AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum, en savoir plus ici.

Partagez | 
 

 Let's talk about food

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phillip Jones
Admin | I'll be forever yours.
avatar
posts : 1003
avatar : NCW
crédits : wiise (sign)
multinicks : le psy déjanté
ɷ statut : Ex-futur marié, le mariage est tombé à l'eau, merci Robert. Depuis, il s'esquive. Ils n'ont toujours pas remis le sujet sur le tapis avec Evie. Ils devraient pourtant, vu qu'elle est enceinte.
✎ métier : Prof de Self-Defense (09/2016), depuis le 12 juillet, il bosse peu; avant il était un flic dans une unité anti-terroriste (2002-2016), et encore avant adjoint du Shérif de Monterey (1995-2001)
✌ age : 44 années de presque sagesse, car oui, tout est dans le "presque"

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: RDV chez le psy à 14h, je prends mon aprèm ensuite. le diner est pour moi ce soir. vélo sorti => suze jalouse.
relationship:

MessageSujet: Let's talk about food   Dim 28 Mai - 22:43

– Tenue – Il n’appartient pas au monde des gens qui courent après le temps. Pourtant ce jour-ci, Phillip fait une entorse à sa règle. Il est en retard. Ce n’est pas ce genre de retard auquel on pense, celui qui dépasse les dix minutes et qui commence à faire s’impatienter ou inquiéter la personne que l’on est censé rencontrer. Non, le retard auquel il est confronté n’excelle pas pour le moment trois minutes. Voici qui dérange l’ancien membre des forces de l’ordre car d’une part cela ne lui arrive jamais, et d’autre part, il ne souhaite pas faire attendre Deb. L’heure du rendez-vous est inévitablement dépassée, il a beau appuyer sur l’accélérateur de son bolide à deux roues, il ne récupérera jamais ces minutes.

C’est dans un crissement de pneus qu’il parvient sur le parking du golf de Monterey. L’endroit peut sembler étrange car il ne pratique pas ce sport. Le choix de ce lieu de rencontre n’est pourtant pas anodin. Il est à l’écart de Monterey, suffisamment loin pour qu’il ne soit ni à proximité de sa maison sur pilotis, ni qu’il ne craque sur l’envie de s’arrêter. Depuis quatre jours, il dort mal, ou alors il fait une insomnie, regardant les heures défiler sur son téléphone portable. Le temps encore et toujours, on en revient à celui-ci. Même s’il fut tenté d’annuler le rendez-vous comme il l’a fait avec celui pour le bijoutier, Phillip n’a pas cherché à contacter l’organisatrice de son mariage pour reporter. Pourquoi ? C’est une question à laquelle il n’a pas de réponse. Son esprit reste sans dessus ni dessous. Si sa colère de l’autre soir est retombée, il ne sait toujours que penser. Au point qu’il refuse toujours de rentrer chez lui. Voilà pourquoi il va rencontrer Deb Colins en ce début d’après-midi. Le meilleur moyen de ne pas faire naitre d’interrogations est de continuer à agir comme si tout va bien. C’est donc ce qu’il va faire alors que son retard s’élève finalement à quatre minutes.

Alors qu’il retire son casque, il hâte le pas en direction du restaurant gastronomique du lieu. Il n’est pas question de déjeuner, même si la nourriture sera le sujet de discussion principal. Du regard alors qu’il entre dans la salle de restauration, il cherche Deb. Déjà, il songe au café qui lui sera d’un précieux secours. Il est fatigué, les cernes se lisent sur son visage, et on ne parle même pas du mal de tête qui pointera le bout de son nez quand la discussion sur le menu de son mariage débutera. Car pour être honnête, c’est davantage une corvée qu’une partie de plaisir à ses yeux, s’il accepte de s’y coller, c’est uniquement pour Evelyn…

_________________
what about now, what about today
« What if you're making me all that I was meant to be ? What if our love never went away ? What if it's lost behind words we could never find ? Baby, before it's too late, What about now ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deb Colins
Your kiss to me is worth a fortune
avatar
posts : 1254
avatar : alyssa milano
crédits : av@mine / si@tumblr
ɷ statut : single, always in love with her ex-boyfriend/roomate
✎ métier : heir of her weddingplanner entreprise "the plunge"
✌ age : thirty-seven years old

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: rdv avec l'avocat le 01/10, point compta the plunge 10/01.
relationship:

MessageSujet: Re: Let's talk about food   Mer 31 Mai - 16:10

Deb le savait, le Monterey pines fine club était l’un des meilleurs restaurants de la ville, si ce n’est le meilleur. Elle le conseillait à tous ses clients et pas seulement parce qu’ils avaient un partenariat avec son entreprise. Elle voulait offrir ce qui se faisait de plus délicieux à Monterey pour ses futurs mariés. Lorsqu’elle avait aperçu le nom de Phillip sur son agenda du jour, la jeune femme avait préparé la sentence de son ami depuis le petit déjeuner. Elle était très remontée contre lui à l’idée qu’il n’ait jamais informé Evie sur leur petite aventure du temps de leur jeunesse. Deb positionne les différentes assiettes, elle ne connaît pas très bien les goûts de Phil et Evie ne semblait pas vraiment s’intéresser à la nourriture. Elle avait donc demandé au chef les plans les plus raffinés qu’il pouvait réaliser. Sur la table étaient disposés cinq plats différents composés d’une entrée et d’un plat principal. La wedding planneuse tenait à ce qu’Evie soit là pour le choix du gâteau quant aux petits fours, elles auraient le temps de voir ça plus tard, là n’était pas le plus important. La trentenaire guette la porte et l’arrivée du futur marié. Au loin, elle aperçoit Phil son casque à la main. Elle lui fait un signe qui se veut amical et qui veut aussi dire « je ne vais pas être cordiale tout de suite avec toi ». « Phil » dit-elle presque froidement. Elle tend difficilement sa joue auprès de l’ancien adjoint du shérif pour lui dire bonjour. Elle ne s’accorde même pas à lui demander comment il va même si les cernes sur son visage traduisent un manque de sommeil certain. « Bien, mets toi à l’aise, je te propose de commencer la dégustation » enchaîna Deb sans vraiment laisser le temps au quarantenaire de se poser convenablement. Elle invita tout de même Phil à s’asseoir en lui faisant un signe de la main. « Le premier » dit-elle alors que la serveuse apporte le premier plat au niveau de la place du professeur de self-défense. Deb attend patiemment que son ami commence à déguster. « L’entrée s’intitule, comment est-ce que j’ai fait pour ne pas prévenir ma future femme que j’étais sortie avec l’organisatrice de mariage ! » lâche Deb agacée. « Quant au plat de résistance je l’ai appelé, merci Deb d’avoir dû rassurer ma fiancée sur la nature de nos relations » termina la wedding planneuse impatiente de connaître la réaction de son ami.

_________________

And there's a rhythm inside, that I can't slow down, in this moment in time, no, I won't stop now, give up, my hand's up for love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phillip Jones
Admin | I'll be forever yours.
avatar
posts : 1003
avatar : NCW
crédits : wiise (sign)
multinicks : le psy déjanté
ɷ statut : Ex-futur marié, le mariage est tombé à l'eau, merci Robert. Depuis, il s'esquive. Ils n'ont toujours pas remis le sujet sur le tapis avec Evie. Ils devraient pourtant, vu qu'elle est enceinte.
✎ métier : Prof de Self-Defense (09/2016), depuis le 12 juillet, il bosse peu; avant il était un flic dans une unité anti-terroriste (2002-2016), et encore avant adjoint du Shérif de Monterey (1995-2001)
✌ age : 44 années de presque sagesse, car oui, tout est dans le "presque"

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: RDV chez le psy à 14h, je prends mon aprèm ensuite. le diner est pour moi ce soir. vélo sorti => suze jalouse.
relationship:

MessageSujet: Re: Let's talk about food   Jeu 1 Juin - 17:42

– Tenue – Dans des circonstances comme celles qu’il traverse depuis quelques jours, voir un visage amical, c’est comme réussir à agripper une bouée alors que l’on dérive en plein milieu de l’océan. Sauf qu’il y a une chose qui cloche chez cet élément salvateur que représente Deb. Phillip le remarque dès le premier signe qu’elle lui fait. Bien sûr, il ne connait pas ses manies, ni comment elle réagit, mais il a suffisamment d’expérience acquise dans son métier, pour remarquer qu’il y a un truc. « Salut Deb. » Malgré la tension déjà palpable qu’il perçoit entre eux, l’ancien adjoint du shérif agit comme si tout va bien, déposant un baiser léger sur la joue de son amie. Ils en restent là pour les usages de forme. Il a tout juste le temps de poser ses fesses sur une chaise que déjà elle entre dans le cœur du sujet. La dégustation… Normalement, cette idée de goûter à différents mets est censée lui plaire, gourmand comme il est. Il a du mal à manger depuis peu, il n’y prend aucun plaisir. Mais bon, puisqu’il faut se prêter au jeu, il se forcera.

Le premier plat arrive. Il semble alléchant. Retenant un soupir, Phillip se munit d’une fourchette. Il la plante même dans l’entrée quand Deb la lui présente. Et là, l’objet reste dans l’assiette, à peine tenu par ses doigts. Il se fige, comprenant brusquement ce qui planait dans l’air. Il a fallu guère de temps pour que l’orage éclate et que la foudre s’abat sur lui. Lentement, il relève la tête, risquant un regard en direction de l’organisatrice de son mariage. Bon ok, il a oublié de révéler un détail à sa fiancée mais il n’y a pas mort d’homme à ce qu’il sache ! Ce n’est pas comme si Deb et lui ont vécu une histoire qui a duré plusieurs années durant lesquels ils étaient follement amoureux l’un de l’autre. Ça a tout juste duré quelques semaines, et ils se sont amusés. Alors que Deb reprend la parole, il pose la fourchette sur le bord de l’assiette. « Merci Deb d’avoir assuré mes arrières. » répond-il à peine a-t-elle terminé. « Je suis désolé, je n’ai pas pensé à le dire à Evie. » Faute avouée à moitié pardonnée, non ? Connaissant le caractère de son amie, et remontée comme elle l’est, voilà qui l’étonnerait qu’elle passe l’éponge aussi facilement. « Ok, je plaide coupable. Mais ça remonte à si loin nous deux que je n’y pensais même plus jusqu’à te revoir. » C’est à cet instant très précisément qu’il se rend compte que sa phrase pourrait être interprétée différemment de comment il la pense. Alors il reprend. « Non que tu ne m’aies pas marqué mais… il y a prescription ? » Il s’enfonce, royalement. « Enfin, je veux dire... » Quoi donc ? « Pardonne-moi de t’avoir mise dans cette situation inconfortable. Je t’assure que ce n’était pas intentionnel. » Et c’est vrai, la sincérité transparait aussi bien sur son visage que dans l’intonation de sa voix.

_________________
what about now, what about today
« What if you're making me all that I was meant to be ? What if our love never went away ? What if it's lost behind words we could never find ? Baby, before it's too late, What about now ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deb Colins
Your kiss to me is worth a fortune
avatar
posts : 1254
avatar : alyssa milano
crédits : av@mine / si@tumblr
ɷ statut : single, always in love with her ex-boyfriend/roomate
✎ métier : heir of her weddingplanner entreprise "the plunge"
✌ age : thirty-seven years old

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: rdv avec l'avocat le 01/10, point compta the plunge 10/01.
relationship:

MessageSujet: Re: Let's talk about food   Ven 2 Juin - 14:51

« Merci Deb d’avoir assuré mes arrières. » dit-il lorsqu’il relâche sa fourchette. Quoi, c’est tout ? pensa l’organisatrice de mariage. Il est vrai que Phillip a toujours été une force tranquille, peut être un peu trop même selon la trentenaire. « Je suis désolé, je n’ai pas pensé à le dire à Evie. » Deb penche la tête sérieusement ?, ils se voient depuis plusieurs semaines pour organiser leur mariage et il n’a même pas pensé à lui dire ? Deb a du mal à croire à ses paroles. C’est aussi parce que c’est une femme têtue, très têtue à qui il est difficile de démontrer le contraire de ce qu’elle pense. . « Ok, je plaide coupable. Mais ça remonte à si loin nous deux que je n’y pensais même plus jusqu’à te revoir. » la trentenaire ne laisse rien paraître mais elle est quelque peu vexée que Phillip ne se souvienne pas de leur aventure même si pour elle c’était exactement la même chose. Elle ne s’en était rappelé que lorsqu’il avait passé la porte de son bureau pour lui demander d’organiser son mariage. . « Non que tu ne m’aies pas marqué mais… il y a prescription ? Enfin, je veux dire...  » elle reste plantée là à le regarder en tentant désespérément de sortir de cette situation. Le fait qu’il semble aussi gêné par ce qu’il vient de lui dire vaudrait presque plus que ses excuses. « Pardonne-moi de t’avoir mise dans cette situation inconfortable. Je t’assure que ce n’était pas intentionnel. » finit-il par dire. Il semblait sincère. Phil n’avait jamais été un méchant garçon, il lui arrivait de ne pas être très réactif face à certaines situations mais il restait un homme sympa. « Tu ne t’es pas dit lorsque tu nous a vu toutes les deux ensemble que cette histoire, même si elle ne nous a pas laissé un souvenir indélébile comme tu viens de le remarquer, remontrait aux oreilles de ta future femme ? » demanda Deb comme si de rien n’était. Elle pensait que Phillip n’avait pas eu le cran de le dire à Evie il faut dire que la jeune femme pouvait avoir son petit caractère. « J’espère que tu ne verras pas d’inconvénients à ce que je rajoute ce moment de « conseillère conjugale » à ta note pour le mariage ? » dit-elle en restant sérieuse mais elle plaisantait. Elle voulait faire peur au futur marié tout simplement parce que cette situation l’avait mise dans une position inconfortable, elle n’est pas vraiment doué lorsqu’il s’agit de conseiller les gens sur leur relation. Sûrement parce qu’elle est incapable de gérer les siennes. « Pour éloigner ta fiancée de tout soupçons, je lui ai fait croire que j’étais mariée » lâcha deb peu convaincue par ce qu’elle venait de dire. Elle, mariée ? Cela allait contre les lois de la nature. « Elle était tellement contente de savoir que je n’étais plus une menace qu’elle a décidé de nous inviter à dîner moi et mon mari fictif » reprit Deb dépité à l’idée de jouer à la femme mariée. De plus elle ne savait pas à qui elle allait demander de jouer ce rôle. Elle avait bien une petite idée mais il fallait que son ami accepte. « Et comme tu le sais déjà sûrement quand ta fiancée à une idée derrière la tête, difficile de lui dire non » ajouta l’organisatrice de mariage. Elle avait beau tenté de s’extirper de cette situation mais Deb n’avait pas voulu vexer sa cliente en refusant son dîner « spécial couple heureux ». « Je compte sur toi pour jouer le jeu et m’aider dans mon rôle de petite femme parfaite » il lui devait bien ça après tout.

_________________

And there's a rhythm inside, that I can't slow down, in this moment in time, no, I won't stop now, give up, my hand's up for love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phillip Jones
Admin | I'll be forever yours.
avatar
posts : 1003
avatar : NCW
crédits : wiise (sign)
multinicks : le psy déjanté
ɷ statut : Ex-futur marié, le mariage est tombé à l'eau, merci Robert. Depuis, il s'esquive. Ils n'ont toujours pas remis le sujet sur le tapis avec Evie. Ils devraient pourtant, vu qu'elle est enceinte.
✎ métier : Prof de Self-Defense (09/2016), depuis le 12 juillet, il bosse peu; avant il était un flic dans une unité anti-terroriste (2002-2016), et encore avant adjoint du Shérif de Monterey (1995-2001)
✌ age : 44 années de presque sagesse, car oui, tout est dans le "presque"

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: RDV chez le psy à 14h, je prends mon aprèm ensuite. le diner est pour moi ce soir. vélo sorti => suze jalouse.
relationship:

MessageSujet: Re: Let's talk about food   Mer 7 Juin - 22:08

– Tenue – Plus il parle, et plus une certaine culpabilité grandit en Phillip. Voici une chose dont il se serait bien passé, pourtant il n’a pas d’autre choix que de faire avec, tout en caressant l’espoir que son amie accepte ses excuses et lui pardonne son omission. Il n’a songé à rien, surtout pas à ce que la brève histoire qu’il a eu avec Deb ressorte en risquant de tâcher les préparatifs du mariage. Il est trop utopiste cet ancien membre des forces de l’ordre sinon il aurait deviné dès le départ. Monterey n’échappe pas aux règles des commérages. Encore moins quand ils concernent des enfants de la ville qui sont nés et ont grandi dans ce lieu. « Je n’y ai pas songé en effet. » Pauvre de lui, voyageant alors sur son petit nuage de bonheur, et oubliant que d’autres pouvaient obscurcir le ciel. Il ne sait pas ce que Deb attend de lui. Alors quand elle évoque d’augmenter sa note, c’est tout naturellement qu’il répond « fais donc, je paierai. » Il a commis une erreur, il est prêt à en payer le prix. Même si cela veut dire lâcher quelques centaines de dollars en plus.

Ce sont des milliers de dollars que son oubli va lui coûter. Il déglutit un peu en réaction des propos de Deb. « Mariée ? Toi ? » Non que cette idée soit de l’ordre de l’impossible, mais aussi bien l’un que l’autre sait que Deb n’est pas mariée. Il ne sait même pas si elle a un petit ami, c’est dire de ses connaissances sur sa vie privée. Après l’étonnement de ce mensonge proféré pour rassurer Evelyn, l’idée d’un diner à quatre, tombe dans la discussion. Voici qui est typiquement du Evie Rhodes. Les craintes écartées, une fois qu’elle est rassurée, elle reprend aussitôt du poil de la bête pour renchérir avec davantage d’enthousiasme. Phillip se pince les lèvres, s’empêchant de sourire à cause de sa vision de ce dîner « en couple ».  « Oh ça… » Il existe une botte ultime pour brouiller sa fiancée, lui faire oublier le fil de la discussion et ses propositions, sauf que Deb n’a pas les atouts charmes pour la sortir. Il y a également l’option de parler de sujets qui fâchent, comme de savoir qui va emmener sa fiancée à l’autel. Même lui n’utilise pas cette option car il sait à présent pourquoi le sujet de discussion est douloureux pour Evie.

Donc, un dîner à quatre, avec un ami imaginaire. Se nomme-t-il Wilson ? Phillip ne fera pas l’affront de poser la question à Deb car si elle reconnaît sa référence, une nouvelle fois son courroux s’abattra sur lui. De toute manière, quelque chose le gêne dans les derniers propos de la jeune femme, lui faisant oublier ses envies de taquinerie. « Tu comptes sur moi pour mentir à ma future femme ? » Il ne comprend pas la manœuvre, ni son but. « Omettre c’est une chose, mais mentir, désolé je ne peux pas. » Il sait où les mensonges peuvent mener, il en fait même la cruelle expérience depuis quelques jours même s’ils ne viennent pas de lui à l’origine. « Allons Deb, on ne va pas t’inventer un époux le temps d’un dîner. Autant dire la vérité à Evie, elle la comprendra. » Normalement. Les intentions de Deb étant honnêtes, elle ne souhaitait pas l’inquiéter, ni attiser davantage sa jalousie. Sa fiancée en rira. « Tu ne te dis pas que ce mensonge finira par remonter un jour aux oreilles de ma future femme ? » balance-t-il en reprenant quasiment ses mots.  

_________________
what about now, what about today
« What if you're making me all that I was meant to be ? What if our love never went away ? What if it's lost behind words we could never find ? Baby, before it's too late, What about now ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deb Colins
Your kiss to me is worth a fortune
avatar
posts : 1254
avatar : alyssa milano
crédits : av@mine / si@tumblr
ɷ statut : single, always in love with her ex-boyfriend/roomate
✎ métier : heir of her weddingplanner entreprise "the plunge"
✌ age : thirty-seven years old

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: rdv avec l'avocat le 01/10, point compta the plunge 10/01.
relationship:

MessageSujet: Re: Let's talk about food   Lun 12 Juin - 14:31

« Je n’y ai pas songé en effet. » dit Phillip. Il semblait sincère même si Deb avait du mal à croire qu’il n’y ait pas pensé une seule seconde en les voyant toutes les deux côte à côté pour parler fleurs et service de mariage. « fais donc, je paierai. » ajouta-t-il le plus sérieusement du monde. Il n’avait visiblement pas saisi que Deb plaisantait. Elle avait beau être dure en affaire, elle ne ferait pas payer le futur marié pour ça, encore moins quand on sait qu’elle n’est pas du tout légitime dans ce rôle de conseillère en relation amoureuse. « Je plaisantais Phil, je ne vais certainement pas te faire payer pour ça » dit Deb surprise de constater que le quarantenaire avait un peu de mal avec le second degré. « Mariée ? Toi ? » répondit Phillip visiblement interloqué par le mensonge complètement absurde de Deb. « Je sais que ça pourrait surprendre mais je ne pensais pas à ce point » fit remarquer la wedding planneuse suite à la réaction de son ami. Oui elle avait crié haut et fort lors de sa période de jeune adulte qu’elle ne se marierait jamais. Pourtant, depuis qu’elle avait accueilli ses neveux et sa nièce, tout se bouscule dans sa tête et elle pourrait bien rêver de robe blanche et de bébé. « Oh ça… » dit Phil en faisant référence à la détermination de sa femme. Il avait apparemment appris à vivre avec les envies difficilement déclinables d’Evie. Elle Deb n’avait pas envie de lui faire de la peine, après tout la jeune femme avait juste besoin d’un peu de réconfort avant son mariage, comme toute future mariée. La chef d’entreprise voulait juste que ce mariage ait lieu et si ça signifiait mentir un petit peu, pourquoi pas. « Tu comptes sur moi pour mentir à ma future femme ? » réagit Phil suite à l’annonce du dîner en quatuor. Deb sert les dents, ce n’est pas tout à fait comme ça qu’elle voit les choses. « J’appellerai pas ça un mensonge mais plus une déformation de la réalité » dit Deb sans vraiment croire à ce qu’elle venait dire. Elle détestait mentir mais elle était prise dans ce tourbillon de mensonge qu’elle avait crée pour être sûre d’organiser le plus grand mariage de l’année. « Omettre c’est une chose, mais mentir, désolé je ne peux pas. » reprit Phillip. La wedding planneuse lève les yeux au ciel. Que ferait Evie si elle apprenait qu’elle lui avait menti, elle claquerait sûrement la porte de the plunge pour aller trouver une entreprise de wedding planneuse honnête. « Je te rappelle qu’on en serait pas là si tu avais rassuré ta femme et si tu lui avait parlé de nous avant qu’elle n’entende ces potins ! » rappela la trentenaire. Elle jouait sur la corde sensible de la culpabilité, elle n’aimait pas ça mais tant pis, elle ne pouvait pas risquer de perdre sa plus grande cliente. « Allons Deb, on ne va pas t’inventer un époux le temps d’un dîner. Autant dire la vérité à Evie, elle la comprendra. » argumenta le quarantenaire. C’est vrai que c’est stupide pensa Deb mais elle ne voulait plus faire marche arrière, elle avait trop peur des répercussions que cela pourrait avoir sur son entreprise et sur sa vie privée. Cet argent du mariage elle en avait besoin et elle ne voulait pas prendre ce risque. « Tu ne te dis pas que ce mensonge finira par remonter un jour aux oreilles de ma future femme ? » questionna le motard. Deb baisse le regard, il est vrai que ça risque d’arriver. Monterey est une petite ville, les ragots vont bon train et il suffit qu’Evie pose la mauvaise question sur elle pour que tout s’écroule. « Je lui dirai la vérité après le mariage, promis. Je veux juste qu’elle soit dans de bonnes conditions jusqu’au jour j. Que rien ne la préoccupe. » peut être voulait-il la même chose ? Qui sait ? Deb espérait qu’il l’aiderait dans son rôle de mariée épanouie. Elle ne se voyait pas dire la vérité à Evie, pas après leur conversation au restaurant.

_________________

And there's a rhythm inside, that I can't slow down, in this moment in time, no, I won't stop now, give up, my hand's up for love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phillip Jones
Admin | I'll be forever yours.
avatar
posts : 1003
avatar : NCW
crédits : wiise (sign)
multinicks : le psy déjanté
ɷ statut : Ex-futur marié, le mariage est tombé à l'eau, merci Robert. Depuis, il s'esquive. Ils n'ont toujours pas remis le sujet sur le tapis avec Evie. Ils devraient pourtant, vu qu'elle est enceinte.
✎ métier : Prof de Self-Defense (09/2016), depuis le 12 juillet, il bosse peu; avant il était un flic dans une unité anti-terroriste (2002-2016), et encore avant adjoint du Shérif de Monterey (1995-2001)
✌ age : 44 années de presque sagesse, car oui, tout est dans le "presque"

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: RDV chez le psy à 14h, je prends mon aprèm ensuite. le diner est pour moi ce soir. vélo sorti => suze jalouse.
relationship:

MessageSujet: Re: Let's talk about food   Ven 16 Juin - 8:53

– Tenue – Phillip a du mal à imaginer son amie mariée. Et pourtant, peut-il vraiment s’étonner de cette envie de sa part ou du simple fait qu’elle le soit ou l’a été un jour ?  Pas réellement s’il songe que lui-même, un an en arrière, ne s’imaginait pas du tout dans le rôle du marié. A cette époque, il vivait en Finlande, travaillait pour l’anti-terrorisme, et s’il n’avait pas eu cette blessure par balle, il serait toujours dans ce pays d’Europe, il n’aurait pas rencontré Evelyn et le mariage serait toujours un sujet bien enfoui en lui et non d’actualité. Que de chemin parcouru en quelques mois, il le réalise. A contrario, il réalise beaucoup moins, ou refuse d’imaginer mentir à sa fiancée. Ce n’est pas un mensonge mais une déformation de la vérité. Bien évidemment, pourquoi n’y a-t-il pas songé de lui-même quand Deb lui fait la remarque. Sauf qu’il s’entête, se refusant à mentir à Evie. Un léger bras de fer s’installe entre les deux amis. Il est fautif et à l’origine de toute cette histoire de fiancé imaginaire. Mais, contrairement à elle, lui est prêt à reconnaitre ses erreurs et à faire amende honorable. Il adresse même un regard à Deb, l’air de dire que la carte de la culpabilité ne fonctionne pas sur lui. Partisan de la vérité, il souhaite la convaincre de la révéler. Il insiste. A son tour, il tente de toucher une corde sensible en renvoyant à la jeune femme que tout finit par se savoir un jour où l’autre. Davantage à Monterey quand certaines familles et personnes y sont ancrées depuis plusieurs générations. Deb lui promet de révéler toute la vérité après son mariage. Il réagit par une moue quelque peu dubitative. « Dans le genre têtu, tu rivalises presque avec Evie. » Elle insiste autant auprès de lui pour maintenir ce mensonge, comment a-t-elle pu plier face à Evelyn ? « C’est une erreur mais soit. Berçons ma fiancée d’illusions, trouve-toi un faux mari et venez manger à la maison un soir. » Il a déjà une idée en tête pour s’amuser ce fameux soir mais hors de question d’en parler et encore moins de laisser soupçonner qu’il manigance quelque chose. « Bon sinon, pour le repas. Honnêtement, je m’en fiche. Tu peux choisir pour nous ? Il faut juste prévoir une alternative pour ceux qui ne mangent pas de viande comme moi. » Il ne l’était pas en quittant Monterey des années auparavant, c’est une particularité qu’il a ramenée avec lui depuis son retour. Il lâche l’affaire provisoirement sur le diner en couple, alors autant revenir sur le sujet de discussion principal qui les amène tous les deux dans ce lieu.

_________________
what about now, what about today
« What if you're making me all that I was meant to be ? What if our love never went away ? What if it's lost behind words we could never find ? Baby, before it's too late, What about now ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deb Colins
Your kiss to me is worth a fortune
avatar
posts : 1254
avatar : alyssa milano
crédits : av@mine / si@tumblr
ɷ statut : single, always in love with her ex-boyfriend/roomate
✎ métier : heir of her weddingplanner entreprise "the plunge"
✌ age : thirty-seven years old

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: rdv avec l'avocat le 01/10, point compta the plunge 10/01.
relationship:

MessageSujet: Re: Let's talk about food   Ven 16 Juin - 11:47

Deb tente de convaincre Phil de l’aider dans son futur rôle de femme mariée épanouie et à qui la vie sourit. Ridicule se dit-elle. Sa vie en ce moment est tout sauf heureuse, elle vient de perdre sa sœur, essaye tant bien que mal d’intégrer ses neveux et sa nièce à cette nouvelle vie. La copine de son meilleur ami lui ment sur sa prétendue grossesse, alors jouer la femme mariée heureuse l’inquiète quelque peu mais il est beaucoup trop tard pour faire machine arrière. Le mariage est dans un mois et elle n’a aucune envie qu’Evie change de fusil d’épaule au dernier moment. Elle remarque que la carte culpabilité ne marche pas sur son ami, il faut dire que même elle ne marcherait pas non plus. « Dans le genre têtu, tu rivalises presque avec Evie. » lui fait remarquer Phillip. La wedding planneuse n’est pas sûre que ce soit un compliment même si elle reconnaît être bornée. « C’est une erreur mais soit. Berçons ma fiancée d’illusions, trouve-toi un faux mari et venez manger à la maison un soir. » reprit-il. Un sourire satisfait s’étend sur le visage de Deb. Elle a réussi à convaincre son ami, il ne lui manquait plus qu’à demander à Bane de jouer son mari. Elle savait qu’il accepterait, parce que son meilleur ami est comme ça, malgré tout ce qu’il s’est passé entre eux, il lui refuse souvent peu de choses. « Merci Phil » dit-elle dans un soulagement. Elle était à la fois heureuse et légèrement terrifiée à l’idée de jouer ce couple de mariés. Elle se dit qu’au pire elle prétexterait être malade si la situation venait à être trop embarrassante. « Bon sinon, pour le repas. Honnêtement, je m’en fiche. Tu peux choisir pour nous ? Il faut juste prévoir une alternative pour ceux qui ne mangent pas de viande comme moi. » finit-il par dire. Une réponse qui étonna la wedding planneuse, apparemment ni la future mariée, ni le futur marié ne semblait s’intéresser au repas de ce mariage. C’était une première, d’habitude les couples prennent plaisir à goûter les différents plats qu’on leur propose. « Tu ne veux pas choisir l’un des trois ? » demanda Deb. Ça lui semblait difficile de choisir pour eux en sachant qu’elle ne connaissait ni les goûts de l’un, ni les goûts de l’autre. « J’ai demandé à ce qu’on enlève la viande des trois pour que tu puisses goûter et je te proposerai après les plats végétariens » fit-elle remarquer. Malgré sa petite blague du départ, Deb avait bien fait son travail, ce mariage était d’une telle importance pour elle qu’elle ne pouvait pas se permettre de faire quelques chose à la va vite. « Est-ce que ça va ? » finit par demander Deb à son ami. Elle avait été tellement absorbée par ce repas de couple, elle n’avait pas pensé au fait que Phillip ne semblait pas dans son assiette.

_________________

And there's a rhythm inside, that I can't slow down, in this moment in time, no, I won't stop now, give up, my hand's up for love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phillip Jones
Admin | I'll be forever yours.
avatar
posts : 1003
avatar : NCW
crédits : wiise (sign)
multinicks : le psy déjanté
ɷ statut : Ex-futur marié, le mariage est tombé à l'eau, merci Robert. Depuis, il s'esquive. Ils n'ont toujours pas remis le sujet sur le tapis avec Evie. Ils devraient pourtant, vu qu'elle est enceinte.
✎ métier : Prof de Self-Defense (09/2016), depuis le 12 juillet, il bosse peu; avant il était un flic dans une unité anti-terroriste (2002-2016), et encore avant adjoint du Shérif de Monterey (1995-2001)
✌ age : 44 années de presque sagesse, car oui, tout est dans le "presque"

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: RDV chez le psy à 14h, je prends mon aprèm ensuite. le diner est pour moi ce soir. vélo sorti => suze jalouse.
relationship:

MessageSujet: Re: Let's talk about food   Jeu 22 Juin - 10:12

– Tenue – Un point de réglé, hors mariage mais réglé tout de même. Un dîner entre amis puis advienne que pourra. Heureusement qu’ils ne sont pas du genre à tourner ceci en dîner de con… Ceci fait, Phillip souhaite revenir sur le sujet de discussion principale. Non qu’il n’apprécie pas Deb mais il est tout de même fatigué depuis quelques jours et son esprit a du mal à rester concentrer aussi longtemps que d’habitude sur ce qu’il fait. Il laisse même le choix du repas à son amie. Quel couple de futurs mariés fait ce genre de chose ? Evelyn et lui apparemment. Sauf que Deb ne semble pas l’entendre de cette oreille. L’ancien adjoint du shérif la regarde, l’air de lui demander pourquoi elle persiste à lui infliger cette torture. Il reprend sa fourchette et commence à piquer dans un plat. Même s’il n’y a pas de viande comme lui affirme son amie, il n’a pas faim pour autant. Il s’exécute tout de même et porte la fourchette à ses lèvres. Il ne prend même pas le temps de savourer que la fourchette est plantée dans le second plat. « Pas mal le premier. » Va-t-il pouvoir en dire autant du second ? Il n’espère pas, le choix se révèlerait cornélien et il le fera au hasard. Puis, son geste s’arrête. « Tout va bien, oui. » Il ment. Lui qui déteste mentir. C’est ce qu’il est en train de faire. Puis il porte la fourchette à ses lèvres. Il ne prend aucun plaisir à goûter. La nourriture a du mal à passer. Il repose le couvert avant de s’attaquer à la dernière assiette. « Disons que c’est un peu compliqué en ce moment avec Evie. Le mariage approchant, la tension monte. » Ce n’est pas encore l’exacte vérité, une fois de plus. Mais Deb va bien le croire. Quel couple ne traverse pas cette phase ? Ils prennent le même chemin. Mais peut-être que les autres n’ont pas de vidéo dérangeante qui a surgi dans leur vie, ni un passé qui revient au galop. Normalement, il n’y a que les peoples qui ont droit à ce genre de traitement, les paparazzis s’amusant à déterrer les moindres de leurs secrets. Eux ne sont qu’ordinaires, alors pourquoi doivent-ils passer par cette épreuve. « On passe à la suite ? » Phillip souhaite accélérer le rythme du rendez-vous.

_________________
what about now, what about today
« What if you're making me all that I was meant to be ? What if our love never went away ? What if it's lost behind words we could never find ? Baby, before it's too late, What about now ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deb Colins
Your kiss to me is worth a fortune
avatar
posts : 1254
avatar : alyssa milano
crédits : av@mine / si@tumblr
ɷ statut : single, always in love with her ex-boyfriend/roomate
✎ métier : heir of her weddingplanner entreprise "the plunge"
✌ age : thirty-seven years old

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: rdv avec l'avocat le 01/10, point compta the plunge 10/01.
relationship:

MessageSujet: Re: Let's talk about food   Lun 26 Juin - 12:17

La wedding planneuse observe son ami goûter aux différents plats qu’elle lui propose. Pourtant, Phillip ne semble pas avoir beaucoup d’engouement. Elle commence à se demander pourquoi Evie a missionné Phil’ de s’occuper des plats alors qu’il ne semble pas apprécier cela plus que ça. Il faut dire que ce n’est pas vraiment l’heure de manger mais ces plats donnent tellement envie que Deb pourrait les déguster à n’importe quel moment de la journée. « Pas mal le premier. » dit Phil sans grande conviction. Deb a envie de souffler mais elle tente de se contrôler. Le quarantenaire n’a pas l’air dans son assiette, c’est le cas de le dire … « Tout va bien, oui. » finit-il par dire après les doutes de son ami. il respire la joie et le bonheur d’un futur marié pensa Deb en ironisant. Elle ne préférait pas le froisser, elle y avait déjà été un peu fort en l’accueillant de cette façon pour lui reprocher d’avoir oublier de parler de leur relation à Evie. « Disons que c’est un peu compliqué en ce moment avec Evie. Le mariage approchant, la tension monte. » se justifia-t-il. « Oh » dit Deb pleine de compréhension. Ce n’était pas nouveau, des couples qui se disputent et sous tension à quelques jours du mariage ça arrive très souvent et la wedding planneuse était bien placée pour le savoir. « C’est normal, un mariage c’est beaucoup de pression vous ne seriez pas un couple normal si tout allait bien à quelques jours de la cérémonie » plaisanta Deb en se voulant rassurante. Elle voulait le rassurer, il ne semblait pas vraiment aller bien. « Si tu veux que je m’occupe de plus de choses et que je prenne plus de décisions pour vous délester un peu, je peux le faire ! » proposa Deb même si elle y voyait un intérêt commercial derrière, elle faisait cette proposition à son ami de bon cœur. « On passe à la suite ? » finit-il par dire, visiblement pressé de mettre un terme à cette dégustation. Deb acquiesça subtilement, faisant signe aux serveurs de changer les plats. « Voilà les plats végétariens, c’est la dernière chose que je te demande de goûter après je te libère » lui dit-elle pour essayer de l’encourager un peu face à cette épreuve que semblait être cette dégustation de plats pour son mariage.

_________________

And there's a rhythm inside, that I can't slow down, in this moment in time, no, I won't stop now, give up, my hand's up for love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phillip Jones
Admin | I'll be forever yours.
avatar
posts : 1003
avatar : NCW
crédits : wiise (sign)
multinicks : le psy déjanté
ɷ statut : Ex-futur marié, le mariage est tombé à l'eau, merci Robert. Depuis, il s'esquive. Ils n'ont toujours pas remis le sujet sur le tapis avec Evie. Ils devraient pourtant, vu qu'elle est enceinte.
✎ métier : Prof de Self-Defense (09/2016), depuis le 12 juillet, il bosse peu; avant il était un flic dans une unité anti-terroriste (2002-2016), et encore avant adjoint du Shérif de Monterey (1995-2001)
✌ age : 44 années de presque sagesse, car oui, tout est dans le "presque"

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: RDV chez le psy à 14h, je prends mon aprèm ensuite. le diner est pour moi ce soir. vélo sorti => suze jalouse.
relationship:

MessageSujet: Re: Let's talk about food   Lun 3 Juil - 18:06

– Tenue – Qu’est-ce que la normalité ? Lui logeant à droite et à gauche depuis quelques jours car il refuse de rentrer dans sa propre maison ? Lui toujours refusant de contacter sa fiancée ne serait-ce que par message car il a toujours en travers de la gorge cette histoire de films pornographiques ? C’est sûr et certain que tout est normal actuellement dans son couple. Et apparemment, ils sauvent plutôt bien les apparences Evelyn et lui car rares sont les personnes à savoir qu’ils ne dorment plus sous le même toit. Dans tous les cas, ce n’est pas arrivé jusqu’aux oreilles de Deb sinon elle serait déjà en train de s’inquiéter pour savoir si le mariage aura bel et bien lieu. La jeune femme tente de détendre un peu l’atmosphère. Elle propose même de prendre davantage à sa charge. « Si tu peux, ça m’arrangerait effectivement. Peu importe le prix que cela coûtera en plus. » Même si elle est son amie, il se doute que certains services ne seront pas gratuits. Il veut juste lâcher prise par rapport au mariage, même lâcher prise par rapport à tout et être tranquille. Et pour ceci, cela veut dire accélérer le rythme du rendez-vous. Ils arrivent aux plats végétariens, ce qui auraient pu lui amener un sourire aux lèvres. Ce qui ne se produit pas, encore moins de savoir que c’est la dernière étape de cette torture. « Et si tu t’installes pour les goûter avec moi ? » Et pourquoi pas ? Pourquoi faudrait-il uniquement son avis alors qu’il n’est pas dans son assiette et que pour le coup, il ferait davantage confiance au jugement de Deb. « Mes goûts laissent à désirer parfois, il vaut mieux un avis féminin. » Cette fois, il y a bien un mince sourire qui se lit sur son visage. Il aurait préféré faire cette dégustation avec sa fiancée, nul doute qu’elle aurait pris les choses en main et n’aurait pas hésité sur le choix des plats. Mais vu que cette responsabilité lui incombe, il n’est écrit nulle part qu’il n’a pas le droit de faire appel à un ami. En l’occurrence l’organisatrice de son mariage pour le coup.

_________________
what about now, what about today
« What if you're making me all that I was meant to be ? What if our love never went away ? What if it's lost behind words we could never find ? Baby, before it's too late, What about now ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deb Colins
Your kiss to me is worth a fortune
avatar
posts : 1254
avatar : alyssa milano
crédits : av@mine / si@tumblr
ɷ statut : single, always in love with her ex-boyfriend/roomate
✎ métier : heir of her weddingplanner entreprise "the plunge"
✌ age : thirty-seven years old

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: rdv avec l'avocat le 01/10, point compta the plunge 10/01.
relationship:

MessageSujet: Re: Let's talk about food   Mar 11 Juil - 12:07

Phillip n’est pas le genre d’homme qui se dévoile facilement. Deb le sait, elle en avait fait les frais il y a plusieurs années et il semble ne pas avoir beaucoup changé malgré la quarantaine bien entamée. Alors plutôt que de lui poser des questions, elle préfère être présente pour son ami. Elle apprécie sincèrement Lip et elle veut l’aider à remonter la pente. Peut être était-ce simplement une mauvaise journée. Peu importe, elle ne pouvait pas le laisser comme ça. Là maintenant ce n’était pas de la wedding planneuse dont il avait besoin mais de son amie. . « Si tu peux, ça m’arrangerait effectivement. Peu importe le prix que cela coûtera en plus. » lui répondit-il. Elle acquiesça en souriant « D’accord, très bien je ferai le nécessaire pour voir ce que je peux prendre en main » dit-elle. Cela lui ajoutait une charge supplémentaire mais elle voulait que tout se passe bien pour son ami et pour ce mariage qui allait être une pub spectaculaire pour « the plunge ». « Et si tu t’installes pour les goûter avec moi ? » demanda-t-il. La wedding planneuse s’exécuta et vint s’asseoir à côté de son ami. « Mes goûts laissent à désirer parfois, il vaut mieux un avis féminin. » reprit-il. Cette remarque fit sourire la trentenaire. Elle donna un coup de fourchette dans le premier plat, c’était horrible d’être simple spectatrice de ces dégustations, alors pour une fois qu’on lui proposait de goûter elle n’allait pas se gêner. « Tu sais que je raffole de la viande mais ce plat là est délicieux ! » dit-elle avec engouement. Deb raffole de la viande, surtout des barbecues et elle a un peu plus de mal avec les légumes mais ce plat est parfaitement équilibré pour un plat végétarien. Suite à la dégustation et l’aide de Deb, Phillip finit par faire un choix et elle le salue pour lui dire au revoir. Il ne semble pas vraiment avoir retrouvé le moral et elle se dit qu’elle y a peut être été un peu trop fort au début de leur rendez-vous. Elle espère qu’il retrouvera son sourire et qu’il ne cache pas un problème plus gros qui pourrait venir entraver le mariage.

- - - ✯ - - -
Sujet terminé

_________________

And there's a rhythm inside, that I can't slow down, in this moment in time, no, I won't stop now, give up, my hand's up for love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Let's talk about food   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's talk about food
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Devil's food Cake
» [SOFT] FOOD AND WINE : associez les vins à vos repas [PAYANT]
» [Recueil de nouvelles] Food for Maggots, Virginia Schilli
» CM outdoor Food Kezaco??
» Nouveau manga : sur les fast food

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: bury the evidence. :: archives rp-
Sauter vers: