AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum, en savoir plus ici.

Partagez | 
 

 cliffandhra {robbers to the left, robbers to the right}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: cliffandhra {robbers to the left, robbers to the right}   Mar 13 Juin - 23:07


Elle réalise qu'elle se posait moins de question à l'époque où elle menait ce business raide défoncée à en voir des étoiles. Son poste de secrétaire du maire c'est pas qu'elle en a marre, c'est qu'elle a besoin de changement et puis elle serait tellement mieux à travailler avec Clifford dans le garage automobile dont il rêve tant. Voilà de quoi tout cela est partit, une conversation. Elle en avait marre d'entendre son frère de cœur se lamenter et rêver d'avoir son entreprise, d'ailleurs cela ne remonte pas à si tard que ça dans la semaine. Elle n'a plus volé de maison après sa cure de désintoxication, mais pour son Cliff, Andy ferait n'importe quoi. Voilà comment elle a motivé son double à aller faire un tour du côté du manoir de l'abominable et tristement célèbre Margaret Fletcher. Elle vit dans une demeure immense et elle est seule, c'est la cible idéale, ajoutez à ça le fait qu'elle soit pleine aux as et c'est le jackpot. Ca n'a pas été compliqué pour Andy de le convaincre, tout ce qu'ils y trouveront servira de fonds afin de s'offrir leur affaire, quoi de plus beau ? Aux yeux de la petite blonde c'est une action caritative ce qu'ils s'apprêtent à faire en ce soir de semaine. Un genre d'œuvre de charité, comme pour des enfants malades. Ils ne sont que tous les deux mais savent qu'ils peuvent le faire et puis s'ils n'amassent pas de beaux billets verts Clifford s'arrangera pour que les objets de valeurs soient rachetés au marché noir et converti en argent. Tout ne peut que bien se passer.
Ils ont décidé de passer par la plage, parce que d'immenses murs de béton couvrent les côtés et l'avant du ravissant manoir, mais l'arrière de la baraque n'est protégé que par un muret qui se trouve être moins haut. "Faut agresser personne." elle se chuchote plus à elle-même que pour son compagnon. Ils ont attendu que la nuit tombe pour agir et ont embarqué avec eux pieds de biche et de grands sacs en toile. Le soucis quand on décide de faire équipe avec Andy c'est qu'on ne sait jamais comment les choses vont se dérouler parce qu'un détail stupide peut la faire partir en couille. "Cette tarée a forcément des caméras, mais pour remédier à ça, j'ai pris de jolis bonnets en laine dans lesquels j'ai fais des trous !" elle lance d'une voix chantante, pas trop fort au cas ou quelqu'un tendrait l'oreille juste assez pour que son grand gaillard de copain l'entende. Elle le lui tend d'ailleurs, dépose la sienne sur son crâne sans l'enfiler complètement. Ils sont tous deux vêtu de noir de la tête aux pieds, leurs mains sont recouvertes par des gants noirs eux aussi et ils ont chaussé leurs plus belles rangers. "Va nous falloir couper le courant si on ne veut pas se faire emmerder pendant qu'on y est." oui, elle est en train d'énumérer les choses à faire à haute voix, son manque de concentration la perturbe un petit peu, parce qu'elle sait que si elle a le malheur de laisser traîner ne serait-ce qu'un poil de cul dans ce foutu manoir, elle aura le droit au FBI et à la chaise électrique.
Elle ignore l'heure qu'il est quand ils arrivent enfin à la propriété, ils enfilent leurs cagoules faites maison et se lancent. Andy escalade maladroitement le muret et y reste perchée un moment afin d'observer l'immense jardin qui se tient devant elle. Où sont les caméras,
y a t-il des chiens, non, de potentielles alarmes ? Il semblerait que la cour arrière en soit dénuée. Elle s'accroupis un instant son regard est fixé sur les lumières extérieures.
Il faut les péter, un voisin pourrait remarquer leur présence et foutre leur plan tout entier en l'air. "Qu'est-ce tu branle Cliff ?!" elle lui intime en faisant signe de monter. "Magne-toi putain, on va pas attendre que la marrée remonte, me dis pas que tu te dégonfles !" elle n'a pas parlé fort, mais elle se montre agressive ou plutôt impatiente, pas envie de faire de vieux os sur ce petit mur débile devant ce grand manoir truffé de conneries comme des alarmes.
Revenir en haut Aller en bas
Clifford Olson

avatar
posts : 143
avatar : adam driver.
crédits : shiya.
multinicks : emma, victoria.
ɷ statut : fell in love with the lamb.
✎ métier : both a mover and a robber.
✌ age : thirty-one years old.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: fast pizza delivery: 831-555-0173, overtime on wednesay, owe 15$ to nelson.
relationship:

MessageSujet: Re: cliffandhra {robbers to the left, robbers to the right}   Dim 18 Juin - 23:14


I KNOW THAT I MUST PASS THIS TEST

LATE NIGHT AT THE WITCH'S MANOR.Cela coûtait quelque chose à Clifford de le croire, mais on lui avait souvent répété qu'il rencontrerait, au cours de sa vie, des personnes que rien ne tromperait à son sujet. C'était notamment le cas de son amie Andhra. À l'origine, il avait connu la jeune femme via un pote, qui l'avait ramenée après s'en être fait sa compagne. La relation entre eux n'avait pas perduré, mais le lien qui s'était noué entre le fils de pêcheur et l'actuelle adjointe au maire de Monterey s'était depuis révélé indéfectible. Les choses ne s'étaient jamais montrées ambigües entre eux, et avait rendu leur relation aussi légère qu'agréable pour le trentenaire. La veille, il avait comme régulièrement retrouvé son acolyte pour manger un morceau, quand son vieux souhait de garage automobile avait refait surface dans sa caboche. De fil en aiguille, bouchée après bouchée, Andhra en était arrivée à la conclusion que ce souhait ne devait demeurer parmi les regrets du déménageur et lui avait donné l'impression que ce projet l'excitait autant qu'il lui tenait à coeur. C'est ainsi qu'ils s'étaient retrouvés, tard un soir de semaine, devant le manoir de la femme la plus imbuvable de la ville, voire de la côte toute entière. Que Margaret Fletcher soit connue de tous dans cette communauté ne l'avait pas rendue plus populaire aux yeux de ses habitants. Clifford n'avait pas une très grande estime pour elle, et c'était très certainement pour cette raison qu'il ne voyait pas d'inconvénient à aller lui dérober quelques unes de ses richesses pour monter son affaire. D'ailleurs, sans doute qu'il l'aurait volée pour bien d'autres raisons également. Il aimait à croire que tout ce payait un jour. Voir disparaître quelques uns de ses biens lui ferait peut-être les pieds, quelque part. « Cette tarée a forcément des caméras, mais pour remédier à ça, j'ai pris de jolis bonnets en laine dans lesquels j'ai fait des trous! » Andhra avait un côté naïf qui amusait bien le jeune homme. Son attention n'était pas stupide, bien loin de là, mais Clifford s'assurerait que les caméras ne capturent aucune image de l'un d'eux. Qu'ils soient, ou non, d'ôtés d'un bonnet de laine. Néanmoins, il accepta l'accessoire sans dire un mot, et l'enfila avec envie. Il savait que ceci lui ferait plaisir. « Va nous falloir couper le courant si on ne veut pas se faire emmerder pendant qu'on y est. » Bien qu'il étouffait déjà sous son habit de camouflage, il tenta de communiquer avec sa camarade. « J'ai fait un tour dans le coin dans la journée, j'ai réussi à localiser le générateur qui alimente le quartier. Théoriquement, dès que tu appuyeras sur ce bouton, la bombe artisanale que j'ai collé dessus s'occupera de couper le courant à mère grand et ses voisins. » Après tout, Clifford n'en était pas à son premier coup. Et si, au cours des premières fois, il avait déjà commis quelques stupides erreurs, il n'en était désormais plus à ce stade-ci. De ce fait, il remis entre les mains d'Andhra le petit boitier de la taille d'une clé usb, qu'elle pourrait faire fonctionner une fois qu'ils auraient pu pénétré la propriété de Madame-Peau-de-Vache. Par la suite, il observa les alentours. Il ne prendrait aucun risque sur ce coup-là. Plus la cible se montrait grasse, plus il était difficile de l'attraper. « Qu'est-ce tu branles Cliff? » C'était quasiment la pleine lune ce soir, et le jeune homme avait été surpris par l'image incroyable que lui avait offert le reflet des étoiles sur l'océan. « Magne-toi putain, on va pas attendre que la marrée remonte, me dis pas que tu te dégonfles! » Alors qu'il lui faisait dos, Clifford sourit. Il ne s'était jamais dégonflé, et il ne commencerait certainement pas aujourd'hui. Pourtant, il était parfaitement familier avec les notions de bien et de mal, mais voler des gens aux poches débordantes n'avait rien de négatif pour lui. « C'est bon, je te suis. » Alors que son amie avait rencontré quelques difficultés à passer au-delà du mur qui les séparaient du jardin, Clifford s'était hissé facilement de l'autre côté. Il s'accroupit ensuite à côté d'Andhra. « Est-ce que tu as réussi à tirer un plan de la bâtisse au milieu de ta paperasse à la mairie? » Il lui avait vaguement suggéré de chercher quelque chose qui les aiderait à accéder droit à ce qu'ils cherchaient, mais n'ayant planifié leur coup que la veille, ils auraient sans doute besoin de recourir au freestyle.

PS: Une nouvelle fois désolée d'avoir mis tant de temps à répondre...

_________________

And Superman unrolls a suit before he lifts. But I'm not the kind of person that it fits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: cliffandhra {robbers to the left, robbers to the right}   Dim 25 Juin - 0:51


Le boîtier entre les mains, Andy se prend à se demander s'il ne serait pas bon de le faire sauter au plus vite, de cette manière ils pourraient agir rapidement. Le manoir Fletcher porte effectivement bien son nom, elle se sent comme un playmobil au milieu d'un terrain de foot, jamais de sa vie elle n'avait vue de propriété aussi grande. C'est à peine si elle entend la requête de son frère de cœur. Des plans, lesquels ? Elle se demande dans un premier temps, puis elle réalise. Aussi troublée soit-elle la jeune femme possède une mémoire sélective très impressionnante, je dis bien sélective. "Ha ça ouais, j'y ai jeté un œil, mais j'ai rien apporté, tout est là !" du bout du doigt elle pointe sa tempe et hoche la tête de haut en bas. "J'ai même fais un dessin." bancale, digne d'un enfant de 4 ans tout droit sorti de l'école, c'est rudimentaire, mais efficace. Elle sort de son soutien gorge une feuille pliée en douze et la tend à son camarade. N'importe qui à la place de Cliff serait devenu fou, mais il doit faire un minimum confiance à la blonde pour ne pas la frapper et la traiter d'imbécile. Il doit être fatiguée que son amie soit si "spéciale", si ce n'est pas le ca,s il est fort courageux ou désespéré. "Cette femme est une tarée, j'ai passé des coups de fils et il semblerait qu'un système de surveillance béton entour sa baraque." elle jette un rapide coup d'œil autour d'elle, dans la journée elle a pu téléphoner à la compagnie de sécurité qui gère la propriété de Margaret, s'est faite passée pour sa femme de ménage et a posé quelques questions. Les drogués sont de bons menteurs. Elle agite son poignet, celui au bout duquel se trouve la main qui détient le boîtier. "Je me demande si dans son sous sol se trouvent des catacombes, un genre de cours des miracles avec un trésors et des pièges, comme dans Indianna Jones..." elle marmonne surtout pour elle-même, petite folle qu'elle est. "Alors j'appuie et on fonce, on perd pas de temps et si il faut je castagne !" elle lui lance un regard décidé, parce qu'en réalité son avis à lui elle ne le prend pas en compte. Elle se redresse et tout en improvisant quelques pas de danse qui pourrait faire penser de loin à une chorégraphie de Michael Jackson elle presse le détonateur et s'avance dans les jardins. Les ténèbres sont désormais, et seul la lumière de la lune les éclaire. Andhra saute au dessus d'une belle rangée de buissons, roule au sol à la façon d'un agent secret avec le thème phare de la saga "mission impossible" dans la tête. Le but n'est pas d'attirer l'attention pourtant n'importe qui autre que son complice pourrait se demander ce qu'elle est en train de fabriquer. Les jardins sont grands, surtout ceux qui se trouvent à l'arrière de la maison et il leur faut marcher un temps avant d'apercevoir enfin les magnifiques baies vitrées qui donnent sur l'arrière de la bâtisse et sur une magnifique et immense piscine creusée intérieure. "Putain !" elle jure à mi-voix. "Elle a pas d'amis, à quoi lui sert un bassin si grand ? Tu crois qu'elle a des dauphins ?" elle demande en se tournant vers son complice, des étoiles plein les yeux à l'idée simple de croiser peut-être des espèces animales rares. Quand elle décide de s'afférer à déverrouiller les portes vitrées elle souhaite intérieurement que l'abominable Fletcher n'ait pas de générateur de secours ou quelque chose d'autre aussi égocentrique que peut l'être la propriétaire du palace, mais surtout qu'elle soit couchée. Elle s'arrête dans sa manœuvre et détourne le regard vers Clifford, elle découvre son visage de la cagoule de laine qu'elle porte et demande : "Attend, si elle est réveillée, on fait quoi ?" n'agresse personne se répète t-elle intérieurement.
Revenir en haut Aller en bas
Clifford Olson

avatar
posts : 143
avatar : adam driver.
crédits : shiya.
multinicks : emma, victoria.
ɷ statut : fell in love with the lamb.
✎ métier : both a mover and a robber.
✌ age : thirty-one years old.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: fast pizza delivery: 831-555-0173, overtime on wednesay, owe 15$ to nelson.
relationship:

MessageSujet: Re: cliffandhra {robbers to the left, robbers to the right}   Mar 27 Juin - 16:42

Une fois la clôture de la propriété passée, Clifford eut un aperçu complet de ce qui constituait le manoir de la sorcière de la ville. Il était écoeuré que tout ce cirque ne puisse appartenir qu'à une seule et unique personne. Comme si Margaret Fletcher pouvait profiter de toutes ses possessions à la fois. Combien de personnes dans le besoin une maison telle que celle-ci aurait pu accueillir? Beaucoup, sans aucun doute. C'est pour cela que le jeune déménageur avait sollicité son amie afin qu'elle leur dégote un plan et qu'ils sachent par où attaquer la villa. Il n'y aurait rien de plus simple que de se perdre dans l'immensité de cette bâtisse. « Ah ça ouais, j'y ai jeté un œil, mais j'ai rien apporté, tout est là! » Ainsi, Andhra avait mémorisé les points stratégiques de la demeure. Quand ils s'étaient rencontrés, la façon de faire de la jeune femme avait maintes fois agacé le jeune homme. Mais, étant donné que les techniques de son amie avaient déjà fait plusieurs fois leurs preuves, Clifford n'en doutait plus. « J'ai même fait un dessin. » Elle lui présenta alors un schéma esquissé au crayon sur une feuille blanche, représentant les différentes pièces du manoir Fletcher. « Bien, alors je pense qu'on va rentrer par ici. » Il pointa la pièce qui donnait sur la terrasse, avec de grandes baies vitrées. Le déménageur espérait que la rentière ait oublié de refermer l'une des fenêtres. C'était naïf de croire que ce serait aussi simple de s'introduire dans la villa, mais le rêve était toujours permis. « Cette femme est une tarée, j'ai passé des coups de fils et il semblerait qu'un système de surveillance béton entoure sa baraque. » Le trentenaire regarda son acolyte. « Mais à moins que madame-la-millionaire n'ait pensé à se munir d'un générateur de secours, on aura plus aucun souci à se faire une fois que tu auras fait sauter l'électricité. » Il avait déjà envisagé cette possibilité, mais il savait que la probabilité que leur victime possède un système indépendant de celui de la ville se montrait peu élevée. Clifford ne se sentait pas moins compétent parce-que la propriété était plus grande que la plupart de celles dans lesquelles il avait déjà opéré. Il savait d'ailleurs que pour qu'une affaire comme celle-ci se passe sans embuches, il valait mieux faire confiance en son instinct. « Je me demande si dans son sous-sol se trouvent des catacombes, un genre de cours des miracles avec un trésor et des pièges, comme dans Indiana Jones... » Clifford jaugea la résidence un instant. « Parano comme semble l'être la propriétaire des lieux, je dirais qu'il y a très certainement un bunker vingt mètres sous terre, avec des étagères dignes d'un magasin Ikea. Au cas où le reste des États-Unis déclarerait la guerre à Monterey. » N'ayant jamais été très bon en histoire, le fils de pêcheur se demanda si un conflit d'une telle ampleur avait déjà éclatée dans sa ville natale. Il imaginait aisément que des colons européens aient pu mener la vie dure à quelques natifs, mais il ignorait si une bataille plus violente encore y avait déjà siéger. Peut-être que s'il s'en souvenait en sortant d'ici, il irait mener quelques recherches à la bibliothèque. « Alors j'appuie et on fonce, on perd pas de temps et si il faut je castagne! » Enfin les festivités allaient débuter. « Attends, je sais que les cheveux aussi frisés que ceux de Fletcher te font horreur, mais pour notre bien je te prie de ne pas tenter de lui aplatir en l'assommant. » Pas très bon quand il s'agissait d'être humoristique, Clifford essayait néanmoins de faire des efforts lorsqu'il était en présence d'Andhra. Il savait que la blonde était un public facile, et qu'elle appréciait qu'il la fasse rire. Il lui fit un signe de tête afin qu'elle comprenne qu'elle pouvait appuyer sur le bouton du détonateur, puis la regarda partir en moonwalk vers la maison une fois les lumières toutes éteintes. À l'heure qu'il était, il y avait peu de chance pour que qui que ce soit dans le quartier ne se rende compte de la coupure de courant dont ils étaient victimes. Probablement qu'ils en prendraient conscience le lendemain matin, quand ils ouvriraient les yeux pour s'apercevoir que leurs réveils pour aller au travail n'ont pas sonné, et qu'ils ont déjà deux heures de retard au bureau. Andhra et Clifford contournèrent alors la piscine du jardin, et s'approchèrent des baies vitrées repérées quand ils se trouvaient encore aux abords de la résidence. À travers les vitres impeccables, ils constatèrent que la rentière avait une seconde piscine, à l'intérieur cette fois-ci. Le jeune homme en leva les yeux au ciel. « Elle a pas d'amis, à quoi lui sert un bassin si grand? Tu crois qu'elle a des dauphins? » Il était clair que Margaret ne figurait pas parmi les personnalités les plus appréciées de la région, même si elle était établie ici depuis un bon moment dorénavant. « Bien sûr. Elle doit en avoir des tonnes. De grands dauphins gonflables, comme ses lèvres. » Il fit un clin d'oeil à son amie, à travers le trou qu'elle avait elle-même découpé dans sa cagoule de fortune, puis il s'affaira au près des vitres. Il glissa ses doigts gantés de tous les côtés, essayant de voir si l'une d'entre elles leur éviterait d'entrer de manière forcée. « Attends, si elle est réveillée, on fait quoi? » Clifford ressentait également la montée d'adrénaline qu'il suspectait être la raison de la panique de sa partenaire. Il s'approcha d'elle, et lui fit face. « Un de mes collègues l'a croisée à la pharmacie, il y a quelques jours, où elle est venue chercher une prescription de somnifères. Un truc assez lourd, d'après lui. Alors ne t'inquiètes pas pour ça, elle doit déjà rêver du prochain torchon qu'elle publiera sur son blog. » Il suggéra à la jeune femme d'inspirer un bon coup, et de laisser la pression retomber un peu. Puis, il entreprit d'ouvrir l'une des fenêtres. « Mademoiselle, si vous voulez bien me suivre... » Clifford tendit sa main à Andhra, en faisant une révérence, et lorsqu'elle y glissa la sienne, il poussa délicatement la fenêtre. Celle-ci n'avait présenté aucune résistance quand il avait un peu forcer son ouverture avec un tourne-vis. Avec la chaleur, le joint avait sans doute gonflé, et cela avait suffit à faciliter la tâche au jeune déménageur. « Allons libérer les dalmatiens enfermés dans les placard de Cruella. » Alors ils franchirent le seuil de la première pièce.

_________________

And Superman unrolls a suit before he lifts. But I'm not the kind of person that it fits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: cliffandhra {robbers to the left, robbers to the right}   

Revenir en haut Aller en bas
 
cliffandhra {robbers to the left, robbers to the right}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Voleurs de Trains - The Train Robbers - 1973
» Left 4 dead
» Beautiful 1/220 Jagd Mirage Green Left(DEMON)
» Left 4 dead
» [Test] Left 4 Dead 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: bury the evidence. :: archives rp-
Sauter vers: