AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum, en savoir plus ici.

Partagez | 
 

 trial — bane & lauren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deb Colins
Your kiss to me is worth a fortune
avatar
posts : 1254
avatar : alyssa milano
crédits : av@mine / si@tumblr
ɷ statut : single, always in love with her ex-boyfriend/roomate
✎ métier : heir of her weddingplanner entreprise "the plunge"
✌ age : thirty-seven years old

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: rdv avec l'avocat le 01/10, point compta the plunge 10/01.
relationship:

MessageSujet: trial — bane & lauren   Mer 15 Nov - 10:03


- - - ✯ - - -
Good morning, Worm your honor, The crown will plainly show, the prisoner who now stands before you
Was caught red-handed showing feelings.

Le regard dans le vide, Deb a envie de s’enfuir et de partir le plus loin possible comme elle le fait toujours lorsque la situation devient délicate et trop compliquée à gérer. Aujourd’hui elle ne pouvait pas mettre les voiles, elle devait se battre pour la garde de ses neveux et de sa nièce que lui avait confié sa défunte sœur. Voilà maintenant six mois qu’elle s’était découvert une passion à élever la chair de son sang. Elle s’inquiétait pour eux, elle voulait leur offrir le meilleur, il semblerait que Deb Colins ait enfin compris ce que le mot responsable signifie. Tailleur noir austère sur le dos, cette tenue ne lui va pas du tout mais son avocat lui a conseillé de porter quelque chose de classique. Elle s’assoit à sa place, sur la table à la droite du juge, telle une accusée qui aurait commis l’un de ces crimes comme dans law and order. Elle ne se sent pas très bien mais son avocat Jace, pose une main sur son épaule en signe de soutien. Rien n’est gagné par avance, sa situation, le fait qu’elle vive encore en colocation à l’âge de 37 ans n’est pas vraiment en faveur de Deb. Elle a les mains moites, elle essaye de ne pas triturer les bouts de peau autour de ses ongles mais elle ne peut s’empêcher d’être anxieuse. Machinalement, elle passe sa main sous la table pour ne plus avoir son stress dans son champ de vision. Elle aperçoit ses parents qui prennent place à la table située à gauche du juge, elle regarde sa mère et lui fait comprendre qu’elle se trompe et qu’elle n’aurait jamais dû en arriver jusque là. Deb cherche du soutien en se tournant vers Bane et Lauren qui se trouvent assis juste derrière elle. Ils la regardent avec compassion. Ils ont toujours été tellement plus importants que sa soi-disant famille et aujourd’hui ils le prouvent encore. La séance commence, Deb se lève comme tout le monde, lorsque le juge fait son entrée. L’avocate adverse commence par interroger ses parents, elle les questionne sur leur rôle dans l’éducation des enfants, les frasques de Deb, ses erreurs en tant que tutrice. Cela se résume par Beckie qui sèche les cours, Chris qui tombe à l’école et se casse le bras, les notes de Jaden bien en dessous de sa moyenne. De petites choses, mais ces petites choses insignifiantes mises bout à bout pourraient lui faire perdre la garde des enfants. S’en suit l’avocat de Deb qui a décidé d’insister sur le fait que les parents de Deb sont trop âgés pour gérer trois enfants. Il appuie sur les problèmes de tension de son père mais sa mère ne lâche rien. Deb a envie d’hurler, de soupirer mais elle ne laisse rien paraître et tente de garder le contrôle. C’est au tour des colocataires d’être interrogés, l’avocat de Deb insiste sur l’aide et ce qu’ils apportent aux enfants tout en omettant pas de demander à Bane si Deb est une bonne tante. La trentenaire sourit lorsqu’il la défend et qu’il la complimente. Puis c’est au tour de l’avocat de ses parents d’interroger les colocataires et Deb sait que c’est la partie la plus délicate du procès. Bane reste à la barre tandis que l’avocate s’approche de lui. « Monsieur Welsher, pouvez-vous nous dire quel genre de relation vous entretenez avec Deborah Colins ? » demanda-t-elle. Deb reste impassible même si elle comprend sur quel chemin elle va emmener Bane, elle sait qu’elle peut compter sur lui.

_________________

And there's a rhythm inside, that I can't slow down, in this moment in time, no, I won't stop now, give up, my hand's up for love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bane Welsher

avatar
posts : 280
avatar : Shane West
crédits : valyria
multinicks : reva, diego, meredith
ɷ statut : Célibataire
✎ métier : Entrepreneur d'une entreprise dans la maçonnerie
✌ age : 37 ans

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo:
relationship:

MessageSujet: Re: trial — bane & lauren   Sam 18 Nov - 17:00

Bane n'avait pas fermé l'oeil de la nuit. L'idée que ce soit les enfants ne seraient plus à la maison lui retournait l'estomac. Il avait fini par s'attacher à chacun d'entre eux. Il se sentait comme leur oncle et il allait tout faire pour se battre pour eux. Il avait déjà fait beaucoup, mais il était prêt à aller jusqu'au bout. Bane n'était pas assez naif pour penser que la bataille pour les enfants était en faveur de Deb. En effet, plus cela avançait plus l'avocat de la partie adverse arrivait à faire remarquer les faiblesses de la jeune femme. Il utilisait toutes les informations données par les grands-parents et c'était absolument horrible à regarder. Bane ne comprenait pas comment des parents pouvaient se comporter ainsi sans se remettre une seconde en question. Il était également désolé pour Deb qui ne pouvait rien dire pour se défendre. Elle doit rester calme, responsable afin de ne pas leur donner raison. Les témoignages se suivent et peignent enfin un tableau flatteur de Deb comme la tante aimante qu'elle ait malgré quelques frasques des enfants. Comme les colocataires le disent : ce sont des enfants qui ont perdu leurs parents, ils s'ajustent simplement. Soudain ce fut le tour de Bane d'aller à la barre et c'était à double tranchant. Il était à la fois la personne la plus à même de la défendre, mais aussi sa faiblesse. Tous le monde se demandait se qui se passait entre eux et cela pouvait se retourner contre eux. Bane savait bien que les grands parents allaient essayer de l'attaquer sur ce point en omettant bien entendu combien il se montre attentif aux enfants. La première question le met dans l'ambiance. « Monsieur Welsher, pouvez-vous nous dire quel genre de relation vous entretenez avec Deborah Colins ? » Bane savait qu'il avait fait une proposition à Deb qui était dangereuse, mais face à la réaction de la jeune femme et sa posture aujourd'hui il décidait de ne pas mentir. Il ne voulait pas que cela puisse se retourner contre elle. « Tout comme Brad et Lauren je suis le meilleur ami de Deborah Collins. Nous vivions déjà tous ensemble avant l'arrivé des enfants. Désormais nous nous en occupons tous comme s'ils étaient de la famille.» Répondit Bane. Il était resté aussi flou que l'avocate dans sa question. Il n'allait quand même pas donner les armes pour se faire battre. Il la laisserait aller plus en profondeur si elle avait réellement quelque chose à dire. Il n'allait pas étaler leur vie privée aux yeux de tous.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deb Colins
Your kiss to me is worth a fortune
avatar
posts : 1254
avatar : alyssa milano
crédits : av@mine / si@tumblr
ɷ statut : single, always in love with her ex-boyfriend/roomate
✎ métier : heir of her weddingplanner entreprise "the plunge"
✌ age : thirty-seven years old

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: rdv avec l'avocat le 01/10, point compta the plunge 10/01.
relationship:

MessageSujet: Re: trial — bane & lauren   Mar 21 Nov - 11:24

Deb assistait impuissante au procès qui se jouait devant elle. Elle ne pouvait rien dire ou faire et pour une femme comme elle, quelque peu impulsive, elle avait du mal à se retenir. Elle jouait avec ses mains, ses doigts pour ne pas exploser intérieurement. Lorsque l’avocate de la partie adverse pose sa question à Bane, elle espère qu’il va suivre les conseils de leur avocat et ne pas mentir sur leur relation comme il le lui avait proposé quelques semaines plus tôt. Il avait eu une bonne idée mais elle était beaucoup trop dangereuse, sa mère était rusée et elle aurait tout de suite flairé le vrai du faux. De plus cette avocate semble très pointilleuse et bien déterminée à tout mettre en œuvre pour donner raison aux parents Colins. « Tout comme Brad et Lauren je suis le meilleur ami de Deborah Collins. Nous vivions déjà tous ensemble avant l'arrivé des enfants. Désormais nous nous en occupons tous comme s'ils étaient de la famille.» répondit Bane. Deb voulu pousser un soupir de soulagement mais elle ne laissa rien paraître, elle se contenta de sourire timidement face à son meilleur ami qui l’observait du coin de l’œil. Cependant, elle savait que ce n’était pas terminé et que l’avocate ne se contenterait peut-être pas de cette réponse. Ses parents n’avaient jamais apprécié Bane, tout simplement parce qu’ils ne venaient pas du même milieu qu’eux et qu’à leurs yeux, leur fille méritait mieux qu’un « simple maçon ». Des réflexions que Deb avait toujours ignorées car elle ne voyait pas Bane de cette façon. Il était certainement l’homme le plus gentil qu’elle connaisse et elle avait réalisé depuis peu qu’elle n’aurait jamais dû le laisser filer de cette façon. « Vous confirmez donc n’avoir aucune relation sentimentale de quelque façon que ce soit avec mademoiselle Colins ? » questionna l’avocate. Toutefois, l’avocat de Deb ne la laisserait pas s’en sortir si facilement. « Objection ! En quoi cela est-il pertinent avec ce procès ?» déclara-t-il à la cour. « J’ai besoin de connaître la nature exacte de la relation entre Monsieur Welsher et mademoiselle Colins pour examiner les faits relatés par mes clients que je vous exposerai après en fonction de la réponse de monsieur Welsher » répondit l’avocate. Le juge rejeta l’objection et obligea Bane à répondre à la question. Deb était sur ses gardes, elle ne bougeait plus et elle attendait de voir quels étaient ces faits et en quoi ils avaient une incidence sur ces derniers.

_________________

And there's a rhythm inside, that I can't slow down, in this moment in time, no, I won't stop now, give up, my hand's up for love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bane Welsher

avatar
posts : 280
avatar : Shane West
crédits : valyria
multinicks : reva, diego, meredith
ɷ statut : Célibataire
✎ métier : Entrepreneur d'une entreprise dans la maçonnerie
✌ age : 37 ans

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo:
relationship:

MessageSujet: Re: trial — bane & lauren   Dim 26 Nov - 19:47

Bane se doutait bien que l’avocat des parents de Deb n’allait pas lâcher l’affaire aussi facilement. Cependant, il espérait qu’il allait réussir à s’en sortir. Il voyait le regard soulagé de Deb. Il savait ainsi qu’il avait pris la bonne décision en n’invitant pas une relation amoureuse entre eux afin de faire comme si les enfants auraient un père de substitution. Ils avaient besoin d’un oncle sympa rien de plus rien de moins. Certes, il y avait de l’ambiguïté entre eux, mais ils ne sortaient pas ensemble. Deb avait été clair au fil des années et sa tentative de prendre de la distance l’avait confirmé. Ils avaient tiré un trait l’un sur l’autre sentimentalement parlant. Bane sortit de ses pensées lorsque l’avocat s’en repris à lui. « Vous confirmez donc n’avoir aucune relation sentimentale de quelque façon que ce soit avec mademoiselle Colins ? » questionna l’avocate. Toutefois, l’avocat de Deb ne la laisserait pas s’en sortir si facilement. « Objection ! En quoi cela est-il pertinent avec ce procès ?» déclara-t-il à la cour. « J’ai besoin de connaître la nature exacte de la relation entre Monsieur Welsher et mademoiselle Colins pour examiner les faits relatés par mes clients que je vous exposerai après en fonction de la réponse de monsieur Welsher » répondit l’avocate. Le juge rejeta l’objection et obligea Bane à répondre à la question. Il commençait à se demander s’il y avait de bonnes ou de mauvaises réponses. Si l’avocat voulait le coincer il serait capable d’utiliser l’ensemble de ces arguments contre eux. Alors il décida d’être le plus transparent possible. « Oui je vous reconfirme que je n’ai aucune relation sentimentale de quelque façon avec Mademoiselle Collins. Nous sommes meilleurs amis depuis l’adolescence. » Si Bane ne s’était pas retenu il lui aurait dit que l’amitié homme/femme existait même si c’était une notion qui semblait lui échapper. Il aurait aussi rajouter que leur amitié avait commencé à l’époque où les parents de Deb l’avait abandonné en internat parce qu’elle ne correspondait pas à leur attente. Cependant, il ne souhaitait pas aggraver la situation.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deb Colins
Your kiss to me is worth a fortune
avatar
posts : 1254
avatar : alyssa milano
crédits : av@mine / si@tumblr
ɷ statut : single, always in love with her ex-boyfriend/roomate
✎ métier : heir of her weddingplanner entreprise "the plunge"
✌ age : thirty-seven years old

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: rdv avec l'avocat le 01/10, point compta the plunge 10/01.
relationship:

MessageSujet: Re: trial — bane & lauren   Jeu 30 Nov - 14:59

« Oui je vous reconfirme que je n’ai aucune relation sentimentale de quelque façon avec Mademoiselle Collins. Nous sommes meilleurs amis depuis l’adolescence. » répondit Bane. Deb hocha légèrement de la tête comme si elle se trouvait devant sa télévision et qu’elle était en accord avec l’un de ses protagonistes préférés. Elle n’avait aucune idée de ce que ses parents avaient pu raconter sur sa relation avec Bane. Ils avaient peut-être axé sur le fait que leur relation est ambiguë, ce qui perturberait les enfants, n’ayant pas un schéma familial adéquat. Deb avait conscience que le fait de vivre avec ses meilleurs amis n’arrangeait pas vraiment son dossier mais elle était comme ça et elle ne voulait pas changer son mode de vie pour un juge et de toute façon elle n’aurait pas pu mentir sur ça car l’avocate se serait fait une joie de prouver le contraire.  « Bien, j’ai ici un papier de l’hôpital qui atteste que c’est vous monsieur Welsher, qui êtes venu chercher Chris à son école lorsqu’il s’est cassé le bras et que vous l’avez emmené à l’hôpital. Alors si vous n’avez aucune relation avec Mademoiselle Colins, comment expliquez vous que ce soit vous et non elle qui se soit occupé de Chris ce jour-là ? En d’autres termes, où était mademoiselle Colins ce jour-là ? » demanda l’avocate en tendant des papiers au juge et à la partie adverse. Deb tenta d’inspirer discrètement mais elle avait de plus en plus de mal à se contenir. Elle voyait où l’avocate voulait en venir car Jace l’avait prévenu qu’elle ne passerait pas à côté de ça. La wedding planneuse regardait Deb, impuissante. Elle avait envie de fondre en larmes, elle indiqua à Bane d’un mouvement de tête que ce n’était pas grave, il pouvait dire la vérité sur cette journée car elle n’avait pas été à la hauteur et elle le savait. Cela lui couterait sûrement la garde des enfants et elle en était malade.

_________________

And there's a rhythm inside, that I can't slow down, in this moment in time, no, I won't stop now, give up, my hand's up for love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bane Welsher

avatar
posts : 280
avatar : Shane West
crédits : valyria
multinicks : reva, diego, meredith
ɷ statut : Célibataire
✎ métier : Entrepreneur d'une entreprise dans la maçonnerie
✌ age : 37 ans

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo:
relationship:

MessageSujet: Re: trial — bane & lauren   Lun 4 Déc - 11:38

« Bien, j’ai ici un papier de l’hôpital qui atteste que c’est vous monsieur Welsher, qui êtes venu chercher Chris à son école lorsqu’il s’est cassé le bras et que vous l’avez emmené à l’hôpital. Alors si vous n’avez aucune relation avec Mademoiselle Colins, comment expliquez-vous que ce soit vous et non elle qui se soit occupé de Chris ce jour-là ? En d’autres termes, où était mademoiselle Colins ce jour-là ? » demanda l’avocate en tendant des papiers au juge et à la partie adverse. Bane savait très bien où voulait en venir l’avocat des grands-parents de Deb et il trouvait cela vraiment écœurant Il essayait de discréditer la jeune femme et son sérieux. Il voulait que Bane leur dise que la jeune femme n’avait pas été présente, qu’elle avait laissé son travail passer avant tout et qu’elle n’était pas prête à élever des enfants. Bane allait donc tout faire pour répondre correctement à la question sans entacher la réputation de son amie. « Je suis la seconde personne à prévenir en cas d’urgence. Mademoiselle Collins était en rendez-vous client et elle n’a pas entendu sonner son téléphone. On m’a donc appelé et je suis venu. Cependant, avant que vous n’en tiriez des conclusions sachez que Mademoiselle Collins est arrivée à peine cinq minutes après moi. Elle a pris soin de Chris comme toute tante aimante le ferait. » Répondit Bane. Heureusement pour lui Bane semblait sincère et le juge satisfait de la réponse. Cependant, il savait qu’il n’était pas encore tiré d’affaire. L’avocat allait tout faire pour s’attacher à Deb même s’il devait prendre Bane comme bouc émissaire.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deb Colins
Your kiss to me is worth a fortune
avatar
posts : 1254
avatar : alyssa milano
crédits : av@mine / si@tumblr
ɷ statut : single, always in love with her ex-boyfriend/roomate
✎ métier : heir of her weddingplanner entreprise "the plunge"
✌ age : thirty-seven years old

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: rdv avec l'avocat le 01/10, point compta the plunge 10/01.
relationship:

MessageSujet: Re: trial — bane & lauren   Lun 4 Déc - 15:57

« Je suis la seconde personne à prévenir en cas d’urgence. Mademoiselle Collins était en rendez-vous client et elle n’a pas entendu sonner son téléphone. On m’a donc appelé et je suis venu. Cependant, avant que vous n’en tiriez des conclusions sachez que Mademoiselle Collins est arrivée à peine cinq minutes après moi. Elle a pris soin de Chris comme toute tante aimante le ferait. » répondit Bane. Deb était plutôt flattée que son meilleur ami fasse son éloge de cette façon, elle savait qu’il était prêt à faire n’importe quoi pour lui venir en aide. La wedding planneuse avait même été surprise que le trentenaire lui propose de faire croire à une fausse idylle entre eux pour prouver qu’ils formaient une magnifique et belle famille avec ses neveux et sa nièce. Une proposition qui avait touché la jeune femme en plein cœur car elle s’était imaginé une vie à deux, avec Bane et ce que cela aurait pu être. Aujourd’hui elle n’avait plus cette idée en tête, sa seule préoccupation était de gagner ce procès et de montrer à ses parents qu’ils n’auraient pas le dernier mot. Elle ne regardait même pas dans leur direction, à ses yeux, elle n’avait plus de parents. Quel gâchis pensa Deb, si Rebbeca était encore en vie elle en aurait été malade de voir ça : sa propre famille se déchirer pour la garde de ses enfants. « Donc en résumé vous avez entendu votre téléphone mais pas mademoiselle Collins ? Visiblement trop occupée par son travail pour entendre une quelconque sonnerie. Je n’ai plus de questions, je vous remercie monsieur Welsher » termina l’avocate en retournant à son bureau. Deb eut envie de hurler, l’avocate avait tourné la situation à son avantage et Jace ne manqua pas de lui signaler un « je vous l’avait dit » rien qu’avec un regard. Deb se sentait de plus en plus démunie, le procès ne se déroulait pas à merveille et l’avocate de ses parents mettait tout en œuvre pour la faire passer pour une tutrice qui n’en avait que faire du bien être des enfants qui lui avaient été confiés. Le juge appela @Lauren Bristol à la barre. Elle avait été briefé par Jace pour ne pas trop s’emporté, elle n’avait pas manqué de faire remarqué à Deb son énervement face à la situation mais elle devait rester calme car après tout elle faisait partie de l’entourage des enfants. « Mademoiselle Bristol, pouvez vous me dire quel lien vous entretenez avec Deborah Colins et quel est votre rôle auprès des enfants Doneheart ? »

_________________

And there's a rhythm inside, that I can't slow down, in this moment in time, no, I won't stop now, give up, my hand's up for love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: trial — bane & lauren   

Revenir en haut Aller en bas
 
trial — bane & lauren
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Lauren
» Les Trial armies Naines
» faire du trial sans bouger de son pc !!!
» 8X8X8 Trial .36 HPI
» Besoin d'aide ! désinstaller Copilot8 trial !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: monterey :: Pacific Grove-
Sauter vers: