AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum, en savoir plus ici.

Partagez | 
 

 No promises {Andhra}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harvey Skeyne
Broken Glass
avatar
posts : 183
avatar : Tom Hiddleston
crédits : wiise (ava & sign)
multinicks : Indiana, le procureur sexy.
ɷ statut : Le rêve de sentiments trop forts, la solitude qui colle au corps. Divorcé, le coeur piétiné et la mine dégoutée.
✎ métier : Quelques traits millimétrés sur le papier immaculé. Architecte.
✌ age : Quarante années éprouvées.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo:
relationship:

MessageSujet: No promises {Andhra}   Sam 3 Juin - 22:38

La conscience qui revient, doucement. Presque difficilement. Il semble avoir un peu mal partout l’architecte. Comme après une séance de sport trop éprouvante, trop intense. Il commence à sortir des bras de Morphée pour remettre un pied dans la réalité. Douce, alors que c’est le jour, qui le tire de ses pensées. Le jour qui perce doucement entre les volets partiellement fermés et les rideaux ouverts. Qu’elle heure est-il ? Il n’en sait rien. Il n’est pas en mesure de le dire. Trop tôt, surement. Ou alors trop tard, mais ça, il ne préfère pas y penser. Il n’arrive guère à penser, tant qu’il n’est pas pleinement en possession de ses moyens. Alors il finit par ouvrir les yeux, difficilement. Il réalise, prend conscience de son environnement. Il analyse, il détaille, pour finalement comprendre.
Ce n’est pas son lit.
Il n’est pas chez lui.

Ça le frappe comme une évidence alors que déjà, il s’agite, il bouge. Il finit par se tourner, à la recherche d’un indice, pour réaliser. Le regard embué par le sommeil. Le cerveau encore au ralenti. C’est une silhouette blonde qui se dessine à ses côtés. Nue, couverte partiellement par le drap léger dont la couette a été bazardé au hasard de la pièce. Semble-t-il. C’est là qu’il comprend, qu’il assemble les pièces du puzzle. Qu’il sent finalement, que sa peau nue frôle, elle aussi le coton agréable des draps clairs. Il est nu, comme un ver. Visage familier que celui qui, ensommeillé, semble encore paisible. Trop paisible. Puis finalement il se souvient Harvey. Il sort de ses rêves et de sa léthargie. Il comprend que lui, il a encore perdu une part de lui même, hier soir. Perdu dans une étreinte sauvage et passionné. Perdu contre le corps fin et emporté, de la douce créature dormant à ses côtés.
Passion dévorante.

Il s’allonge sur le dos, l’architecte. Il fixe le plafond clair un instant, venant frotter son visage. Il y a la réalité qui le frappe, soudainement, alors qu’il voudrait juste prendre le temps. Il ne dort jamais chez ses conquêtes. Ou rarement. Il cherche son téléphone, à ses côtés, mais rien. Il se redresse, alors, balayant la pièce, encore gorgée d’obscurité, du regard. Il y constate les dégâts. Les effets personnels renversés, les draps froissés, les vêtements éparpillés. Il se souvient, soudainement. Comme un flash. Il revient cette transe, qui les a consommés, consumés. Il en ressent encore les picotements, dans le bas de son ventre. Il pourrait presque en redemander, si sa raison n’avait pas pris le dessus sur le reste. Il se connaît. Il sait, que lorsqu’il lâche complètement prise, complètement dépendant de la peau et de la fougue d’Andy, il ne répond plus de rien. Plus rien n’existe. Plus de regrets, plus de remords, plus de mélancolie. Plus d’amour à sens unique, pour son meilleur ami. Plus de peur, de relâcher soudainement la colère qui lui brûle les veines. Juste un instant, hors du temps.
Autre dimension.

Alors il se lève, il rassemble ses vêtements, un peu rapidement. Il doit partir. Il le faut. Il ne peut pas rester, pour sa propre sécurité. Il se connaît, il se fait peur, dans les bras d’Andy. Il en devient incontrôlable et Harvey, il déteste perdre le contrôle. Il déteste ne pas se maîtriser. Ca lui fait peur. Trop peur. De refaire la même connerie, qu’avec son ex femme. Ou pire. Il est capable de pire. Il le sait.
Il ramasse son pantalon, trouvant son téléphone un peu plus loin, par terre, probablement perdu lors d’un mouvement trop brusque. Oui, il en est même certain. Il le déverrouille et constate les messages, mails et même quelques appels manqués. Il est trop tard. Trop tôt pour beaucoup de gens, mais trop tard pour lui et ses heures bien trop longues de travail. Alors il se tourne, un bref instant, pour constater qu’Andy se réveille, elle aussi. Il doit partir. Vite. Le plus vite possible. Avant qu’elle réalise, qu’il a passé la nuit ici et qu'il est en train de se barrer, comme un voleur, sans aucune pudeur. Avant qu’il soit obligé de l’affronter et de s'expliquer.

_________________
Only for your smile
« Today, we're just two friend, pretty fucked up, trying to do their best. We understand each other from a very long time, and I need to say, I'm just sad when you're not around. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: No promises {Andhra}   Sam 3 Juin - 23:58



De petites secousses viennent troubler le sommeil de plomb de la belle endormie, de l'animation fait trembler le matelas et ses yeux s'ouvrent presque automatiquement. Il semblerait qu'elle ait perdu cette habitude de dormir paisiblement et plus de quelques heures d'affilées, seule. Un frisson parcours son corps tout entier quand elle réalise, elle est allongée nue sous ce drap plat le dos tourné à son amant de fortune, si seulement ce n'était que ça. Elle reste immobile ignorant tout de l'heure qu'il peut bien être, loin de l'espace et du temps, loin de la vie et du monde qui continue de tourner. Les prunelles d'un bleu pur se perdent sur le mur qui se tient face à elle sans qu'elle ne fasse rien. Elle a souvenir que des heures plus tôt elle s'abimait les poumons à crier contre celui qui se tient près d'elle dans ce lit, le sien. Son regard se perds alors sur le sol recouvert de vêtements, dans un coin se trouve la couette qui a été balancée comme tout le reste. Jusqu'où sont-ils allés ce soir ? voilà ce qu'elle se demande alors que son esprit peine à se connecter à la réalité et dans le fond, elle ne le veut pas.
Alors qu'elle referme ses grands yeux le matelas se met de nouveau à bouger, et cette fois-ci son partenaire quitte leur couche et elle tend l'oreille, Andhra qui s'apprêtait à sourire ravale immédiatement cette idée stupide, elle l'entends qui amasse ses affaires et elle attend bien sagement le bon moment, celui durant lequel elle pourra le surprendre. Quand elle décide de lui montrer qu'elle est éveillée leurs regards se croisent rapidement alors qu'elle se redresse. "Où tu vas ?" elle demande d'une voix claire, forte et froide, pourtant au plus profond elle sait que loin était l'idée de se montrer agressive, mais quand il est à proximité Harvey semble lui mettre les nerfs et le reste à vif.  Ses yeux papillonnent alors que sur son visage un sourire narquois se dessine sur ses lèvres généreuses, elle sait déjà qu'elle connaît la réponse à sa question, mais elle veut l'entendre de sa bouche. Andy elle aime pas ça, elle n'aime rien en fait. Elle est compliquée, mais d'avantage quand il s'agit d'Harvey, comme une gamine capricieuse. Andhra elle aime avoir le contrôle et pourtant dans leur relation, ni l'un ni l'autre ne contrôle quoi que ce soit. Ils se retrouvent dépassés, toujours. Les bras croisés contre sa poitrine elle toise sévèrement son amant, d'un regard plus noir encore que les méandres du cerveau de Frack Ribéry. "T'es sur de ne rien oublier ?" elle le sait pourtant que c'est démesuré, et qu'elle devrait d'avantage tempérer le ton qu'elle emploi, mais à cette heure-ci ça lui est égal à elle, ils ne se sont rien promit, mais il ne partira pas comme un voleur. Elle en vient même à penser qu'il pourrait déposer un billet sur la table de chevet pour la remercier de ses services et cette idée la fait bouillir presque immédiatement. Son regard perçant ne se détache pas de son interlocuteur, non.
Revenir en haut Aller en bas
Harvey Skeyne
Broken Glass
avatar
posts : 183
avatar : Tom Hiddleston
crédits : wiise (ava & sign)
multinicks : Indiana, le procureur sexy.
ɷ statut : Le rêve de sentiments trop forts, la solitude qui colle au corps. Divorcé, le coeur piétiné et la mine dégoutée.
✎ métier : Quelques traits millimétrés sur le papier immaculé. Architecte.
✌ age : Quarante années éprouvées.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo:
relationship:

MessageSujet: Re: No promises {Andhra}   Lun 5 Juin - 0:14

Il voulait juste fuir sans rien dire, Harvey. Pourtant ils n’en sont plus à ça, avec Andhra. L’amant qui disparaît, le matin venu. Déjà parce que d’ordinaire, Harvey rentre chez lui, avec une dernière étreinte. Après avoir repris son souffle. Une dernière clope, parfois, post-ébat. Sauf que plus le temps passe, plus les soirées s’enchaînent et plus Harvey sait que s’il ne s’enfuit pas comme un voleur, il peut à tout instant basculer. Le pied qui au bord du gouffre, entraine finalement dans le vide. Haute falaise de leur folie. La colère chez l’un, l’hystérie chez l’autre. La passion des ébats qui les entrainent tous les deux, sans espoir de retourner en arrière. Sans espoir de se contrôler. Sauvage bestialité.
Alors il regarde juste un peu son téléphone, pour réaliser. Se rendre compte que oui, il doit filer. De préférence sans la réveiller. Sauf qu’il se tétanise, en attendant sa voix fatiguée. « Chez moi, j’allais partir » Lâche t-il finalement, avant de se retourner pour lui faire face.
Inévitable affrontement.

Elle le toise et Harvey, il pourrait frissonner tant il peut sentir la froideur de sa colère. Elle est comme ça, Andhra. Tranchante avec les mots. Cinglante. « Je suis encore à poil je te signale » Oui, c’est un fait, il n’a pas eu le temps de se rhabiller. Sa voix n’est guère polie, encore moins sympathique, mais Harvey et endroit, ils sont comme ça. Ils fonctionnent comme ça. À coup de vacheries et de coups de reins. Ils s’embrassent à pleine bouche avant de cracher leur venin.
Mais il n’attend pas qu’elle renchérisse pour récupérer son boxer et l’enfiler rapidement, de même avec son jean. Il entreprend de se rhabiller, Harvey, parce qu’il ne compte pas traîner. « Allons Andy, tu sais bien qu’on a jamais été du genre romantique » Non, ça jamais. Pourtant sa voix, elle est presque condescendante, à Harvey. Mais les deux savent, que c’est viscéral. Passion bestiale qui les dévore à chaque fois un peu plus. Il ne saurait dire s’il ressent quoi que ce soit pour Andhra. Probablement pas, à part le manque. Le manque d’elle, de sa peau, de sa folie. Elle est devenue une sorte de drogue qui lui réveille le bas ventre lorsqu’il ne s’y attend pas. Même lorsqu’il ne le veut pas. Ils se font autant de bien que de mal. Bien physique, mal mental. Les anges du public et les démons impudiques. Surtout l’un avec l’autre.

« On s’envoie en l’air, tu pars, je pars, peu importe, mais c’est tout. Je ne pense pas qu’on soit bon l’un pour l’autre, de toute manière, mais j’ai du mal à m’en passer, alors… » Avoue-t-il en haussant les épaules, tout en rattachant sa ceinture. Harvey, il est toujours gentil, toujours correct, mais lorsqu’il décide d’être franc, il en devient tranchant. Il ne mâche pas ses mots, jamais. Il a de la répartie, il sait s’adapter. Il est la plupart du temps souriant, avenant. Mais ici, en vérité, il est diablement lui-même. Cette part bien enfouis, de ressentiment et de regret. De colère et de mélancolie. Il est comme une soupape, prête à lâcher, à exploser. Il n’a pas à jouer, avec Andhra. Il n’a pas à enfiler ce masque de secret et de sérénité. Il n’a pas à être politiquement correct, juste diablement direct.

_________________
Only for your smile
« Today, we're just two friend, pretty fucked up, trying to do their best. We understand each other from a very long time, and I need to say, I'm just sad when you're not around. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: No promises {Andhra}   Lun 5 Juin - 20:15



Elle hausse les sourcils, réaction immédiate. "Sérieusement, tu vas me faire une analyse complète de notre relation là ?" sa voix est grasse, encore endormie et presque faible. Elle tourne ça en interrogation, mais ce n'est pas une question, plutôt une constatation. Elle passes ses mains sur son visage comme pour se réveiller d'avantage, mais la colère commence déjà à lui monter au nez. C'est une boule de nerfs la blonde, d'avantage quand elle se fait arracher des bras de Morphée et de cette façon. Elle l'observe s'agiter et enfiler ses sous-vêtements et son pantalon, dans le même temps elle s'approche du bord du lit, laissant les draps derrière elle. Elle attrape un tee-shirt qu'elle enfile rapidement et son joli shorty en dentelle rose pâle. Dans un soupir elle sort de son lit en grognant "Tais-toi, laisse-moi parler avant de t'enflammer là." elle se fout que ses voisins lui en veuille d'avoir un caractère qu'elle est incapable de contrôler, ils se foutent certainement qu'elle ait eu des problèmes qui l'ont menée jusque là. Elle est loin, loin de tout et elle s'en fout. "M'appelle pas Andy, à c't'heure-ci j'suis pas ta copine !" elle gronde en agitant sa main droite au niveau du visage de ce dernier, parce que oui, elle s'est approchée. Jamais elle n'aura été aussi lucide qu'en compagnie d'Harvey, il lui ancre les pieds sur la terre ferme, même s'il possède cette capacité incroyable de la faire sortir de ses gonds avec seulement quelques mots. Bien qu'elle soit imprévisible, ce soir il savait qu'elle ne le laisserait pas faire. "Ce qui m'rend dingue c'est que t'essaie de me faire la morale sur ce que nous ne sommes pas." elle est trop fatiguée pour réussir à gérer ces conneries, mais elle se fait violence, de toute manière quand il s'agit de montrer son véritable visage de femme psychologiquement instable, Harvey en est toujours l'unique témoin. "ALORS QUOI?! J'ai plus l'droit d'gueuler parce que tu t'fous d'ma gueule ?" ce qui la révolte c'est qu'il ose insinuer qu'elle puisse ressentir quoi que ce soit pour lui, pire encore, qu'il ose nier sous son nez que lui ne ressent aucun attachement pour elle et - de cette manière - c'est ça qui lui fait perdre l'esprit.
Leur rencontre peut-être semblable à deux substances chimiques, il y a toujours une réaction, qu'elle soit positive ou négative d'ailleurs. Andhra trouve toujours une occasion de hausser le ton, un détail déplaisant ou un regard inapproprié, mais avec Harvey c'est différent : tout est prétexte pour relâcher la pression. De la même manière qu'elle s'était accoutumée à l'héroïne, elle s'était attachée à lui. Elle arrivait même à ressentir un genre de manque quand leurs rapports se trouvaient trop éloignés dans le temps, tel des aimants, ils se retrouvaient inexorablement attirés l'un vers l'autre tout en se repoussant, amusant non ? "Oublie pas ta putain de chemise, Harvey." elle s'est penché et à ramasser le morceau de tissus froissé et le lui a balancé en pleine figure, profitant de l'avoir légèrement déstabilisé pour fondre sur lui à la manière d'un rapace sur une proie sans défense afin de le pousser, plaquant sèchement ses deux mains contre son torse, dans un bruit sourd, le faisant reculer de quelques pas et passer le pas de la porte de sa chambre. "Allez, barre-toi !" elle lui ordonne en le poussant de nouveau de toutes ses forces, si bien qu'il finissent par se retrouver au milieu du salon. Son cœur semble sur le point d'exploser, haletante elle passe ses cheveux derrière ses oreilles, les sourcils froncés, le nez plissé. Elle est incapable de savoir où se trouvent les limites à ne pas franchir et s'en moque éperdument. Y'en a t-il seulement, des limites ? Peut-être que de cette façon ils espèrent se prouver quelque chose, mais quoi ? Elle donne alors un coup dans la main de son amant, si fort qu'il laisse s'échapper son téléphone, un geste gratuit que la colère a dicter. "T'es vraiment trop con." elle lâche dans un souffle en croisant ses bras contre sa poitrine, une moue boudeuse prenant place sur son visage de poupée. Elle est folle.
Revenir en haut Aller en bas
Harvey Skeyne
Broken Glass
avatar
posts : 183
avatar : Tom Hiddleston
crédits : wiise (ava & sign)
multinicks : Indiana, le procureur sexy.
ɷ statut : Le rêve de sentiments trop forts, la solitude qui colle au corps. Divorcé, le coeur piétiné et la mine dégoutée.
✎ métier : Quelques traits millimétrés sur le papier immaculé. Architecte.
✌ age : Quarante années éprouvées.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo:
relationship:

MessageSujet: Re: No promises {Andhra}   Lun 5 Juin - 23:55

Il ne veut même pas l’écouter, Harvey. Il sait qu’il est peut-être trop agressif, mais il n’aime pas mâcher ses mots. Il n’aime pas tergiverser, pour ne rien dire. Alors oui, il s’emporte peu, l’ignorant ensuite. Il se rhabille, simplement, après avoir balancé aux hasards ses réflexions. Sans faire attention. Pourtant il le sait, que sans faire exprès il provoque le destin. Qu’inconsciemment, il s’expose à Andhra et son venin.
« Et comment tu veux que je t’appelle alors hein ? Tu veux un surnom comme les putes ? » Là, il joue avec le feu. Il a carrément l’étoffe d’un salopard, Harvey. Il sait qu’il ne devrait pas dire tout ce qu’il pense. Il sait qu’il ne devrait pas réfléchir à haute voix. Lui jeter au visage son désarroi. Mais ça lui brûle les lèvres, l’acidité de la haine. Alors il lâche ça comme ça, en réponse à sa propre violence. La blonde s’emporte, le repousse, un peu plus. Lui offre une morale qu’elle lui reproche pourtant si bien. Il sourit, amer, un bref instant. Mais il reste droit, jamais chancelant. « Je sais pas, t’avais l’air de me reprocher que je me casse comme ça, sans rien dire, alors tu vois, j’t’explique, je suis sympa » Il en vient presque à mâcher ses mots.
Cinglant.

Il est abject et ne va cesser de l’être davantage, si elle le pousse dans ses retranchements. Si elle alimente la colère qu’il se refuse bien de vanter, d’exposer. Pudique, qu’il est. Pudique de sa véritable nature. De toute cette frustration qui dort en lui, qui le bouffe. Immature. Incapable de gérer ses émotions, sa rage, sa hargne, alors que sa vie devrait être parfaite. Devrait être douce et bercé de rêve.
Foutaises.
« T’es qu’une putain d’hystérique ! » Renchérit-il, lorsqu’elle se met à gueuler, à crier, à beugler. Lui exprimant qu’elle n’a pas le droit de s’exprimer de la sorte, avec autant de véhémence. Lui, il n’a qu’un goût amer dans la bouche, il rit jaune, Harvey. Ca le fait doucement rire, cette leçon de moralité. Hargneuse vérité. Il joue aux enfoirés, facilement, avec agilité. Il a ça en lui, Harvey, toute cette méchanceté. Pourtant Andhra, il y est un peu attaché, depuis le temps. Depuis les passions et les gémissements. Il est devenu accro, à cette relation malsaine et pourtant déroutante. Mais il a trop de fierté pour l’admettre. Pour offrir à la blonde autre chose que ce sale comportement.

Il termine de récupérer ses affaires, un instant, il ne veut même pas rester ici, à faire semblant. Affronter Andhra juste pour briser un peu plus de vaisselles et d’objets personnels. Il veut juste s’enfuir, se barrer, avant de faire quelque chose qu’il pourrait regretter. Bourré de remords qu’il est. Il se connaît, Harvey. Sauf qu’elle lui balance sa chemise froissée en plein visage et que ça l’agace, un peu plus encore. Ca fait monter la pression, de la soupape prête à exploser. Mais il ravale la violence qui déjà, lui fait serrer les dents et pincer les lèvres. « Toujours si attentionnée » Lâche t-il simplement, cinglant, sarcastique, alors qu’il passe sa chemise sur son dos. Mais il n’a pas le temps de la boutonner que déjà, elle le pousse. Encore et encore. Jusqu’au salon et là encore, le désordre environnant. Restes de leurs ébats. Restes de leur passion. « Arrête putain ! » Crache-t-il au visage de la blonde, en la montrant du doigt, tandis qu’elle le menace encore.
Mais elle commet la faute.
Le geste de trop.
Alors Harvey, il ne répond plus de rien, lorsque son téléphone vole jusqu’au sol, brisant au passage son écran. Il s’élance vers la blonde, il la saisit par la gorge et la force à reculer, la plaque contre le mur, sans aucune forme de douceur. Il révèle le monstre, qui sommeille en lui. Le démon, qui a aspiré son âme, il y a de ça bien trop longtemps. Problème de colère, qu’il n’a jamais su maîtriser. Il serre un peu plus sa gorge. « Je t’avais dit d’arrêter ! Hein ! Je te l’avais dit ! » Il semble dément, emporté par une folie qui lui est propre. « Tu m’as forcé à te faire du mal Andy, tu m’as forcé ! » Dans ses yeux, luit la rage, colère exacerbé. Il n’est qu’un monstre, Harvey. Un monstre caché derrière une allure trop propre sur lui, trop parfaite, trop sereine. Le calme, avant la tempête.

_________________
Only for your smile
« Today, we're just two friend, pretty fucked up, trying to do their best. We understand each other from a very long time, and I need to say, I'm just sad when you're not around. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: No promises {Andhra}   Mar 6 Juin - 0:57

Revenir en haut Aller en bas
Harvey Skeyne
Broken Glass
avatar
posts : 183
avatar : Tom Hiddleston
crédits : wiise (ava & sign)
multinicks : Indiana, le procureur sexy.
ɷ statut : Le rêve de sentiments trop forts, la solitude qui colle au corps. Divorcé, le coeur piétiné et la mine dégoutée.
✎ métier : Quelques traits millimétrés sur le papier immaculé. Architecte.
✌ age : Quarante années éprouvées.

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo:
relationship:

MessageSujet: Re: No promises {Andhra}   Jeu 15 Juin - 22:55


_________________
Only for your smile
« Today, we're just two friend, pretty fucked up, trying to do their best. We understand each other from a very long time, and I need to say, I'm just sad when you're not around. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: No promises {Andhra}   Sam 24 Juin - 21:10

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: No promises {Andhra}   

Revenir en haut Aller en bas
 
No promises {Andhra}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» choses promises...
» Eastern Promises (2007, David Cronenberg)
» [THEME] Promise Theme
» Entrées maritimes (choses promises).
» Photos promises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: bury the evidence. :: archives rp-
Sauter vers: