez d'argent pour s'offrir une autre occasion, pas trop rutilante mais en état de marche quoi. En attendant, son engin à deux roues faisait très bien l'affaire, même s'il n'était pas non plus le plus moderne qui soit. Ce qui semblait inquiéter Clifford puisqu'il lui posa la question de savoir s'il était solide, ayant visiblement une idée en tête. S'emparant du guidon de ses mains, Bellamy se demandait bien ce qu'il voulait faire mais puisqu'elle avait accepté de le suivre ce soir et qu'en effet, marcher jusqu'à leur destination côte à côte en se parlant à peine ne serait pas si amusant que ça, elle acceptait de le suivre, une fois encore, prenant place derrière lui sur le vélo, l'avertissant de ne pas lui faire regretter sa décision. Elle plaisantait, elle ne croyait évidemment pas qu'il ferait exprès de leur faire avoir un accident, Clifford semblait être du genre à aimer faire un peu le pitre mais il n'irait pas la mettre en danger volontairement. Si elle croyait le contraire, croyez bien qu'elle ne serait pas là avec lui à cet instant précis. « J'écoute... » acquiesça-t-elle, haussant un sourcil intrigué quand il repris la parole pour proposer de faire un deal avec lui, elle l'écoutait énoncer ce dernier et s'amusait de ce qu'il venait de dire tandis qu'il commençait à faire avancer leur véhicule. Oui, de son côté, il semblait qu'elle y gagnerait quoi qu'il arrive vu comment il venait de présenter les choses. Elle laissa donc un léger rire s'échapper de sa gorge avant de hocher la tête doucement, donnant son accord tacite pour sceller ce deal.  Après quelques secondes, elle aussi pouvait sentir l'air frais, même si la carrure de Cliff la protégeait partiellement du vent frais. Le port était désert à cette heure là, ça lui donnait des airs de ville fantôme mais ça n'était pas déplaisant pour autant, d'entendre les sons de la nuit et de pouvoir observer le décor sans distractions autour. Un léger sentiment de bien-être se laissait ancrer en elle et elle revenait presque à la réalité quand la voix du jeune homme résonna à nouveau pour lui demander si tout allait bien. « Parfaitement bien. » répondit-elle en esquissant un sourire qui se transforma bientôt en grimace interrogatrice avec ce que venait de dire le conducteur de son vélo. Pourquoi lui demandait-il de compter jusqu'... Il ne lui fallu pas plus longtemps pour comprendre la raison de cette demande et à nouveau, elle ne pu retenir un rire amusé. « Un... Deux... Trois! » lâcha-t-elle alors en décollant une main de sa taille pour brandir un poing en l'air, comme si elle venait d'agiter un drapeau de course, lui donnant le départ. Main qui revint bien vite autour de sa taille quand il se mit à accélérer. Elle riait sans retenue à présent, quitte à réveiller deux ou trois voisins si sa voix portait trop loin vu le silence ambiant mais elle s'amusait beaucoup, elle devait l'admettre et se félicitait du coup d'avoir accepté l'invitation de Clifford. Forcément, de tels moments lui rappelait son enfance, dans les pentes de San Francisco avec ses parents. De bons moments simples en apparence mais qui encore à ce jour la faisait sourire avec bonheur. Fermant les yeux un instant, elle inspira l'air frais à plein poumons, sentant ce sentiment de liberté enivrant qu'une simple balade à vélo pouvait vous offrir. Elle en oublierait presque les pancakes à l'arrivée pour le coup...presque.

P.S: t'en fais pas, ça peut arriver ^^
black pumpkin


Revenir en haut Aller en bas
Clifford Olson

avatar
posts : 143
avatar : adam driver.
crédits : shiya.
multinicks : emma, victoria.
ɷ statut : fell in love with the lamb.
✎ métier : both a mover and a robber.
✌ age : thirty-one years old.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: fast pizza delivery: 831-555-0173, overtime on wednesay, owe 15$ to nelson.
relationship:

MessageSujet: Re: i could really use a wish right now ✩ bellamy   Mar 18 Juil - 20:48

« Un... deux... trois! » Le jeune déménageur laissa tout son poids reposer dans sa jambe, puis dans l'autre, afin de pousser chaque pédale aussi rapidement que possible. Bellamy avait tout à fait compris les projets de Clifford, et brandissait alors son point en l'air comme pour savourer ce moment de folie impromptu. C'était bon d'agir spontanément, parfois. Tout comme c'était bon, ce courant d'air électrique qui tentait de les retenir, eux et leur vélo, en arrière. Le trentenaire se laissa submerger par un relent de joie, tandis que des éclats de rire se firent entendre à travers ses lèvres. Mentalement, il se promettait de s'offrir un vélo, quand il en trouverait les moyens. Et dire qu'il avait participé au vol de la voiture de Bellamy, tout ça pour ne toujours pas réussir de joindre les deux bouts à la fin. Quelle réussite... Ainsi, il continua de pédaler à cette allure rapide jusqu'à ce que ses poumons lui crient d'arrêter. De toutes façons, ils arrivaient au diner qui avait fait saliver la projectionniste, alors il était davantage de rigueur qu'il s'arrête. « Tu vois ces lumières roses et bleus, à environ 400 mètres? » Il ne pouvait pas se permettre de se retourner pour voir si elle lui hochait la tête, et le vent environnant l'empêchait d'entendre clairement les mots de la jeune femme, alors il poursuivit. « C'est ici que nous allons nous arrêter. Mais avant ça... » Alors Clifford freina brusquement, mais toujours précautionneusement. À leur droite se trouvait alors un ponton, menant vers la mer, et il comptait bien faire voir à Bellamy ce à quoi la mer ressemblait sous la lumière de la lune à une telle heure. Alors ils avancèrent à vélo, doucement, jusqu'au bout de la structure, où le grand brun freina une dernière fois avant de faire descendre sa passagère. « Avance, vas-y. Va jusqu'au bout, et dis-moi ce que tu vois. » Il savait très bien ce qui lui serait donné à voir, car lui-même profitait de cette vue quand il le pouvait.

_________________

And Superman unrolls a suit before he lifts. But I'm not the kind of person that it fits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: i could really use a wish right now ✩ bellamy   Mer 19 Juil - 12:01

I COULD REALLY USE A WISH RIGHT NOW

Can we pretend that airplanes in the night sky are like shooting stars ?
Il est vrai que dernièrement, de pareils moments de spontanéité, elle n'en avait pas eut beaucoup. Forcément, le vol de sa voiture n'avait pas réellement été un sujet de légèreté, mais fidèle à son éternel optimisme, Bell se disait qu'elle pourrait toujours en retrouver une un jour ou l'autre et au pire, si vraiment sa famille lui manquait trop, elle prendrait un ticket de train pour aller leur rendre visite. Puis de toute façon, n'était-elle pas prête à tout et n'importe quoi avec lui en acceptant son invitation ? Et je parle bien de curiosité ici, rien à voir avec des envies sous-jacentes. A ses yeux, il n'y avait pas la moindre ambiguïté sur tout ce qui se passait ici. Elle ne faisait rien de mal après tout. Accepter d'aller manger des gaufres avec quelqu'un ça n'était pas une trahison envers son petit copain. Surtout qu'elle se retrouvait à profiter du moment bien plus qu'elle n'aurait pu l'imaginer, sentant l'air frais du soir s'abattre sur elle, tel un vent dans ses voiles, la portant sur l'air avec plaisir. Bien sûr l'équilibre était un peu incertain vu sa position à l'arrière mais qu'importe. C'était bon pour une fois de lâcher prise, de retomber en enfance presque et se reconnecter avec des souvenirs et tout simplement, son environnement. Une raison de plus pour elle d'aimer vivre à Monterey, l'air frais. Frisco n'était pas une vie si polluée que ça mais l'iode marin qui trainait toujours dans l'air ambiant était bien plus léger et on se sentait moins oppressé aussi, puisque la nature était encore bien présente dans les alentours. Il n'y avait qu'à voir le port pour le constater. Tout ce qui se trouvait ici était minimaliste pour presque se fondre dans le décor et pourtant, on s'y sentait toujours à sa place. Acquiesçant en effet quand il lui dit qu'ils approchaient de leur destination, apercevant les lumières en question, elle n'était encore une fois pas au bout de ses peines puisqu'il semblait vouloir faire un arrêt avant ça. Décidément, il était vraiment décidé à la distraire ce soir mais ça ne la dérangeait pas. Un peu de tourisme dans sa propre ville, ça ne faisait jamais de mal, pas vrai ? S'accrochant à son t-shirt quand ils changèrent subitement de direction, elle descendit du vélo quand ce dernier se stoppa au bout du ponton. Elle le connaissait bien sûr, mais de jour, quand on pouvait voir la mer s'étendre à perte de vue, pas quand ciel et mer ne faisaient plus qu'un. Observant Clifford alors qu'il l'instruisait de s'avancer jusqu'au bout pour aller voir ce spectacle, la jeune femme suivit la directive, ses pas la menant au bord du ponton, un pas de plus et elle plongeait dans l'eau. Cette dernière miroitant les étoiles du soir dans son reflet, offrant cette impression d'immensité obscure juste devant elle. Elle resta durant quelques bonnes secondes parfaitement silencieuse, inondant ses rétines de cette vue à couper le souffle. « On est si petit qand on y pense... » murmura-t-elle en relevant son regard vers la Lune qui flottait dans les airs. « Tu viens souvent ici ? » demanda-t-elle ensuite, tournant son attention vers lui, ayant du coup laisser loin derrière elle les pancakes. Difficile de penser à son ventre dans de telles circonstances. Mais une chose était certaine, elle ne regrettait vraiment pas d'avoir accepté de le suivre dans sa virée nocturne. Surtout que ça lui en apprenait plus sur lui, ce qui n'était pas non plus une mauvaise chose. Un premier pas en avant ? Peut-être mais elle était encore loin de comprendre ce qui se passait là en vérité, même si inconsciemment pourtant, elle devait bien comprendre que la roseur de ses joues n'étaient pas due à la fraicheur du soir.

black pumpkin


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: i could really use a wish right now ✩ bellamy   

Revenir en haut Aller en bas
 
i could really use a wish right now ✩ bellamy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ANGELIQUE- BELLAMINETTE LINGERIE ( ATTAKUS )
» portrait Matthew Bellamy
» "Bellamy"
» matthew bellamy EST gwen stefani
» Scans One piece

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: bury the evidence. :: archives rp-
Sauter vers: