AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum, en savoir plus ici.

Partagez | 
 

 point of non return ? – Lauren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deb Colins
Your kiss to me is worth a fortune
avatar
posts : 1254
avatar : alyssa milano
crédits : av@mine / si@tumblr
ɷ statut : single, always in love with her ex-boyfriend/roomate
✎ métier : heir of her weddingplanner entreprise "the plunge"
✌ age : thirty-seven years old

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: rdv avec l'avocat le 01/10, point compta the plunge 10/01.
relationship:

MessageSujet: point of non return ? – Lauren   Mer 13 Sep - 21:51


- - - ✯ - - -
Pouring the fuel, fanning the flames, Breaking the habit and melting the chains
Embracing the fear, chasing the fight, The glow of the fire will light up the night

Deb est assise à son bureau, penseuse, elle regarde les derniers chiffres de son entreprise pour le mois d'août, ce n'est pas bon, pas bon du tout. Depuis l'horrible événement du mariage Jones, the plunge est devenu l'entreprise d'organisation de mariage la plus évitée de Monterey. Les clients n'arrêtent pas d'annuler en donnant des excuses tout aussi ridicules les unes que les autres. La trentenaire commence à s'inquiéter, encore un ou deux mois comme ça et elles vont devoir mettre la clé sous la porte. Il va falloir rapidement que de nouveaux clients leur fassent confiance et si possible des gens qui ne vivent pas à Monterey et qui ne restent pas persuadés qu’elles portent la poisse. Lauren est au téléphone, à en voir son visage qui s'assombrit à mesure que la conversation avance, Deb comprend qu'il s'agit encore d'une annulation. Elle regarde sur le planning, il ne leur reste plus qu'un seul couple de futurs mariés et il semblerait qu'à la fin de cet appel il n'y en ai plus aucun. Sa meilleure amie raccroche en prenant soin de faire suffisamment de bruit avec le combiné pour laisser entendre son énervement. « Laisse moi deviner, ils se sont finalement rendu compte qu'ils ne voulaient pas d'un mariage aussi « sophistiqué ? » » dit-elle en montrant les guillemets avec ses doigts. Elle ne savait pas qu'elle était leur excuse mais elle trouvait cela absolument horrible qu'on les considère comme les chats noirs du mariage. Deb soupira. « C'étaient nos derniers clients Lau', qu'est ce qu'on va faire ? » » demanda-t-elle comme si sa meilleure amie avait la solution miracle. Elle prit sa tête dans ses bras pour la lâcher lourdement contre la parois de son bureau. Deb qui détestait penser à l'avenir devait désormais trouver une solution car elle devait payer le loyer ainsi que la nourriture pour trois têtes, quatre si elle se comptait dans le lot. Toutefois, elle se dit qu'elle pourrait survivre quelques jours sans manger si besoin, après tout le bien être de ses neveux et de sa nièce passait avant sa personne.

_________________

And there's a rhythm inside, that I can't slow down, in this moment in time, no, I won't stop now, give up, my hand's up for love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauren Bristol
I'm stuck in the dark but you're my flashlight
avatar
posts : 285
avatar : isla fisher
crédits : ©Valtersen (av)
ɷ statut : coeur brisé, elle trouve du réconfort auprès de son meilleur ami Rhett mais son coeur est toujours lié à Freddie
✎ métier : wedding planneuse avec sa meilleure amie Deb, leur entreprise bat de l'aile depuis le 12.07
✌ age : trente-sept ans

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: acheter du vin, faire les comptes de la société, aller à un cours de yoga
relationship:

MessageSujet: Re: point of non return ? – Lauren   Ven 29 Sep - 13:54

Les journées au bureau deviennent de plus en plus compliquées. Les clients n’ont plus le même entrain, certains même se désistent sans la moindre explication. Deb et moi ne sommes pas dupes : tout ceci est lié au fiasco du mariage Jones. Comment notre réputation aurait-elle pu survivre face à cela ? C’est impossible. Nous sommes désormais considérées comme les bêtes noires de la ville, des personnes indignes de confiance. Je tente de garder la tête haute, de ne pas craquer face à ma meilleure amie mais cette situation m’affecte terriblement. Le téléphone sonne et j’ai en ligne l’un de nos derniers couple, qui m’annonce que finalement ils ont décidé de repousser la date de leur mariage. Une excuse bidon, encore une fois, que je tente de comprendre malgré tout. Je bouillonne, tentant de m’exprimer au mieux pour ne pas craquer et tout envoyer balader. Deb attend la fin de la discussion pour se rapprocher et commenter la conversation. « Non, ils repoussent leur mariage. Je suis prête à parier qu’il figurera tout de même dans le journal à la date prévue. » Deb, dépitée, m’annonce alors qu’ils étaient nos derniers clients et que nous sommes désormais fichues. Je ne vois pas comment nous allons pouvoir nous en sortir, je l’avoue. « Je… J’aimerais te dire que j’ai une solution mais ce n’est pas le cas. » J’avoue, peu fière. « Nous ne tiendrons pas plus d’un mois sans client. » C’est la triste vérité et je sais que Deb commence déjà à se demander comment elle va pouvoir s’en sortir. Nous avons des petites économies, je suis prête à l’aider pour l’éducation des petits mais cela ne suffira pas. Je me lève, motivée et m’installe sur son bureau. « Deb ! Il faut qu’on pense à une reconversion ! On ne peut pas rester comme ça, à nous morfondre sur notre triste sort ! » Il faut que l’on se remotive, je ne vois aucune autre solution.

_________________

When tomorrow comes I'll be on my own. Feeling frightened of the things that I don't know ☆


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deb Colins
Your kiss to me is worth a fortune
avatar
posts : 1254
avatar : alyssa milano
crédits : av@mine / si@tumblr
ɷ statut : single, always in love with her ex-boyfriend/roomate
✎ métier : heir of her weddingplanner entreprise "the plunge"
✌ age : thirty-seven years old

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: rdv avec l'avocat le 01/10, point compta the plunge 10/01.
relationship:

MessageSujet: Re: point of non return ? – Lauren   Mar 3 Oct - 12:10

« Non, ils repoussent leur mariage. Je suis prête à parier qu’il figurera tout de même dans le journal à la date prévue. » dit Lauren. Pas étonnant pensa Deb, ils avaient tous une raison valable de quitter « the plunge » aussi vite que possible. C’est leurs principaux concurrents qui devaient être contents. Si Lau et Deb avaient été montrées du doigt lorsqu’elles avaient décroché le jackpot avec le mariage de Phillip et Evie, aujourd’hui toutes les autres entreprises étaient bien contentes de ce qui leur arrivait. « Je… J’aimerais te dire que j’ai une solution mais ce n’est pas le cas. » reprit sa meilleure amie. Deb eut une moue dépitée. Elle en voulait à ce Ramsey d’avoir fichu en l’air la vie de plusieurs personnes à Monterey. Si les dégâts n’avaient été que matériels chez elle, elle ne pouvait s’empêcher de penser à ces personnes qui avaient perdu la vie ce jour-là. « Nous ne tiendrons pas plus d’un mois sans client. » lui avoue Lau’. Deb lève les yeux au ciel, elle n’imaginait pas la fin si proche mais elle faisait confiance à sa meilleure amie, c’était elle la plus douée avec les chiffres. Elle savait qu’elles pourraient aller réclamer le reste de l’argent du mariage à Phillip mais elle trouvait ça déplacé. Le pauvre avait déjà beaucoup à gérer émotionnellement avec le chaos de son mariage. « Deb ! Il faut qu’on pense à une reconversion ! On ne peut pas rester comme ça, à nous morfondre sur notre triste sort ! » lâche sa partenaire. Deb ne peut s’empêcher d’afficher un sourire, Lauren a toujours été la plus entraînante des deux. Elle apprécie cet élan de motivation mais elle ne peut s’empêcher de penser à ses neveux et à sa nièce. « Alors quoi on met la clé sous la porte après quatre ans passés à avoir bâti cette entreprise ? » demande Deb sans vraiment attendre de réponse de la part de son interlocutrice, elle a bien conscience que c’en est fini pour the plunge. « Ça me tue » reprit-elle en posant ses mains sur ses tempes. Le monde des affaires était impitoyable et Deb le comprenait. Elle n’avait eu aucune vision naïve en se lançant avec Lauren dans cette entreprise mais elle en pensait pas que la descente pouvait être si rapide. « On a pas un diplôme en poche, bon toi encore tu pourrais te reconvertir en comptable mais moi … la seule reconversion que je vois c’est d’être barmaid, le seul métier que j’ai vraiment exercé » lâcha-t-elle. Or barmaid ça ne l’aiderait pas à payer les factures, la nourriture et tout le reste pour les enfants.

_________________

And there's a rhythm inside, that I can't slow down, in this moment in time, no, I won't stop now, give up, my hand's up for love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauren Bristol
I'm stuck in the dark but you're my flashlight
avatar
posts : 285
avatar : isla fisher
crédits : ©Valtersen (av)
ɷ statut : coeur brisé, elle trouve du réconfort auprès de son meilleur ami Rhett mais son coeur est toujours lié à Freddie
✎ métier : wedding planneuse avec sa meilleure amie Deb, leur entreprise bat de l'aile depuis le 12.07
✌ age : trente-sept ans

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: acheter du vin, faire les comptes de la société, aller à un cours de yoga
relationship:

MessageSujet: Re: point of non return ? – Lauren   Dim 15 Oct - 17:26

J’ignore réellement comment nous allons pouvoir nous relever. Je tente de faire bonne figure devant Deb, n’étant pas le genre à baisser les bras. Mais au fond, je sais que nous sommes fichues et que notre entreprise va prendre l’eau comme le Titanic. Un véritable naufrage dont je me sens responsable, culpabilisant de ne pas avoir réussi à sauver le mariage des Jones. Nous aurions dû prévoir plus d’hommes, plus de sécurité. Et tout ceci nous a coûté notre vie, notre travail. Deb sait parfaitement que j’ai raison, quand je lui annonce que nous ne tiendrons pas plus d’un mois. Nos finances étaient au top mais avec tout ça, elles vont descendre à une vitesse folle. Sans compter toutes les dettes que nous allons accumuler avec le fiasco du mariage. Rembourser le traiteur, les musiciens… J’ignore comment nous allons pouvoir redresser la barre, si ce n’est en fermant « The plunge ». Je ne vois aucune autre solution, malheureusement. « Crois moi cela ne m’enchante pas plus que toi, Deb. » J’avoue, émue. Mettre la clef sous la porte est sans doute la solution la plus facile, sans la moindre bataille. Mais à quoi bon se battre quand on sait que tout est perdu d’avance ? Je n’en aurai pas la force, personnellement. « Je ne vois aucune autre solution. On peut s’en tirer pour une petite somme en vendant les locaux, heureusement que l’immobilier n’est pas impacté par notre réputation. » J’avoue alors, commençant à calculer le prix de revente. « Avec ça, on pourrait se reconvertir ! Deb, il ne faut pas qu’on se laisse abattre ok ? Je ne veux pas que les gens disent de nous que nous sommes des ratées, que notre vie est finie. » Il faut qu’on se relève et qu’on montre à tous nos détraqueurs que nous sommes plus fortes. « Ouvrons un bar alors ! » Je lance en riant légèrement, bien que l’idée ne soit pas si mauvaise que ça au final.

_________________

When tomorrow comes I'll be on my own. Feeling frightened of the things that I don't know ☆


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deb Colins
Your kiss to me is worth a fortune
avatar
posts : 1254
avatar : alyssa milano
crédits : av@mine / si@tumblr
ɷ statut : single, always in love with her ex-boyfriend/roomate
✎ métier : heir of her weddingplanner entreprise "the plunge"
✌ age : thirty-seven years old

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: rdv avec l'avocat le 01/10, point compta the plunge 10/01.
relationship:

MessageSujet: Re: point of non return ? – Lauren   Mer 18 Oct - 14:46

Deb sent que la fin de « the plunge » est inévitable. Avec les révélations de Lauren sur les finances de la boîte cela ne fait plus aucun doute elles doivent mettre la clé sous la porte avec le peu d’argent qui leur reste. Finalement il y’en a presque autant qu’au point de départ, elles n’ont rien perdu mais rien gagné à la fois. Tout ce travail acharné pendant quatre ans pour quelques milliers de dollars, le monde de l’entreprenariat est intransigeant se dit la trentenaire. « Crois moi cela ne m’enchante pas plus que toi, Deb. » répond Lauren qui semble tout aussi émue par la situation. La wedding planneuse ne peut s’empêcher de balayer la salle du regard, nostalgique de tous les moments qu’elles ont passé ici avec Lauren depuis leur arrivée à Monterey. Deb le sait, elle n’a pas d’autre choix que de laisser tomber ce qui l’a tant motivée professionnellement depuis quatre ans. Si on lui avait dit il y a vingt ans qu’elle ouvrirait une entreprise d’organisatrice de mariage elle aurait sûrement rigolé et Lauren aussi. Les deux jeunes femmes ne sont pas les plus douées en matière de relation stable. « Je ne vois aucune autre solution. On peut s’en tirer pour une petite somme en vendant les locaux, heureusement que l’immobilier n’est pas impacté par notre réputation. » reprit Lauren. Deb ne pu s’empêcher de pouffer légèrement, elle avait raison, elles pourraient sûrement amasser un peu plus d’argent avec la vente des locaux. « Avec ça, on pourrait se reconvertir ! Deb, il ne faut pas qu’on se laisse abattre ok ? Je ne veux pas que les gens disent de nous que nous sommes des ratées, que notre vie est finie. » reprit sa meilleure amie. Elle semblait visiblement plus enjouée que Deb à l’idée de repartir à zéro. La wedding planneuse n’arrivait pas à tourner la page comme ça, à se dire qu’elle devrait repartir sur autre chose, une autre entreprise. « Ouvrons un bar alors ! » finit par dire Lauren en plaisantant. Deb la regarda pour juger de la pertinence de sa proposition, ce n’était pas une si mauvaise idée que ça. Toutefois, elle ne pouvait pas se permettre de se lancer dans une nouvelle aventure, pas avec ses neveux et sa nièce. Elle devait trouver quelque chose de stable. « Lauren … » mais Deb n’eut pas le temps de terminer sa phrase qu’un coursier interrompit leur conversation en lui tendant une enveloppe rouge et blanche. La wedding planneuse regarda sa meilleure amie interloquée. Elle examina l’enveloppe qui lui indiquait qu’elle provenait du tribunal de Los Angeles. Elle l’ouvrit puis se décomposa lorsqu’elle lu la lettre. Lauren était impatiente de savoir ce qu’il se passait quant à Deb elle était partagée entre la colère et la peine. « Mes parents réclament la garde des enfants » lâcha-t-elle en balançant la lettre avant de maintenir sa tête dans ses mains. « C’était pas le moment » dit-elle en se levant de sa chaise comme si cela allait lui permettre d’avoir les idées un peu plus claires.

_________________

And there's a rhythm inside, that I can't slow down, in this moment in time, no, I won't stop now, give up, my hand's up for love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauren Bristol
I'm stuck in the dark but you're my flashlight
avatar
posts : 285
avatar : isla fisher
crédits : ©Valtersen (av)
ɷ statut : coeur brisé, elle trouve du réconfort auprès de son meilleur ami Rhett mais son coeur est toujours lié à Freddie
✎ métier : wedding planneuse avec sa meilleure amie Deb, leur entreprise bat de l'aile depuis le 12.07
✌ age : trente-sept ans

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: acheter du vin, faire les comptes de la société, aller à un cours de yoga
relationship:

MessageSujet: Re: point of non return ? – Lauren   Dim 12 Nov - 17:04

Il faut désormais se rendre à l’évidence : notre entreprise ne se relèvera pas d’un tel chaos. Nous ne sommes pas responsable du sang versé directement, mais en partie. Et ça, jamais je ne pourrais l’oublier. Tout comme nos clients et futurs clients, qui refusent désormais d’être associés à notre nom. Il en faut peu pour détruire une réputation, pourtant si difficile à se construire. La notre est partie en fumée, en l’espace d’une cérémonie. Celle qui aurait dû nous projeter au sommet de la gloire. Je m’en remettrais, je suppose que mon père est déjà en train de me chercher un plan B mais pour Deb, les choses sont beaucoup plus compliquées. Elle a une famille à nourrir et ce n’est pas rien, surtout quand il s’agit d’adolescents en plein dans leurs études. Je refuse de la laisser sur le côté, de ne pas nous battre pour trouver une solution. Je me fiche des plans de mon père, je veux me débrouiller par mes propres moyens et faire quelque chose dont je serais fière et dont j’aurai envie. Deb ne dispose que de très peu de flèches à son arc, mais cela n’est rien. Nous pouvons parfaitement ouvrir un bar, une idée qui germe déjà dans mon esprit depuis que ma meilleure amie a prononcé ce mot. Deb ne semble pas convaincue, pourtant nous avons assez de fonds pour acheter un commerce et une licence. Ce ne sera pas simple au départ, mais nous sommes fortes. J’en suis convaincue. « Deb !! C’est une super idée, allez ! » Je tente de la convaincre mais quelque chose cloche. Deb n’est pas aussi enjouée que d’ordinaire, je vois bien que quelque chose ne va pas. Et quand elle crache enfin le morceau, je ne peux m’empêcher de m’asseoir plus en profondeur dans ma chaise. « Oh c’est pas vrai. » Je rétorque, dépitée. Il ne manquait plus que ça, à croire que le sort s’acharne sur la jolie brune. Je reste silencieuse un instant, cherchant une solution. Deb ne peut pas affronter cela toute seule, c’est une évidence. Et je suis persuadée que ses parents n’obtiendront pas cette garde, pourquoi la demander maintenant d’ailleurs ? « Deb, on est là ok ? Nous pourrons témoigner de la tutrice géniale et admirable que tu es. » Je commence par dire, en me levant pour aller en sa direction. « Quel juge serait assez idiot pour te retirer cette garde que tu as depuis des mois ? Qui plus est pour la donner à de – sans vouloir manquer de respect – vieilles personnes ? » Les parents de Deb n’ont pas sa jeunesse, son expérience avec les adolescents. Jamais ils n’auront la garde, j’en suis certaine.

Spoiler:
 

_________________

When tomorrow comes I'll be on my own. Feeling frightened of the things that I don't know ☆


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deb Colins
Your kiss to me is worth a fortune
avatar
posts : 1254
avatar : alyssa milano
crédits : av@mine / si@tumblr
ɷ statut : single, always in love with her ex-boyfriend/roomate
✎ métier : heir of her weddingplanner entreprise "the plunge"
✌ age : thirty-seven years old

SECRET GARDEN
post-it sur le frigo: rdv avec l'avocat le 01/10, point compta the plunge 10/01.
relationship:

MessageSujet: Re: point of non return ? – Lauren   Mer 15 Nov - 11:02

« Deb !! C’est une super idée, allez ! » dit Lauren enjouée. Il y a quelques mois, Deb aurait sûrement foncé tête baissée face à la proposition de sa meilleure amie mais aujourd’hui tout était différent. Pour la première fois de sa vie, elle devait penser au futur et aux conséquences de ses actes. Le sourire aux lèvres, la wedding planneuse est heureuse que Lauren soit autant motivée, elle aurait presque envie de dire oui mais cette enveloppe rouge qui lui arrive dans les mains la refreine tout de suite. Elle parcourt la lettre, ahurit par ce qu’elle est en train de lire. Ses propres parents veulent lui enlever la seule chose de bien qui lui soit arrivé. La seule chose qui la relit encore à sa sœur. « Oh c’est pas vrai. » s’exclame Lauren lorsque Deb lui décrit le contenu de la lettre. Elle regarde sa meilleure amie complètement dépassée par les évènements. Comment est-ce que ça a pu arriver ? Elle veut prendre sa voiture, conduire jusqu’à LA et confronter ses parents en face à face mais elle ne souhaite pas que cela lui porte préjudice pour le procès. « Deb, on est là ok ? Nous pourrons témoigner de la tutrice géniale et admirable que tu es. » lui indique Lauren. Ces mots font plaisir à la wedding planneuse mais elle a du mal à sourire malgré le soutien qu’elle lui apporte. « Quel juge serait assez idiot pour te retirer cette garde que tu as depuis des mois ? Qui plus est pour la donner à de – sans vouloir manquer de respect – vieilles personnes ? » finit par dire la trentenaire. Deb grimace, elle ne sait pas ou est-ce que tout ça va la mener mais elle a conscience que ses parents ont beaucoup d’argent et que cet aspect pourrait faire pencher la balance. « Oh je t’en prie, lâche-toi » rétorqua Deb lorsque Lau’ évoque ses parents comme de vielles personnes. Deb n’a jamais été en accord avec ses parents mais elle ne savait pas qu’ils pouvaient aller aussi loin.

- - - ✯ - - -
Sujet terminé

_________________

And there's a rhythm inside, that I can't slow down, in this moment in time, no, I won't stop now, give up, my hand's up for love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: point of non return ? – Lauren   

Revenir en haut Aller en bas
 
point of non return ? – Lauren
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rail de mise au point pour macro
» Bague pour objectifs OM avec indication de la Mise au Point
» Notre asso "point de croix et compagnie" de Lorient
» [Sondage] De l'usage du clignotant en rond-point ...
» poules et poulettes au point de croix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: monterey :: Carmel Valley-
Sauter vers: