AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum, en savoir plus ici.

Partagez | 
 

 Bombe à Eau ou Grande Glisse?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Bombe à Eau ou Grande Glisse?   Jeu 15 Juin - 10:30


Le visage crispé, Margaret Fletcher tapotait nerveusement de ses longs ongles vernis l'écran tactile de son smartphone. Engagée dans un dialogue SMS avec son psychiatre préféré, elle semblait comme décontenancée par une remarque acerbe de celui-ci. La milliardaire était dans l'une de ces phases émotionnelles, où elle se sentait profondément seule et dans laquelle même son godemichet ne suffisait plus à combler le vide laissé par l'absence d'amour dans sa vie. Voila pourquoi, elle avait un besoin plus que vital de pouvoir s'épancher auprès de Lloyd Kane, mais ce dernier semblait prendre un malin plaisir à la faire tourner en bourrique.

*Des bombes à eaux? Mais il est sérieux, là ?! Voila qu'il me fait du chantage! Comment peut-on préféré un milkshake à mon délicieux corps? C'est juste pas comparable!   *

Profondément offusquée, Margaret jeta avec mépris son smartphone sur la surface de sa table basse en cristal. Saisissant un verre de Château Margaux 2010, elle ravala sa colère en trempant ses lèvres frémissante de rage dans le délicieux nectar. Comment Lloyd pouvait lui faire ça alors qu'elle avait fait de lui un homme ? En effet, c'est elle qui lui avait fait l'honneur de le dépuceler un soir de fête nationale, alors qu'il n'avait que 16 ans. Cette nuit-là, il avait bien profiter de son expérience, alors qu'elle avait prit les choses en main des préliminaires jusqu'à l'apothéose finale. Avait-il oublié son corps dénudé, et ses seins rebondissant, alors qu'elle entamait la grande chevauchée avec pour toile de fond la sphère étoilée et les feux d'artifices du 4 Juillet? Si les hommes se montraient ingrats de nature, Lloyd l'étaient tout particulièrement! Du moins, le pensait-elle sur le moment...  

Car malgré sa rancœur actuelle, Margaret éprouvait une réelle tendresse pour son psychiatre attitré. Car il était l'un des seuls avec qui elle pouvait se confier en toute confiance : Il écoutait les longs monologues plaintifs de la veuve, et l'épaulait à sa manière pour traverser les périodes les plus difficiles. Bien plus que le Valium ou le Xanax, il savait mieux que n'importe quel autres professionnels, ce dont avait besoin la quadragénaire trop solitaire. Margaret appréciait qu'il donne de sa personne, même si parfois elle avait l'impression qu'il la baisait dans l'unique but de la faire taire. Mais peut-être n'était-ce qu'une impression déformée par sa paranoïa grandissante?

Margaret était sur le point de se servir un autre verre quand le vibreur de son Smartphone s'activa, signe de l'arrivée d'un nouveau message. La veuve s'empressa de le saisir pour en dévorer son contenu. Sa crispation s'envola comme par magie, alors qu'elle gloussait de bonheur à la lecture dudit message. Lloyd était un virtuose de la prose, et il possédait un humour capable de désarmer n'importe quelle femmes aussi enragées soient-elles. Encore une fois, le psychiatre avait visé juste! Adepte de la chirurgie esthétique, Margaret se serait bien faite cryogéniser pour conserver toute sa beauté et l'éclat de sa jeunesse, et elle apprécia de voir que Lloyd était profondément attaché à sa personne. Plus que tout, elle aimait se sentir désirée, et cette douce sensation d'être aimée. Aussi infidèle que portée sur la chose, Maggie oublia bien vite son amour de jeunesse et le beau Phillip, pour se laisser aller à la tentation d'un rendez-vous sur le divan avec le vil psychiatre.

A vrai dire, elle était même prête à s'excuser en direct live avec les Caldwell, si cela pouvait lui offrir quelques grammes de tendresse! Margaret en avait cruellement besoin, alors que Phillip ne voulait décidément pas se séparer de cette trainée d'Evie Rhodes. Au risque de devenir complètement folle de jalousie, la milliardaire se devait d'évacuer toute la frustration immense qu'elle ressentait. Margaret Fletcher s'allongea alors de manière lascive dans son sofa, avant d'entamer l'écriture d'un nouvel SMS à l'intention de Lloyd. Elle accompagne l'envoi du message d'un sourire lubrique, empreint d'espoir. Désormais, elle n'avait plus qu'à attendre l'arrivée de son décortiqueur d'âme préféré. Une heure passa avant qu'elle n'entende enfin des pas gravir les marches qui conduisaient à son boudoir. Décolleté ultra plongeant et sourire aguicheur, elle fit alors face à la silhouette qui se dessina dans l'encadrement de la porte.

"Alors comme ça, tu veux faire des bombes à eau? "

Certes, elle voulait qu'il passe à la casserole, mais avant cela, elle tenait également à déverser sur lui les trop nombreux doutes qui hantaient son âme.
Revenir en haut Aller en bas
Lloyd Kane
Admin | I'll worship like a dog
at the shrine of your lies
avatar
posts : 1114
avatar : Tom Ellis
crédits : wiise (sign)
multinicks : l'ex futur marié
ɷ statut : Veuf non éploré d'une femme suicidée qu'il aurait tuée de ses propres mains s'il avait su plus tôt. Dommage qu'il soit trop tard. Père d'une petite fille partie beaucoup trop tôt, qui a laissé une plaie béante dans son coeur. Socialement instable.
✎ métier : Psychologue, il s'imisce dans l'esprit des gens, cherchant normalement à les soulager. Il est doué, très même, c'est juste qu'il refuse de faire le bien et d'aider, pour que ses patients continuent à souffrir. Comme lui en somme.
✌ age : Trente huit années de conneries en tout genre. Il y a bien eu une accalmie mais depuis cinq ans la tempête souffle de nouveau.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: pas de jaune chez moi. Seule fois que je le dirai. L.
relationship:

MessageSujet: Re: Bombe à Eau ou Grande Glisse?   Sam 17 Juin - 13:55

– Tenue – Quand il referme la portière de son véhicule, Lloyd ne se dirige pas aussitôt vers l’entrée de la grande demeure de la milliardaire. Il jette un œil à sa montre. Cinquante minutes. Il a le temps de s’en griller une, chose qu’il fait en prenant appui contre la voiture et jetant un regard alentour sur le parc. Personne ne vient à sa rencontre, le personnel de la maîtresse de cette demeure ayant compris qu’il ne faut point le déranger. Une personne s’y risquant s’exposerait à repartir la queue entre les jambes, en ne se sentant pas très bien mentalement parlant. Le psychologue tire tranquillement sur sa clope, prenant son temps pour expirer la fumée. Quelques minutes plus tard, il jette le mégot sur le chemin, consultant une nouvelle fois sa montre. Cinquante-huit minutes. Il est temps pour lui d’aller rejoindre la propriétaire des lieux. En vrai, il aurait pu la rejoindre il y a déjà presque une heure. Mais il a annoncé un timing auquel il se tient. Et plus il se rapproche de l’échéance de ce timing, et moins il entendra la dame se plaindre. C’est aussi simple comme raisonnement.

Une fois devant la porte d’entrée, il ne prend pas la peine de sonner. Au contraire, venant parfois dans cette demeure – même s’il préfère les rencontres à son cabinet – il y a pris ses aises et agit comme s’il est chez lui. Ce qu’il n’est pas et ne sera jamais. Plutôt mourir que de supporter les jérémiades de la milliardaire au quotidien. Elle le paie grassement pour son oreille. Il offre un bonus à leur contrat. Cela n’ira jamais plus loin. Si lui en est conscient, il suppose que cette vision de leur relation est partagée sinon il se fera une joie d’y remettre de l’ordre. Il grimpe deux par deux les marches menant jusqu’à l’étage, n’hésitant pas une seconde une fois en haut pour prendre la bonne direction. Dommage qu’il ne soit pas un escroc professionnel ou un voleur gentleman, il pourrait cambrioler Margaret aisément, sans qu’elle ne remarque rien.

Il n’a pas encore franchi le seuil de la pièce où elle se trouve qu’elle le remarque et prend la parole en premier. Honneur aux dames. Lui est bien trop occupé à l’inspecter brièvement pour prononcer le premier mot. Sourire aux lèvres, poitrine bien mise en avant. Madame Fletcher est déjà en condition et installée pour qu’il la saute. « Il faut toujours savoir se renouveler niveau divertissement. » Alors pourquoi pas des bombes à eau. D’un premier abord, cela fait très gamin mais en sachant les utiliser et vu les résultats escomptés, cela peut très vite donner la voie à de l’imagination et à des jeux coquins. Il n’est tout de même pas le seul dans cette pièce à avoir plein d’idées quand il s’agit de sexe ? Peut-être. Allez savoir. Le psychologue pose sa veste sur un meuble. Il ne rejoint pas sa cliente, choisissant un fauteuil non loin du sofa pour poser sa grande carcasse. Il étend ses jambes, s’étire légèrement.

« Alors, c’est quoi ce gros chagrin ? » Qu’elle dise tout à tonton Lloyd. Car tout le monde il est méchant de ce qu’il a cru comprendre dans leurs échanges de textos. Personne n’aime Margaret – surprise totale – ou plutôt personne ne souhaite céder à ses caprices et faire que le monde soit façonné selon ses goûts et ses exigences. Lloyd est tout ouïe, pour au moins cinq minutes top chrono. Au-delà, il ne garantira pas qu’il sera toujours aussi attentif. Il ne garantira pas non plus qu’il ne sortira pas son téléphone portable pour jouer avec. D’ailleurs, il peste intérieurement en pensant à l’objet, se demandant s’il a suffisamment de batterie pour tenir le temps qu’il restera pour la séance de la milliardaire. C’est compliqué la vie de psychologue parfois, d’autant plus lorsqu’on s’appelle Lloyd Kane.  

_________________
I look inside myself and see my heart is black
« I see my red door, I must have it painted black maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bombe à Eau ou Grande Glisse?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui a la plus grande energie spirituelle?
» Artame Bombe Art
» La grande énigme du Club des Cinq
» Coucher de soleil à la grande motte avec vagues et vent
» Michael Jackson,la plus grande manipulation...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: bury the evidence. :: archives rp-
Sauter vers: